x
Close
Industrie

La stratégie écologique, économique et sociale de OCP

La stratégie écologique, économique et sociale de OCP
  • Publiédécembre 23, 2022

Le géant marocain des phosphates dévoile sa stratégie reposant la neutralité carbone, la présence au sein d’un écosystème d’entreprises innovantes et exportatrices, et l’accompagnement des agriculteurs sur le terrain.  

 

En cette fin d’année 2022, le groupe OCP précise les contours de son nouveau programme d’investissement pour la période 2023-2027, portant sur un montant de l’ordre de 130 milliards de dirhams. Comme annoncé en novembre, il vise l’accroissement des capacités de production d’engrais tout en s’engageant à atteindre la neutralité carbone avant 2040, en faisant levier sur le gisement unique d’énergies renouvelables ainsi que sur les avancées du Royaume dans ce domaine, conformément à la stratégie du roi Mohammed VI. Ce programme d’investissement vise une augmentation des capacités de production afin de passer de 12 millions de tonnes d’engrais actuellement à 20 millions de tonnes en 2027.

Dans le volet « social » de son programme, OCP mise sur une approche innovante envers les agriculteurs, en les accompagnant sur tout le cycle de vie agricole, du choix du terrain à l’accompagnement dans les marchés de consommation.

Plus précisément, le programme prévoit une extension des capacités minières via l’ouverture d’une nouvelle mine à Meskala ainsi que l’installation d’un nouveau complexe chimique et minier à Mzinda. Ce dernier traitera la roche en provenance des mines de Benguerir et de Youssoufia ainsi que de la nouvelle mine de Meskala. Il prévoit la réalisation d’un taux d’intégration locale de 70%, l’accompagnement de 600 entreprises industrielles marocaines et la création de 25 000 emplois directs et indirects.

En investissant dans le solaire et l’éolien, le géant marocain des phosphates projette d’alimenter l’ensemble de son outil industriel en énergie verte d’ici 2027. « Cette énergie décarbonée alimentera les nouvelles capacités de dessalement d’eau de mer afin de répondre aussi bien aux besoins du groupe qu’à l’alimentation en eau potable et d’irrigation des zones riveraines de nos sites », explique la communication financière. Cet investissement permettra également au groupe de devenir autonome en matière d’approvisionnement en ammoniac vert et en matière d’énergies renouvelables, lui permettant d’entrer en force dans le marché des engrais verts et des solutions de fertilisation adaptées aux besoins spécifiques des différents sols et cultures.

 

Consolider les relais de croissance

En effet, le phosphore est l’un des trois éléments les plus utilisés dans les engrais, avec l’azote et le potassium. Il est produit à partir du phosphate, une roche sédimentaire dont le Maroc dispose plus de 70% des réserves mondiales. Le rôle de OCP est donc essentiel dans les plans du Royaume pour exploiter ses ressources.

À travers ce programme, le groupe OCP veut consolider ses relais de croissance tout en soutenant l’émergence d’un écosystème national industriel innovant, à travers des programmes d’appui aux PME industrielles et celles des secteurs de l’énergie et de l’agriculture, favorisant l’émergence d’un écosystème national innovant et la création de nouvelles opportunités d’emplois et d’insertion professionnelle pour les jeunes.

Une fois encore, le producteur s’est appuyé sur les capacités de recherche et développement de l’Université Mohammed VI Polytechnique, afin de capter les opportunités offertes par les nouvelles technologies industrielles et digitales, et de développer une expertise sur les technologies innovantes de fertilisation raisonnée à même de répondre aux enjeux de l’agriculture durable et de la sécurité alimentaire.

Pour son premier programme d’investissement, OCP a mobilisé 8 milliards $ sur la période 2012-2021, portant les capacités de production d’engrais de 4 à 12 millions de tonnes faisant du Maroc le leader mondial des engrais. Plus de 400 entreprises industrielles marocaines y ont participé totalisant 8400 emplois directs et indirects. Ce programme d’investissement a permis d’ancrer OCP solidement dans le marché des engrais, avec un chiffre d’affaires qui est passé de 2,5 milliards $ en 2005 à 9,4 milliards $ en 2021.

Enfin, dans le volet « social » de son programme, OCP mise sur une approche innovante envers les agriculteurs, en les accompagnant sur tout le cycle de vie agricole, du choix du terrain, au conseil, à l’installation d’une agriculture moderne et responsable à forte productivité, jusqu’à l’accompagnement aux marchés de consommation. Par exemple, en cette fin 2022, les équipes de OCP partagent avec des producteurs d’olives les bonnes pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, par l’utilisation raisonnée d’engrais.

@AB

 

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *