x
Close
African Business

Les Caraïbes, un partenaire naturel de l’Afrique

Les Caraïbes, un partenaire naturel de l’Afrique
  • Publiéjuillet 3, 2024

Afreximbank apporte son concours au futur marché afro-caribéen qui la vocation de commercer avec tous les pays africains et renforcer les liens culturels par-delà l’océan.

 

La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) met à la disposition du gouvernement du Commonwealth des Bahamas une « Facilité de préparation de projet ». Objectif : concevoir et de mettre en œuvre un « marché afro-caribéen ». Une fois créé, ce marché comprendra 90 points de vente dédiés à la vente de produits authentiquement africains et caribéens provenant de tous les pays africains, de vingt États des Caraïbes, des seize îles des Bahamas. Une plateforme de transbordement sera située à Freeport, sur l’île de Grand Bahama.

Par ailleurs, le Fonds de développement des exportations en Afrique (FEDA), a signé avec JVL Media un accord de collaboration au développement de la chaîne de valeur cinématographique naissante de l’Afrique.

Une fois réalisé, le projet devrait transformer Grand Bahama en un important centre commercial et culturel, améliorer la position stratégique de ces îles dans les réseaux maritimes mondiaux, favoriser la croissance économique, créer des emplois et renforcer les liens entre les pays africains et les pays des Caraïbes.

Selon Afreximbank, le marché stimulera la croissance des PME et facilitera les échanges culturels, contribuant ainsi au développement économique et social global des Bahamas. La Facilité de préparation des projets, d’un montant de 1,86 million de dollars, financera des activités essentielles de pré-développement en vue d’orienter le projet vers la bancabilité ; ce qui devrait permettre de débloquer d’autres investissements estimés à 50 millions $.

Benedict Oramah, PDG d’Afreximbank, souligne l’importance d’un « investissement stratégique » qui permet à ses promoteurs de concrétiser leur vision « de positionner les Caraïbes comme plaque tournante de transbordement du commerce de l’Afrique vers les Amériques ». Le projet soutiendra également la logistique liée aux échanges commerciaux entre l’Afrique et les Caraïbes.

Avis partagé par le Premier ministre des Bahamas, Philip Edward Davis : « Cet accord témoigne de notre engagement à favoriser de solides partenariats économiques et culturels. Le Marché afro-caribéen et le Centre logistique positionneront Grand Bahama comme un phare du commerce international, créant un environnement dynamique pour la croissance et la coopération ».

 

Afreximbank fait son cinéma

Et par la ministre du Grand Bahama, Ginger Moxey : « Cette initiative va non seulement stimuler notre économie locale, mais aussi renforcer nos liens avec le continent africain, favorisant un environnement de croissance et de prospérité partagées. Grand Bahama est une île résiliente, prête à devenir un phare des échanges économiques et culturels. Nous sommes fiers de piloter ce projet novateur et nous sommes impatients de voir le potentiel illimité de notre peuple se concrétiser grâce à ce projet transformateur. »

Afreximbank, qui a tenu courant juin ses Assemblées générales au Bahamas, a décidément les yeux rivés vers les Caraïbes et les échanges culturels. Sa filiale de développement d’impact, le Fonds de développement des exportations en Afrique (FEDA), a signé avec JVL Media un accord de collaboration au développement de la chaîne de valeur cinématographique naissante de l’Afrique. Il s’agit de promouvoir l’expérience africaine globale dans les salles de cinéma du monde entier.

À travers son programme « Creative Africa Nexus » (CANEX), Afreximbank souhaite jouer un rôle de premier plan dans la stimulation de l’industrie créative en Afrique, dans des domaines tels que la musique, les sports, les arts, la littérature, la mode, la gastronomie et les arts culinaires. La banque du commerce considère que l’Afrique abrite une population jeune en pleine croissance, ce qui en fait l’un des plus grands marchés de consommation de films.

JVL Media est une société américaine partenaire de la célèbre actrice Viola Davis. Cette société s’active dans la production littéraire et des films pour un public diversifié dans le monde entier. Le partenariat entre Afreximbank et JVL Media permettra aux deux parties d’accéder à un plus grand nombre de talents et d’investisseurs en Afrique, afin de mobiliser les ressources nécessaires à la croissance de l’industrie et au développement du contenu cinématographique africain.

Viola Davis lors d'une conférence organisée à Nassau (Bahamas) en marge des Assemblées d'Afreximbank, le 12 juin 2024.
Viola Davis lors d’une conférence organisée à Nassau (Bahamas) en marge des Assemblées d’Afreximbank, le 12 juin 2024.

 

Kanayo Awani est vice-présidente exécutive d’Afreximbank, en charge de la Banque du commerce intra-africain et de développement des exportations. Elle commente : « L’industrie cinématographique africaine est un élément dynamique et performant du secteur créatif et culturel de notre continent. Elle constitue un moteur essentiel du développement et de la création d’emplois. Notre collaboration avec JVL Media, qui est axé sur l’Afrique et la diaspora africaine, s’inscrit également dans la dynamique croissante d’une Afrique globale, qui cherche à unir les Africains, sa diaspora et ses descendants, quelle que soit leur situation géographique, en tant que force puissante pour faire de la prospérité une réalité et pour prendre notre développement en main. »

Selon la directrice générale du FEDA, Marlene Ngoyi, « ce partenariat améliorera la représentation culturelle et stimulera la croissance économique en créant des emplois et en favorisant de nouvelles opportunités dans l’industrie cinématographique à travers le continent et sa diaspora ».

@AB

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *