Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

La Fondation Jack Ma récompense les entrepreneurs africains

La fondation du milliardaire chinois Jack Ma lance, pour la deuxième année, son concours destiné à promouvoir les entrepreneurs africains. Richement doté, l’événement sert de plateforme pour faire connaître ses idées innovantes.

Par Laurent Soucaille

L’Initiative Africa Netpreneur Prize (ANPI) est un programme philanthropique phare de la Fondation Jack Ma en Afrique. Il vise à mettre à disposition d’entrepreneurs africains une plateforme pour développer leurs talents et leurs idées, et inspirer les autres à poursuivre l’entrepreneuriat.

En dépit du contexte, le concours Africa’s Business Heroes entame sa seconde édition ; ANPI attend des candidatures d’Africains francophones ou anglophones, avant de décerner quelque 1,5 million de dollars à dix finalistes.

« Nous avons besoin d’entrepreneurs dotés de courage, d’initiative et de vision pour réaliser le meilleur : résoudre les problèmes de la société », déclare la lauréate 2019, la Nigériane Temie Giwa-Tubosun.

Le concours récompensera en priorité les entrepreneurs qui bâtissent leurs communautés locales et œuvrent à résoudre les problèmes les plus urgents. Tous les pays africains, tous les secteurs d’activité, groupes d’âge et sexes, sont concernés, précise la Fondation qui attend des candidatures en français et en anglais.

Africa’s Business Heroes souhaite, depuis l’an passé, distinguer, soutenir et inspirer la prochaine génération d’entrepreneurs africains « à laisser une empreinte dans leurs communautés locales, à travailler pour résoudre les problèmes les plus urgents et à bâtir une économie plus durable et plus inclusive pour l’avenir », indique un communiqué de la Fondation.

Cette année, le jury sélectionnera dix finalistes qui participeront à un concours de présentation final ; l’événement sera diffusé en ligne à travers le continent.

Lors de la grande finale de 2020, les dix finalistes se partageront une récompense d’une somme de 1,5 million $, contre 1 million l’an dernier, et auront accès à la communauté des chefs d’entreprise de l’ANPI. Ils pourront ainsi tirer parti de l’expertise partagée des meilleures pratiques, de la formation et des ressources de la communauté.

LifeBank récompensée

En 2019, le concours a reçu près de 10 000 candidatures de 50 pays africains. Les dix finalistes ont présenté leurs idées en affaires devant un jury éminent lors d’une cérémonie télévisée à Accra, au Ghana.

Les finalistes représentaient des secteurs aussi divers que les cuisines virtuelles, l’agro-industrie technologique, les soins de santé et la pharmacie, le commerce électronique, les biens de consommation et les solutions d’approvisionnement en eau…

L’initiative a ainsi récompensé Temie Giwa-Tubosun, fondatrice de LifeBank, une entreprise qui facilite les transfusions sanguines au Nigeria. « C’était un grand honneur d’avoir été nommé Business Hero pour l’Afrique. Le prix m’a permis d’élargir ma portée à plusieurs États du Nigeria, et mon entreprise est véritablement devenue pan nigériane.

Mon expérience et tous mes collègues gagnants m’ont beaucoup inspiré. Je suis impatiente d’œuvrer en tant qu’ambassadrice du prix de cette année et d’accueillir le prochain groupe d’entrepreneurs qui ont participé pour présenter le meilleur de l’esprit entrepreneurial et de la force de l’Afrique », commente-t-elle aujourd’hui.

Pour sa part, Jason Pau, conseiller principal pour les Programmes internationaux, à la Fondation Jack Ma, rappelle à quel point l’Afrique se trouve « dans une époque extraordinaire et sans précédent ». Aujourd’hui plus que jamais, poursuit-il, « nous avons besoin d’entrepreneurs dotés de courage, d’initiative et de vision pour réaliser le meilleur : résoudre les problèmes de la société.

Grâce à ce concours, nous cherchons à inspirer, récompenser les héros en affaires africains dans tous les secteurs et encourager tous les candidats aspirants à saisir cette opportunité pour briser les barrières et créer de l’espoir ».

Des personnalités comme Graça Machel, présidente du conseil d’administration de Graca Machel Trust , ou comme l’ancien secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, siègent au conseil consultatif de l’ANPI.

En dix ans, l’Initiative entend donc honorer cent entrepreneurs africains et s’engage à livrer quelque 100 millions $ de subventions, programmes de formation et soutien « au vaste écosystème entrepreneurial africain ».

Une Fondation active

Les candidatures seront ouvertes en ligne jusqu’au 9 juin 2020. Les demi-finalistes seront annoncés en août et les dix meilleurs finalistes pour l’année 2020 dévoilés en septembre. (Postuler sur : africabusinessheroes.org)

Créée en 2014 par l’emblématique fondateur du distributeur en ligne chinois Alibaba, la Fondation Jack Ma concentre sur l’éducation, l’entrepreneuriat, le leadership des femmes et l’environnement.

La Fondation se veut une organisation philanthropique « fiable, participative et durable ». Jusqu’à présent, la Fondation Jack Ma a soutenu des projets du monde entier, y compris le Programme d’éducation rurale Jack Ma, l’Initiative Africa Netpreneur Prize, le Programme de bourses d’études Ma & Morley et la Fondation Queen Rania de Jordanie.

La Fondation s’engage à habiliter les éducateurs ruraux, les entrepreneurs, les enfants des zones rurales, les jeunes start-up et les femmes.

Nous avons besoin d’entrepreneurs dotés de courage, d’initiative et de vision pour réaliser le meilleur : résoudre les problèmes de la société », déclare la lauréate 2019, la Nigériane Temie Giwa-Tubosun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This