x
Close
Industrie

Nouveau coup de pouce au projet Xlinks

Nouveau coup de pouce au projet Xlinks
  • Publiéavril 30, 2024

Qualifié par certains de « projet faramineux », Xlinks entend fournir la Grande-Bretagne en énergie renouvelable produite au Maroc. Après TotalEnergies, l’AFC s’associe à l’entreprise.

 

Xlinks First Ltd. a révélé un investissement de 14,1 millions de dollars de la part d’Africa Finance Corporation (AFC), le principal fournisseur de solutions d’infrastructure du continent, afin de poursuivre le développement du projet d’énergie Maroc – Royaume-Uni de Xlinks. Ce dernier fournira une énergie propre, fiable et abordable du Maroc à la Grande-Bretagne en l’espace d’une décennie.

Par ailleurs, Africa Finance Corporation a reçu le prix de l’innovation de l’année (MENA) pour sa garantie d’obligations Samurai de 75 milliards de yen en faveur de la République arabe d’Égypte.

Sans nul doute, le soutien de l’AFC marque une étape importante pour le projet, affirmant le rôle du Maroc en tant que leader continental en matière d’énergie renouvelable et démontrant comment l’énorme potentiel de l’Afrique en matière d’énergie renouvelable peut fournir des solutions pour favoriser la transition énergétique mondiale.

Une fois achevée, la production éolienne et solaire du projet, combinée à un système flexible de stockage par batterie, fournira 3,6 GW d’énergie propre, fiable et abordable, soit 8 % des besoins actuels en électricité de la Grande-Bretagne, ce qui équivaut à 7 millions de foyers. Les nouvelles installations de production d’électricité et de stockage en batterie, situées dans le sud du Maroc, seront exclusivement reliées à la Grande-Bretagne par des câbles sous-marins CCHT de 4 000 km.

Le projet entraînera la création de milliers d’emplois, dont une proportion importante d’emplois qualifiés, soutenus par des programmes de formation et de certification, ce qui contribuera à consolider le rôle de pionnier de l’expertise marocaine en matière d’énergies renouvelables en tant que pôle énergétique régional et continental. Le projet favorisera également la mise en place d’un écosystème industriel intégré des énergies renouvelables, comprenant la production industrielle d’équipements d’énergie renouvelable, la transformation, le transport, le stockage et la reconversion, qui, combinés, serviront de locomotive pour la croissance et le développement économique.

 

Une expérience valorisée

Samaila Zubairu, PDG de l’AFC, rappelle que l’Afrique, de par son potentiel en matière d’énergie renouvelable et ses vastes ressources naturelles, est à l’avant-garde des aspirations mondiales en matière d’énergie nette zéro. « Le projet d’énergie Maroc-Royaume-Uni de Xlinks illustre ce rôle central, en montrant la capacité de l’Afrique à alimenter la transition de l’Europe vers l’énergie durable tout en répondant aux défis climatiques urgents. »

En exploitant l’abondante énergie éolienne et solaire du Sahara et en l’acheminant directement vers l’un des plus grands marchés énergétiques d’Europe, ce projet stimule non seulement la croissance de l’économie marocaine grâce à d’importantes recettes d’exportation, mais il catalyse également le développement d’industries locales d’énergie propre. « Au fur et à mesure que ce projet transformateur progresse, il ne profitera pas seulement au Maroc et à l’Afrique, mais contribuera également de manière significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la majorité des investissements destinés à conduire ce changement se produisant dans le Sud global ».

De son côté, James Humfrey, PDG de Xlinks First, se réjouit de l’arrivée de l’AFC dans le capital de son entreprise. Rappelant que l’AFC est une institution financière « de premier plan créée par des États souverains africains, dont le Royaume du Maroc », il considère qu’elle « apporte une compréhension et une expérience inégalées des infrastructures africaines ». Sa mission, qui consiste à favoriser la croissance économique et le développement industriel sur le continent, est « en parfaite adéquation avec les résultats escomptés du projet énergétique Maroc-Royaume-Uni ».

L’AFC est le dernier investisseur majeur dans Xlinks First Ltd, après Abu Dhabi National Energy Company (TAQA), TotalEnergies et Octopus Energy.

*****

En bref

L’AFC récompensée

 

Africa Finance Corporation a reçu le prix de l’innovation de l’année (MENA) pour sa garantie d’obligations Samurai de 75 milliards de yen en faveur de la République arabe d’Égypte, lors du gala des prix 2023 Infrastructure Journal Global (IJGlobal) qui s’est déroulé à Dubaï.

L’obtention de ce prix « démontre le partenariat solide que l’AFC offre à ses États membres et aux souverains africains dans leur recherche d’investissements stratégiques pour parvenir à une croissance économique durable », se réjouit l’institution. La garantie des obligations Samouraï de 75 milliards de yen, pour laquelle l’AFC a été récompensée, a été soutenue par Sumitomo Mitsui Banking Corporation, l’AFC fournissant une re-garantie complète, et SMBC Nikko agissant en tant qu’arrangeur principal unique pour la transaction. L’émission d’obligations a permis à l’Égypte d’accéder aux marchés internationaux des capitaux d’emprunt, fournissant un accès au financement à l’émetteur malgré un paysage économique mondial très difficile marqué par des pressions inflationnistes significatives et des tensions géopolitiques.

@AB

Écrit par
Aude Darc

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *