Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Patrick Benon prend les rênes d’Orange Cameroun

Natif du Bénin, Patrick Benon va prendre la tête d’Orange Cameroun après sept ans passés à la direction de la filiale du Botswana. Frédéric Débord, après son départ précipité du Cameroun, part à Madagascar diriger la filiale de l’opérateur français.

Par Aude Darc

Le groupe Orange profite de l’été pour procéder à quelques réaffectations dans ses filiales africaines. Lors des conseils d’administration de ces sociétés, en accord avec ses partenaires locaux, l’opérateur français a nommé Patrick Benon (actuellement directeur général d’Orange Botswana) au poste de directeur général d’Orange Cameroun.

Son prédécesseur, Frédéric Debord, prendra lui la tête d’Orange Madagascar. Il remplace à ce poste Michel Degland, qui devient directeur général adjoint de Mauritius Telecom. Ces prises de fonctions seront toutes effectives en septembre 2021.

Dans le Mobile money, Orange Cameroun se prépare à l’arrivée de Nexttel, associé au groupe bancaire UBA, envisagée pour la fin de l’année. Orange Money revendique 800 milliards de F.CFA de transactions par mois, soit 70% de parts de marché. 

« Ces nominations s’inscrivent dans le cadre de la politique de mobilité internationale du groupe et interviennent, pour chacune d’entre elles, à l’issue du mandat des sortants », précise un communiqué officiel.

Précision qui omet d’oublier qu’au Cameroun, la transition ne s’opérera pas dans la sérénité, après le départ soudain de Frédéric Debord du pays. Selon la presse camerounaise, le directeur général aurait gagné précipitamment l’étranger le 14 juillet 2021, tandis qu’il venait d’être assigné en justice dans le cadre d’une procédure pour licenciement abusif.

Une cadre de la maison conteste son licenciement de l’opérateur, se voyant reprocher un détournement d’une somme modeste, 9 554 F.CFA (14,56 euros). D’autre part, le directeur général sortant d’Orange Cameroun faisait aussi l’objet d’accusations de harcèlement sexuel ; sur ce point, il ne s’est pas présenté à une audience au tribunal, le 13 juillet.

Confiance maintenue donc, de la part d’Orange qui évoque « une campagne de dénigrement orchestrée à travers divers médias par des anciens employés licenciés pour des fautes éthiques et professionnelles ».

Orange Cameroun confirme que ces licenciements « ont été décidés conformément aux procédures en vigueur au sein de l’entreprise et notifiées aux autorités compétentes ». La société se dit « attachée aux valeurs d’éthique et de conformité, portées au quotidien par l’ensemble de son personnel ». Frédéric Debord était dirigeant de la filiale camerounaise depuis 2018.

Une filiale en bonne santé

Tandis que la presse professionnelle envisageait le retour d’une femme, en l’occurrence la Sénégalaise Aminata Kane, pour diriger Orange Cameroun, les administrateurs ont donc préféré Patrick Benon.

Patrick-Benon (Orange)

Celui-ci, par ailleurs neveu de Boni Yayi, l’ancien président du Bénin, est un professionnel chevronné. Il devra user de toute son expérience pour redorer l’image nouvellement écornée de l’entreprise.

Cela étant, du point de vue de l’activité, la société est en excellente santé. Dans le Mobile money, par exemple, elle compte 7 millions de comptes et plus de 60 000 partenaires marchands ; Orange Money revendique 70% de parts de marché, soit 800 milliards de F.CFA (1,22 milliard d’euros) par mois, en matière de transactions. Sur ce segment, la société va néanmoins devoir affronter la concurrence de Nexttel – en partenariat avec le groupe bancaire UBA – en plus de celle exercée par MTN Mobile money. 

Avant de rejoindre le groupe Orange, Patrick Benon, diplômé de l’École nationale supérieure des Télécommunications de Paris, a officié comme directeur général adjoint de Bénin Télécoms entre septembre sept 2006 et juin 2007, puis comme directeur général de cette société, entre juin 2007 et juillet 2011.

La même année, il rejoint la Centrafrique pour prendre la direction de la filiale d’Orange. Il rejoint le Botswana en décembre 2014, où il aura séjourné pendant près de sept ans. Patrick Benon est également passé par Oberthur Technologies (devenue Idemia France), entreprise spécialisée dans les solutions de sécurité digitales pour l’univers mobile.

DERNIER MINUTE

Orange Côte d’Ivoire affiche une hausse de 8,5% de son chiffre d’affaires au premier semestre 2021, à 311 milliards de F.CFA (474 millions d’euros), contre 287 milliards de F.CFA (437 millions d’euros) un an plus tôt.

Le « Cluster Orange Côte d’Ivoire » affiche une performance, tirée par l’activité au Burkina Faso : +18,7% à 133 milliards de F.CFA (203 millions d’euros).

AD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts