x
Close
African Business Télécommunications

Sonatel déploie une passerelle satellite nouvelle génération

Sonatel déploie une passerelle satellite nouvelle génération
  • Publiéfévrier 17, 2022

Gandoul, au Sénégal, accueillera la nouvelle passerelle satellite de SES en Afrique. Ce gateway permettra d’offrir des services de connectivité à faible latence et haute performance sans précédent à tout le continent, y compris dans les zones peu ou mal desservies.

Par Paule Fax 

Orange et sa filiale de télécommunications au Sénégal, Sonate, s’associent au géant des transmissions par satellites SES.  Le leader luxembourgeois des solutions globales de gestion de contenus et de connectivité pourra, à partir du Sénégal, déployer et gérer le premier « gateway » (passerelle) de nouvelle génération.

Il est baptisé du nom peu aisé de « O3b mPOWER », issu de l’entreprise anglo-saxonne O3b, filiale de SES, qui se proposait de connecter au Web les 3 milliards d’habitants (« Other 3 billions ») des pays émergents.  

Les partenaires prévoient de créer un mémorial sur le site de Gandoul, afin de retracer l’histoire de la connectivité par satellite en Afrique et faire valoir l’impact positif que ces nouvelles technologies et des solutions comme O3b mPOWER peuvent apporter au continent.

Le système de communication O3b mPOWER comprend une constellation initiale de onze satellites de hautes performances, un logiciel intelligent et une infrastructure au sol étendue. Il sera lancé progressivement dans plusieurs pays, dont le Sénégal et les Émirats.

SES s’associe dans l’entreprise avec divers partenaires technologiques, qui vont du lanceur de satellites aux éditeurs de logiciels, en passant par les fabricants de modems. Il s’agit de fournir des services de connectivité via le « Cloud » pour des marchés tels que les télécommunications, le maritime, l’aéronautique, l’énergie, ainsi que les gouvernements et les institutions.

En Afrique, les partenaires offriront un accès facilité à des services de connectivité à faible latence et haute performance. Les trois entreprises ont annoncé que cette passerelle du système de communication par satellite en orbite terrestre moyenne de nouvelle génération, sera déployée sur le site du téléport de Sonate à Gandoul, au Sénégal, parmi d’autres antennes satellites locales.

Ce tout premier gateway de nouvelle génération sera exploité par Sonate et Orange pour fournir à toute l’Afrique des services de connectivité cloud optimisés, à haute performance et faible latence. SES utilisera également cette station pour soutenir les fonctions TT&C (Telemétrie, traçage et commandes) de la flotte depuis un site supplémentaire. 

« Une fierté pour le Sénégal »

Ce sera le premier en Afrique. La constellation satellitaire de plusieurs térabits de capacité et son infrastructure terrestre automatisée peuvent générer des milliers de faisceaux dynamiques pour délivrer aux clients des services gérés de connectivité à des débits de plusieurs gigabits par seconde.

De plus, Orange, Sonate et SES prévoient de créer un mémorial sur le site de Gandoul, afin de retracer l’histoire de la connectivité par satellite en Afrique et faire valoir l’impact positif que ces nouvelles technologies et des solutions comme O3b mPOWER peuvent apporter au continent.

En effet, « le téléport de Sonate est une fierté pour le Sénégal car c’est là que fut installée la première grande antenne satellite d’Afrique, d’un diamètre de 30 mètres », explique Sekou Dramé, directeur général de Sonate. 

Qui rappelle que le Sénégal « joue un rôle de tout premier plan » dans le développement de l’industrie des télécommunications sur le continent africain depuis cinquante ans.  Pas question de se reposer sur ses lauriers : « Nous allons continuer de moderniser le territoire en y amenant de nouvelles technologies via ce réseau satellite de nouvelle génération. »

Tous connectés

De son côté, Jean-Luc Vuillemin, directeur des réseaux internationaux d’Orange, « continue de penser que le satellite reste une technologie d’avenir ». À son sens, les multiples innovations dont le satellite fait l’objet actuellement « contribueront à lui donner une place de plus en plus importante dans le domaine des télécommunications et ce, aussi bien en Afrique que dans les pays bénéficiant d’infrastructures plus développées comme l’Europe ou l’Amérique du Nord ».

Pour Orange, l’alliance avec SES « ajoute une nouvelle composante majeure à la mission que s’est fixée » le groupe français, à savoir « construire des réseaux intelligents et ouverts destinés à développer l’usage et l’accessibilité des technologies numériques pour le plus grand nombre ».

Enfin, saluant l’accord, le patron de SES, Steve Collar, explique s’être associé à Orange « dans le but d’améliorer les réseaux cellulaires et la connectivité internet au profit de ses filiales africaines, et de renforcer les opérations de ses clients professionnels ». Il promet que via le satellite, « tous les habitants d’Afrique peuvent être connectés, sans exception », y compris dans les zones peu ou mal desservies.

Steve Collar, PDG de SES.

Orange et SES avaient déjà annoncé qu’Orange serait le premier grand opérateur télécoms à intégrer O3b mPOWER dans son réseau pour répondre à l’augmentation de la demande de connectivité en Afrique, en commençant par la République centrafricaine.

@ABF

Écrit par
Par Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.