x
Close
Industrie

Rebond des prix et des résultats de OCP au troisième trimestre

Rebond des prix et des résultats de OCP au troisième trimestre
  • Publiénovembre 22, 2023

Le producteur marocain d’engrais OCP considère que le redressement de sa rentabilité, amorcé à l’été, devrait se poursuivre ces prochains mois. Le groupe bénéficie de nouveau d’une taxation réduite à l’entrée du marché américain.

 

« Les résultats sur les neuf premiers mois de 2023 ont été renforcés par la performance au troisième trimestre, qui marque un rebond significatif de la rentabilité. » Ainsi la communication financière commente-t-elle les résultats trimestriels du groupe marocain OCP. Lesquels font apparaître une sensible baisse du chiffre d’affaires sur neuf mois, en valeur, en raison de la baisse des prix mondiaux des engrais, une tendance qui semblait se ralentir au troisième trimestre.

En effet, les conditions de marché favorables amorcées en août, « ont persisté tout au long du mois de septembre et se sont poursuivies au quatrième trimestre », relate OCP qui fait état d’une hausse progressive des prix des produits phosphatés, soutenue par un renforcement de la demande dans les principales régions importatrices.

« Le groupe exprime sa gratitude aux agriculteurs américains qui se sont fermement opposés à ces droits de douane. Nous sommes impatients de reprendre notre rôle de fournisseur d’engrais phosphatés durables à la communauté agricole américaine. »

Grâce à ses avantages concurrentiels, notamment sa flexibilité industrielle, son agilité commerciale et son leadership en termes de coûts, « OCP a réussi à gérer efficacement son carnet d’ordre avec des achats importants », se félicite le groupe marocain. Le redressement de 22% du chiffre d’affaires trimestriel a permis de tripler le résultat opérationnel (Ebitda) par rapport au deuxième trimestre de l’année.

Les ventes d’engrais phosphatés ont constitué 69 % du chiffre d’affaires au cours des neuf premiers mois de 2023, en progression par rapport aux 65 % enregistrés en 2022. Le groupe a maintenu un fort intérêt pour le TSP, un engrais très prisé pour la fertilisation des cultures légumineuses. La première des trois nouvelles lignes de production d’engrais, achevée au deuxième trimestre, est actuellement en phase de montée en puissance pour la fabrication de TSP. « Les deux lignes supplémentaires devraient être opérationnelles début 2024 », révèle OCP. « Cette initiative s’inscrit parfaitement dans l’approche modulaire de OCP pour étendre ses capacités, adaptée en fonction des besoins du marché », commente le Mostafa Terrab.

Le chiffre d’affaires a atteint 61 035 millions de dirhams (5,479 milliards d’euros), contre 89 538 millions de dirhams (8,038 milliards d’euros) au cours de la même période en 2022. L’Ebitda s’est élevé à 17 179 millions de dirhams (1,542 milliard d’euros), soit une marge de 28%.

Les dépenses d’investissement se sont élevées à 17 830 millions de dirhams (1,6 milliard d’euros).

 

De bons présages pour 2024

Au cours du troisième trimestre de 2023, les prix mondiaux des engrais phosphatés ont donc affiché une reprise progressive après leur baisse au second trimestre, principalement en raison de la réduction des exportations chinoises et de la hausse de la demande sur la plupart des marchés clés. Cette reprise de la demande a été principalement soutenue par des niveaux de stocks bas et des conditions économiques favorables pour les agriculteurs, notamment aux États- Unis, en Europe et en Inde. Aussi, depuis le mois de juillet, les prix des matières premières ont augmenté, en particulier l’ammoniac en raison de pannes imprévues et de la hausse des prix du gaz en Europe.

Le chiffre d’affaires des engrais a diminué de 28% par rapport à la même période de l’année précédente en dirhams, principalement en raison de la baisse des prix des engrais d’une année sur l’autre. Cette diminution a été partiellement atténuée par l’augmentation des volumes d’exportation, stimulée par une demande mondiale accrue, principalement en Amérique du Sud et en Europe.

Sur la période, le chiffre d’affaires de la roche a enregistré une baisse de 42% tandis que le chiffre d’affaires de l’acide phosphorique a fléchi de 50% par rapport à l’année précédente en monnaie locale. Ce recul s’explique principalement par la baisse des prix d’une année sur l’autre et de la diminution des volumes exportés vers les principales régions importatrices. Cependant, les volumes d’exportation de OCP ont fortement rebondi au troisième trimestre, permettant de rattraper une partie des reports de vente de roche et d’acide rencontrés au premier semestre de l’année.

La reprise de la demande et les faibles niveaux de stocks dans plusieurs régions importatrices ont soutenu une stabilité des prix depuis le début du quatrième trimestre. « Ces dynamiques devraient perdurer et continuer à créer des conditions de marché favorables en 2024 », pronostique le groupe. Des augmentations modérées de l’approvisionnement sont planifiées progressivement en 2024, et devraient être compensées par la reprise de la demande.

De plus, le marché des matières premières devrait rester équilibré, notamment en raison du lancement prévu de nouvelles installations de production de soufre et d’ammoniac en 2024.

Depuis novembre 2023, la taxe sur les importations d’engrais aux États-Unis est revenue à 2,12% (et non plus 19,97%), une mesure dont OCP « se félicite », en attendant une nouvelle révision, au cours du quatrième trimestre de 2024.

« Le groupe exprime sa gratitude aux agriculteurs américains qui se sont fermement opposés à ces droits de douane. Nous sommes impatients de reprendre notre rôle de fournisseur d’engrais phosphatés durables à la communauté agricole américaine et de collaborer pour assurer la sécurité alimentaire mondiale », se réjouit OCP.

@AB

 

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *