x
Close
Industrie

SACB reprend les bières Guinness Cameroon

SACB reprend les bières Guinness Cameroon
  • PubliéJuly 15, 2022

Le brasseur SACB, filiale du français Castel, représentera 80% à 90% du marché camerounais de la bière après le rachat des licences Guinness. Le vendeur, Diageo, bénéficiera alors du réseau de distribution de son partenaire camerounais, pour ses autres marques.

 

Par Aude Darc

Une cession doublée d’une collaboration. L’avenir dira si la vente des bières Guinness Cameroon SA (groupe Diageo) à la SABC (Société anonyme des brasseries du Cameroun) relève davantage d’une opération financière que de la constitution d’un quasi-monopole sur le marché camerounais de la bière et des boissons. En effet, la SABC, filiale du groupe français Castel, y renforce sensiblement sa position de leader, tandis que Diageo trouve un relais de distribution.

Le secteur brassicole est dominé au Cameroun par SABC, qui détient près des trois quarts du marché, suivi de Guinness Cameroon avec 15%, et de l’Union des brasseries du Cameroun, avec 10%. Depuis le 30 juin, le marché compte un nouvel opérateur, Brasaf.

Le 14 juillet 2022, le britannique Diageo a donc révélé par communiqué la cession de sa brasserie de marque Guinness Cameroon à Castel, pour 389 millions de livres sterling. Soient 459 millions d’euros, près de 302 milliards de F.CFA.

Une fois l’opération finalisée – au plus tard au premier semestre 2023, promet-on –, SABC reprendra la production et la distribution nationale des bières, des boissons alcoolisées et des boissons maltées de Guiness au Cameroun « dans le cadre d’accords de licences de marque ». Une stratégie déjà mise en œuvre par les deux firmes multinationales dans d’autres pays africains, comme le Gabon.

Ce qui signifie que la cession se double d’accords de production et de distribution de Guinness au Cameroun à l’échelle nationale ; d’une augmentation de la capacité de production et de distribution pour poursuivre la croissance de Guinness au Cameroun, et d’une collaboration étroite de SABC et Guiness Cameroon.  Concrètement, le marketing de Guinness au Cameroun restera de la responsabilité de la marque Guinness, qui définira la stratégie avec les équipes de Diageo et de SABC au Cameroun.

« Compte tenu de ses performances, les besoins de Guinness dépassent les capacités de sa brasserie actuelle de Douala », justifie Dayalan Nayager, président de Diageo Africa.

 

Un nouveau jalon

« Grâce à ce nouvel accord, la marque bénéficiera de capacités de production et de distribution accrues. Elle continuera à faire partie de la famille Guinness au niveau mondial grâce à une supervision directe du marketing. » Diageo espère que l’accord avec SABC « permette de libérer encore plus » le potentiel de la marque au Cameroun. « Cet accord fournit une plate-forme solide pour l’expansion de Guinness à la fois dans la production et la distribution via les cinq sites de brassage de Castel et leur réseau de distribution national », précise le communiqué du groupe britannique.   

De son côté, Gil Martignac, directeur financier du groupe Castel salue « un nouveau jalon » dans l’histoire du groupe français en Afrique. Au Cameroun, le groupe est «  solidement implanté et sert des millions de clients à travers des marques réputées ». Cette acquisition permet d’étendre son portefeuille au marché stratégique de la bière brune et renforce le partenariat historique avec Diageo dans de nombreux autres marchés.

Pour atteindre ces objectifs, « l’intégration de Guinness Cameroun au sein de SABC sera soutenue par un solide plan d’investissement visant à améliorer les capacités de production et de remplissage de toutes nos usines », indique le directeur général de la SABC, Stéphane Descazeaud, cité par Investir au Cameroun. Le dirigeant se dit « convaincu » que la marque Guinness bénéficiera rapidement du maillage territorial de SABC ainsi que du savoir-faire de ses commerciaux. « Cette nouvelle entité consolidée continuera de promouvoir et de développer la stratégie d’approvisionnement local ».

Pour l’instant, le coût et le calendrier de ce plan ne sont pas connus, tandis que l’opération est soumise au feu vert des autorités de la Concurrence.

Précisément, le secteur brassicole est actuellement dominé au Cameroun par SABC, qui détient près des trois quarts du marché, suivi de Guinness Cameroon avec 15%, et de l’Union des brasseries du Cameroun, avec 10%. Depuis le 30 juin, le marché compte un nouvel opérateur, les Brasseries Samuel Foyou (Brasaf).

Ce dernier entend se distinguer de la concurrence en proposant une bière composée à 75% de malt et à 25% de maïs. Elle est commercialisée en bouteilles PET et non en bouteilles de verre, pour un taux d’alcool de 5,1%. Dans un second temps, la société proposera des boissons gazeuses légères.

@AB

 

Écrit par
Aude Darc

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.