x
Close
Industrie

Le groupe OCP rejoint l’ITIE

Le groupe OCP rejoint l’ITIE
  • PubliéSeptember 5, 2022

L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives accueille Groupe OCP en tant que nouvelle entreprise la soutenant. L’ITIE salue les engagements pris par le Code de bonnes conduites du géant marocain des phosphates. Qui affiche, d’ailleurs un fort rebond de son chiffre d’affaires.

 

Leader dans le domaine de la nutrition des plantes et premier producteur mondial d’engrais à base de phosphate, Groupe OCP est dépositaire responsable des plus grandes réserves de phosphate au monde, un élément vital et essentiel à l’économie mondiale. Une fois transformée, la roche phosphatée est utilisée comme élément clé dans les engrais, l’alimentation, les cosmétiques et l’électronique, fait observe l’ITIE (Initiative pour la transparence dans les industries extractives), dont les avis font autorité. L’ITIE accueille Groupe OCP en tant qu’« entreprise soutenant l’Initiative ».

En effet, le groupe marocain s’est engagé de longue date à intégrer la transparence dans ses systèmes et processus de gestion. Réagissant à cette intégration, OCP souligne dans un communiqué : « Nous œuvrons pour un avenir durable et notre gouvernance garantit que nous agissons toujours de manière éthique, avec intégrité et transparence. » À cette fin, le groupe OCP publie un état financier consolidé intermédiaire qui résume les informations financières. Il a également établi un code de conduite comprenant des politiques de lutte contre la corruption et les pots-de-vin.

« Nous souhaitons la bienvenue à Groupe OCP au sein de la communauté ITIE », a commeté Mark Robinson, directeur exécutif de l’ITIE. « En s’engageant à respecter les principes de l’ITIE, OCP bénéficiera d’un accès aux meilleures pratiques internationales et adoptera un rôle de leader en rendant ses opérations encore plus transparentes et plus responsables. »

Cette adhésion à l’ITIE permettra au groupe marocain de faire avancer son programme de transparence en s’engageant à respecter les principes de l’ITIE. Ce programme décrit notamment neuf domaines qui sous-tendent la responsabilité et la transparence en ligne avec ces principes.

 

Nourrir les sols pour mieux nourrir la planète

Au cours des prochaines années, « nous nous engageons à travailler sans relâche pour progresser dans la réalisation de nos ambitions et, par conséquent, faire une différence significative et profonde dans le développement de nos entreprises, de nos communautés et de notre planète », écrit le groupe sur son site institutionnel. 

Cela signifie que le groupe OCP « devra faire en sorte que les générations futures soient en mesure de répondre à leurs propres besoins grâce à des accompagnements et engagements en matière de performances économiques, environnementales et sociales, ainsi que suivre et communiquer nos engagements dans ces domaines ».

L’engagement pour le respect de l’environnement et de nos communautés s’accroît et se diversifie au fur et à mesure que le groupe s’élargit. « En collaborant avec nos employés, nos clients, nos fournisseurs, les acteurs de la communauté ainsi que l’ensemble de notre écosystème, nous pouvons apporter une contribution positive pour monde plus enclin à un développement durable. »

C’est pour toutes ces raisons, explique le groupe, que ses politiques et normes retranscrivent ses efforts et sa mission qui consiste à « nourrir les sols pour mieux nourrir la planète ».

 

En Bref

Fort rebond de l’activité

D’autre part, l’ex Office chérifien des phosphates a enregistré un chiffre d’affaires de 56,018 milliards de dirhams marocains (5,27 milliards d’euros) au premier semestre 2022, en hausse de 72,5% par rapport à la même période de 2021.

Au second trimestre, le chiffre d’affaires a bondi de 68,7%, à 30,69 milliards de dirhams (2,89 milliards d’euros), contre 18,19 milliards de dirhams un an plus tôt. Le leader mondial des fertilisants explique cette performance par des conditions de marché solides, qui vient soutenir une nouvelle hausse des prix de vente.

De plus, le groupe indique poursuivre ses efforts d’investissement avec des dépenses atteignant 4,86 milliards de dirhams au deuxième trimestre 2022, contre 2,55 milliards à la même période de l’année précédente. À fin juin 2022, les dépenses d’investissement ont atteint 7,85 milliards de dirhams (7,39 milliards d’euros, en hausse de 83% en un semestre).

Le groupe publiera ses résultats semestriels dans le courant de ce mois.

@AB

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.