Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

L’économie ivoirienne se porte bien

Le défi est également d’amener les Ivoiriens à investir dans la reconstruction de leur pays. Comment y contribuez-vous ?

La stratégie de promotion de l’investissement se décline en trois axes. Le premier est la recherche de meilleures expertises pour satisfaire nos besoins d’investissements, le deuxième concerne le développement de l’entrepreneuriat local, et enfin le troisième consiste à attirer la diaspora. Pour chacun de ces axes stratégiques, le Cepici a mis en place un plan d’action approprié. En ce qui concerne le développement de l’entrepreneuriat local, nous avons créé une plateforme dédiée : La caravane nationale “ Entreprendre en Côte d’Ivoire ” pour promouvoir l’entrepreneuriat et le développement économique des régions. Cette caravane nationale a connu un très fort engouement de la part des populations de l’intérieur du pays qui avaient vraiment soif d’informations. Nous participons également à divers ateliers et activités sur la promotion de l’entrepreneuriat local. Concernant l’attraction de la diaspora, le Cepici, en collaboration avec le Ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur a organisé la seconde édition du Forum Diaspora for Growth, début février. Il s’agit du 1er forum à destination des Ivoiriens de l’étranger. Ce rendez-vous, que nous souhaitons pérenniser, a réuni 1 545 participants prêts à investir ou à s’installer en Côte d’Ivoire. Toutes ces actions sont en parfaite adéquation avec notre stratégie de promotion pour donner aux Ivoiriens le goût d’investir en Côte d’Ivoire.

De nouvelles réformes sont annoncées pour 2015 ?

Le chantier de l’amélioration de l’environnement des affaires a enregistré d’énormes progrès. Mais beaucoup reste à faire et le gouvernement en est bien conscient. C’est pourquoi, au titre de l’exercice 2015, un agenda comprenant 37 projets de réformes a été élaboré. Il sera exécuté sur toute l’année 2015. Les actions majeures qui se dégagent de ce calendrier sont entre autres : la mise en place de l’identifiant unique du registre des sociétés ; la plateforme de création d’entreprise en ligne ; le Guichet unique du foncier et de l’habitat en vue du regroupement de tous les acteurs impliqués dans la délivrance des permis de construire en un seul lieu ; la réduction des procédures de huit à quatre et des délais de 55 à 28 jours pour le raccordement à l’électricité, la dématérialisation de la déclaration des impôts, taxes et cotisations sociales… Toutes ces réformes doivent permettre à la Côte d’Ivoire de conforter sa position dans le prochain rapport Doing Business. Cela rendrait le climat des affaires encore plus attractif pour stimuler les investissements privés.

Les investisseurs sont-ils inquiets par les enjeux des élections de cette année ?

Une élection fait partie de la vie politique de tout pays démocratique. Le fait que la Côte d’Ivoire en organise en 2015 est donc normal et devrait plutôt encourager les investisseurs quant à la stabilité de notre pays, tant au niveau économique que politique. Les élections de 2015 sont un signal fort que la Côte d’Ivoire va bien, et est définitivement retournée à une vie politique normale. Les investisseurs ont compris que le pays a repris sa place de leader économique en Afrique de l’Ouest. Nous constatons davantage d’investissements (ouvertures d’hôtels, d’usines, augmentation des visites de délégations étrangères…). Les investisseurs savent que nous sommes dans une dynamique économique de croissance pour atteindre l’émergence que rien ne saura interrompre et cela les stimule à investir davantage. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts