x
Close
African Business Entreprises et marchés

Orange Côte d’Ivoire entre en Bourse

Orange Côte d’Ivoire entre en Bourse
  • Publiédécembre 30, 2022

La Bourse régionale d’Abidjan a procédé à la plus importante introduction en Bourse de son histoire, en accueillant les actions Orange CI, dont une partie du capital détenu par l’État avait été rapidement vendue au public courant décembre.

 

L’action Orange Côte d’Ivoire a effectué, ce vendredi 30 décembre 2022, son entrée au premier compartiment de la BRVM (Bourse régionale des valeurs mobilières), sous le symbole ORAC. Cette inscription à la cote fait suite à l’offre publique de vente d’une partie des actions détenues par l’État ivoirien. L’opération, prévue pour durer deux semaines, du 5 au 19 décembre, avait été achevée par anticipation en moins de 72 heures, suite à l’engouement pour les titres de l’opérateur.

« Cette entrée en Bourse renforce notre ancrage régional, notre transparence et notre volonté de partager notre histoire ainsi que notre succès avec tous les Ivoiriens et notre région », juge le directeur général d’Orange CI, Mamadou Bamba.

L’introduction s’est faite à un prix de référence de 10 210 F.CFA. Elle intervient seulement trois semaines après la clôture de l’offre publique de vente des actions d’un montant global de 141 millions de F.CFA, effectuée en début de mois de décembre et sursouscrite, avant terme, à hauteur de 132%. À noter que selon le site de la BRVM, le titre a terminé inchangé sur son cours d’introduction, pour un marché en baisse de 0,8%, d’après l’indice des dix premières capitalisations.

Adama Coulibaly, ministre ivoirien de l’Économie et des finances, a présidé une brève cérémonie de première cotation, le 30 décembre, au siège de l’entreprise. Le ministre a salué « cette performance toute particulière » qui traduit, selon lui, la confiance des investisseurs nationaux et internationaux dans la politique économique de la Côte d’Ivoire, dont la privatisation est l’un des leviers. Il s’est félicité de l’impact positif de cette opération sur la BRVM qui se renforce avec l’arrivée d’un acteur majeur qui renforce la capitalisation boursière.

L’opération est également bénéfique au marché boursier d’Abidjan, qui enregistre à cette occasion la plus importante introduction jamais réalisée. Le prix de cession de l’action était de 9.500 F.CFA pour les catégories 2,3,4 et 5 ; les catégories 1, réservées au personnel, bénéficiaient d’un prix préférentiel de 7 600 F.CFA.

 

Un ancrage régional renforcé

Cette opération permet, selon le directeur général de la BRVM, Edoh Kossi Amenounvé, d’atteindre plusieurs objectifs à la fois. Il s’agit entre autres de la promotion du secteur privé, d’encourager l’actionnariat populaire, de procurer des ressources financières à l’État et améliorer la gouvernance des sociétés d’État.

À noter que les actions portent une date de jouissance au premier janvier 2022. En conséquence, les souscripteurs bénéficieront des dividendes de l’exercice 2022. Lors de la souscription, les investisseurs institutionnels ont participé à hauteur de 60% du montant total levé, soit près de 84 milliards F.CFA. Ils sont constitués pour moitié d’organismes de retraite et de prévoyance.

Les personnes physiques ont souscrit à plus de 51 milliards F.CFA, soit 36% du montant levé ; 52 % étaient les salariés du secteur privé. Les autres investisseurs ont souscrit pour environ 3,4 milliards de F.CFA, soit 2% du montant levé, dont la moitié pour les OPCVM. La plupart des actions (94%) ont été vendues en Côte d’Ivoire, les autres se répartissant dans les pays de l’UEMOA.

Adama Coulibaly, ministre ivoirien de l’Économie et des finances (au centre), accompagné des représentants d’Orange Côte d’Ivoire et de la BRVM, le 30 décembre 2022.
Adama Coulibaly, ministre ivoirien de l’Économie et des finances (au centre), accompagné des représentants d’Orange Côte d’Ivoire et de la BRVM, le 30 décembre 2022.

 

« Cette entrée en Bourse renforce notre ancrage régional, notre transparence et notre volonté de partager notre histoire ainsi que notre succès avec tous les Ivoiriens et notre région », a déclaré le directeur général d’Orange CI, Mamadou Bamba. 

Edoh Kossi Amenounvé a fait observer qu’en 2021 seulement huit introductions en Bourse ont été réalisées en Afrique. Pour cette année 2022, on ne note que cinq sociétés cotées nouvelles sur le continent : Macro Group (Égypte), la Société Tunisienne d’Automobiles (Tunisie), Miwa Sugar (Maurice), Akdital (Casablanca), et donc Orange CI.

L’État, qui détenait une participation de 14,95% du capital d’Orange Côte d’Ivoire, a décidé de céder une partie de cette participation, équivalant à 9,95% du capital de la société, à travers le marché financier régional.

La BRVM compte aujourd’hui 46 sociétés cotées, dont 35 ivoirienne. Le marché enregistre quinze sociétés provenant du secteur de la finance, onze de l’industrie, sept du secteur de la distribution, cinq du secteur de l’agriculture, cinq du service public, deux du secteur des transports et une dans les autres secteurs.

@AB

 

Écrit par
Aude Darc

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *