x
Close
African Business

Orange Côte d’Ivoire affiche sa résilience

Orange Côte d’Ivoire affiche sa résilience
  • Publiéfévrier 22, 2024

Dans un contexte difficile, le groupe ivoirien de télécoms a réussi, en 2023, à améliorer son chiffre d’affaires et ses résultats. Le groupe poursuit sa transition énergétique de ses infrastructures.

 

En dépit d’un contexte parfois difficile, le groupe Orange Côte d’Ivoire, présent au Burkina Faso et au Liberia, affiche une croissance de son chiffre d’affaires et de ses résultats, pour l’exercice achevé le 31 décembre 2023.

Selon les données publiées par la BRVM (Bourse régionale des valeurs mobilières), le chiffre d’affaires consolidé sur les trois pays s’élève à 1 016,5 milliards de F.CFA (1,55 milliard d’euros), en croissance de 5,3% (+5,6% à base comparable). L’activité a été tirée par le parc des trois pôles : Fixe, Mobile, Internet, en hausse de 9,5% ainsi que par « la bonne reprise » d’Orange Money (+25,6%). Performances atténuées par « l’effondrement des prix de la data en Côte d’Ivoire et au Liberia, par le contexte sécuritaire difficile au Burkina Faso et aussi par la volatilité du taux de change au Liberia », précise la communication financière.

Malgré cela, le résultat opérationnel (EBITDA) a tenu bon : il ressort en hausse de 1,1% (+1,3% à périmètre comparable). Ce, précise la filiale du groupe français Orange, « malgré une pression fiscale au Burkina Faso, une hausse du coût de l’énergie, un impact négatif de la dépréciation du dollar libérien, une augmentation des commissions Orange money et des services bancaires en Côte d’Ivoire ».

« Notre résilience a été cruciale pour surmonter ces obstacles. Nos résultats témoignent de l’engagement exceptionnel de nos équipes et de notre capacité à rester agiles dans des moments difficiles. » 

Et bien sûr, malgré un contexte inflationniste « difficile » dans ces trois pays. La société met en avant l’« efficacité du plan d’efficience opérationnel » pour expliquer cette « résilience » face à l’adversité.

Ce qui explique la croissance modeste (+0,9%) du résultat net consolidé, à 154,9 milliards de F.CFA (236,1 millions d’euros). Orange CI a profité de l’exercice pour procéder au règlement définitif de certains litiges et la dépréciation des actifs financiers.

Orange CI fixe à 866,66 F.CFA le dividende brut revenant à chaque action (+3,6%), soit un dividende net par action de 780 F.CFA après déduction des taxes (IRVM) de 10%.

« Face aux défis rencontrés en 2023, de nombreuses initiatives ont été mises en œuvre, notamment une refonte des offres, des plans massifs de recrutements, la modernisation de nos réseaux mobiles et l’extension de nos réseaux fibres », commente un communiqué du groupe.

 

Rester agile dans les moments difficiles

« Ces actions ont permis de booster nos bases mobiles, Orange Money et internet fixe. » La hausse de l’Internet fixe est « en ligne » (sic) avec la stratégie de déploiement de la fibre.

Et la société de mettre en avant sa « politique continue d’investissements visant à améliorer la qualité de service, à améliorer l’expérience de nos clients et vulgariser l’accès à la fibre sur toute l’étendue du territoire ». À fin 2023, Orange Côte d’Ivoire a investi 130,5 milliards de F.CFA (199 millions d’euros), soit 12,8% du chiffre d’affaires.

En matière de RSE (Responsabilité sociétale de l’entreprise), le groupe Orange fait valoir « une accélération des efforts entamés sur le chemin de la transition écologique ».

Par exemple, en matière d’alimentation des infrastructures techniques en énergies renouvelables : en décembre 2023, le groupe de télécoms, en partenariat avec Solar X, a mis en service deux centrales d’énergie solaire sur les Datacenters de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire et de Ouagadougou au Burkina Faso. Ces centrales couvrent 50% des besoins énergétiques des différents sites en journée.

D’autre part, 45% des sites réseaux sont « solarisés ». Le groupe met à disposition de ses clients de l’« énergie propre », au sein de son activité Orange énergie ;en 2023, plus de 110 000 personnes ont bénéficié des kits SHS (Solar Home System).

Mamadou Bamba Orange CIMamadou Bamba (photo ci-contre) est directeur général d’Orange Côte d’Ivoire. Il commente :

« Notre groupe a été confronté à un contexte difficile, notamment la baisse du prix de la data impactant négativement la valeur, l’accentuation de la pression réglementaire et les défis sécuritaires au Burkina Faso. Notre résilience a été cruciale pour surmonter ces obstacles.

Nos résultats témoignent de l’engagement exceptionnel de nos équipes et de notre capacité à rester agiles dans des moments difficiles. » 

Le dirigeant rappelle que sa société a obtenu de Bloomfield une notation de « AAA » à long terme (la qualité de crédit la plus élevée) « qui reflète sa performance, sa solidité financière et sa position de leader du marché des télécommunications ».

@AB

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *