Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

RSE : Une nouvelle dynamique entre OCP, ses employés et les populations

L’innovation par la pratique

Outre l’université Mohammed-VI Polytechnique à Benguérir, le groupe OCP a investi dans de nouveaux établissements pédagogiques axés sur la maitrise du développement et du codage informatique.

L’école 1337 de Khouribga inspirée des méthodes de l’école 42 à Paris, sa jumelle à Benguerir ou encore l’école YouCode à Youssoufia (avec Simplon), forme désormais des petits génies informatiques issus de l’ensemble du Maroc.

« La philosophie de l’apprentissage dans nos établissements est le learning by doing », explique Larbi El Hilali, directeur de l’école 1337. Le parcours de cet enfant de Khouribga, figure de la blogosphère critique marocaine et du mouvement social national de 2011, résume à quel point le groupe a su associer les esprits les plus sceptiques à sa dynamique de développement.

« Allez parler aux jeunes et voyez par vous-mêmes ! », lance-t-il aux journalistes à l’entrée d’un bâtiment flambant neuf de co-working, le « P-Curiosity lab », situé en face de l’université dans lequel quelques groupes s’affairent.

Parmi eux, Rafiq Alami, spécialiste IT et cadre de l’université présente des tests électroniques de qualité d’huile qu’une équipe d’employés OCP est en train de mettre au point en vue de sa commercialisation.

L’entreprenariat comme objectif

Un peu plus loin, Younes et Abdeslam, deux jeunes élèves de l’école 1337, présentent un prototype de drone destiné à la pulvérisation des produits phytosanitaires, sous l’œil bienveillant de leur mentor qui suit de près la progression de leur projet et s’assure que des ressources nécessaires sont à leur disposition.

Ils ont conçu le programme de déplacement du drone et l’application pour le contrôler assurant qu’à taille réelle il pourrait couvrir 500 mètres carrés de culture à chaque déplacement.

« OCP, en tant qu’institution nationale, fait partie intégrante de ses territoires. La société essaie de mettre une partie de son dynamisme d’entreprise au service des communautés. »

L’idée du P-Curiosity lab est d’accueillir des programmes de développement entrepreneurial, c’est un espace à disposition doté prochainement d’un Fab Lab, dans lequel on pourra construire, innover et aller au bout du processus de mise sur le marché nous explique un collaborateur du groupe.

La dynamique de formation du programme Act4C trouvera ici un terrain favorable pour de futurs entrepreneurs. Au total Act4C revendique quelque 490 très petites entreprises formées dont la moitié bénéficie déjà de marchés émis par le groupe OCP et par les tissus économiques locaux.

Younes et Abdeslam, nos constructeurs de drones ont des projets plein la tête. Leur prochain objectif, rassembler 25 000 dirhams (2320 euros, environ 2000 livres) pour construire le prototype en taille réel afin de finaliser les essais.

« Notre devise est simple : de l’innovation sociale pour plus d’impact auprès des populations », conclut Nabila Tbeur, afin de résumer la philosophie de Act4C, un programme qui prend date pour transformer les dynamiques territoriales dans les territoires miniers et au-delà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts