x
Close
Industrie

Le deuxième terminal du port d’Abidjan en phase de tests

Le deuxième terminal du port d’Abidjan en phase de tests
  • PubliéAugust 23, 2022

La construction du deuxième terminal à conteneurs du port d’Abidjan entame sa phase finale, par la réception de six portiques de quai et sept portiques de parc. Le nouvel ouvrage viendra accroître les échanges maritimes en Afrique de l’Ouest.

 

Le 18 août 2022, Côte d’Ivoire Terminal a réceptionné six portiques de quai et sept portiques de parc. Cette opération marque une étape décisive dans le projet de construction du deuxième terminal à conteneurs du port d’Abidjan. Ces engins de manutention en provenance de Chine vont permettre de démarrer la phase des tests opérationnels avant la mise en service, prévue le 1er novembre 2022.

« Cette nouvelle infrastructure concentre toutes les dernières innovations et illustre parfaitement notre savoir-faire ultime en tant qu’opérateur portuaire », se félicite-t-on chez Bolloré Ports.

Fabriqués par le constructeur ZPMC, ces équipements sont dotés des dernières technologies. Ils intègrent notamment un système de contrôle de pointe et un système d’alimentation électrique de nouvelle génération pour réduire considérablement les émissions de CO2 ainsi que la consommation d’énergie.

« Nous sommes heureux et fiers de réceptionner ces portiques que nous attendions pour passer à la dernière étape du projet. Nous avons réussi à tenir les délais que nous nous étions fixés et avons achevé à ce jour plus de 95 % des travaux de construction », a déclaré Koen De Backker, directeur général de Côte d’Ivoire Terminal.

« L’arrivée de ces engins de manutention constitue une étape importante dans la finalisation de la construction du deuxième terminal à conteneurs du port d’Abidjan. Ce projet ambitieux atteste de l’engagement continu du gouvernement ivoirien pour développer les infrastructures portuaires en Côte d’Ivoire et viendra favoriser l’accroissement des échanges commerciaux dans la sous-région », s’est félicité, de son côté Hien Yacouba Sié, directeur général du Port autonome d’Abidjan.

Grâce à un investissement global de 262 milliards de F.CFA (400 millions d’euros), le deuxième terminal à conteneurs du port d’Abidjan sera doté dès sa mise en service d’équipements entièrement électriques notamment six portiques de quai, treize portiques de parcs et 36 tracteurs Gaussin. De plus, il sera l’un des prochains à obtenir le label « Green Terminal » de Bolloré Ports délivré par Bureau Veritas1, « gage de performance énergétique et environnementale », précise Bolloré Transports et Logistics dans un communiqué.

 

Pour l’accueil de gros navires

« La réception de ces équipements matérialise les engagements et les investissements pris par Côte d’Ivoire Terminal pour accompagner la hausse des volumes et dynamiser les flux imports et exports en Afrique de l’Ouest. Cette nouvelle infrastructure concentre toutes les dernières innovations et illustre parfaitement notre savoir-faire ultime en tant qu’opérateur portuaire », se félicite à ce propos Olivier de Noray, directeur général Ports et terminaux chez Bolloré Ports.

Après un appel d’offres international le consortium Bolloré Ports et APM Terminals a reçu le mandat pour construire et gérer le deuxième terminal à conteneurs du port d’Abidjan. Grâce à un investissement de plus de 262 milliards de F.CFA, les travaux de construction du futur Côte d’Ivoire Terminal s’achèveront en fin 2022. D’une superficie de 37,5 hectares, ce nouveau terminal à conteneurs sera capable de traiter plus de 1,5 million de conteneurs EVP (Équivalent vingt pieds) par an et d’accueillir des navires de seize mètres de tirant d’eau, le long de ses 1 100 mètres de quais. Il va générer 450 emplois directs et des milliers d’emplois indirects. Il contribuera au développement des compétences et à la formation de la jeunesse ivoirienne aux métiers portuaires et à la manipulation d’équipements de dernière génération.

@AB

 

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.