Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Pour des intrants agricoles de qualité

Améliorer la productivité agricole

De son côté, Martin Fregene, directeur en charge de l’Agriculture et de l’agro-industrie à la BAD, se « réjouit » de cette association avec OCP Africa. Laquelle correspond à l’objectif « Nourrir l’Afrique » de la BAD, qui suppose l’augmentation de la productivité agricole.

« Ce projet s’ajoutera aux opérations de la BAD destinées à améliorer l’accès des petits exploitants aux intrants agricoles modernes dans le but d’accroître la productivité et de promouvoir les exploitations agricoles comme type d’entreprise rentable et viable en Afrique. »

Ce projet s’inscrit dans les programmes de développement nationaux des deux pays. Il soutiendra la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement de la riziculture en Côte d’Ivoire et celle du programme « Planting for Food and Jobs » (Planter pour se nourrir et créer des emplois), au Ghana.

« À travers ce projet, le MAFDE remplit sa mission de soutien aux pays d’Afrique dans l’atteinte de l’objectif de l’Union africaine consistant à utiliser au moins 50 kilos d’engrais par hectare sur le continent africain », précise Marie-Claire Kalihangabo, coordonnatrice du Mécanisme.

« Ce projet représente un bon exemple de partenariat nécessaire pour transformer la vie des exploitants agricoles africains et les aider à passer d’une agriculture de subsistance à l’agro-industrie », conclut Younes Addou, vice-président en charge des finances à OCP Africa.

Ce Mécanisme africain a été créé à la suite de la Déclaration d’Abuja en 2006. Dans laquelle les pays membres de l’Union africaine s’étaient engagés à améliorer la productivité agricole. Le MAFDE est géré par la BAD.

ML

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts