x
Close
Industrie

La destination Tunisie fait de nouveau recette

La destination Tunisie fait de nouveau recette
  • Publiéjuillet 8, 2024

Progressivement, la Tunisie redevient une destination attrayante pour les touristes et ce secteur d’activité est appelé à prendre davantage de poids dans l’économie.

 

Plus que jamais, la Tunisie continue de miser sur le tourisme. Ce secteur devrait contribuer à hauteur de 23 milliards de dinars à l’économie tunisienne cette année, prévoyait, en début d’année, le World Travel and Tourism Council. Ce qui représente 14% du PIB, pour une hausse attendue des emplois de près de 4 %.

Sauf incident, les dépenses des Tunisiens pourraient croître de 5% en un an pour revenir aux niveaux pré-Covid. De leur côté, les dépenses des touristes étrangers pourraient augmenter de 12% à 11 milliards de dinars. À horizon 2034, le tourisme pourrait peser plus de 32 milliards de dinars dans l’économie tunisienne, pronostique le WTTC.

Le flambant neuf Radisson Hotel Tunis City Centre dispose de trois salles de conférences qui peuvent être combinées en une seule grande salle, ainsi que de trois salles de réunion plus petites, offrant un total de 246 mètres carrés d’espace de réunion.

Selon certains professionnels, la Tunisie devient particulièrement concurrentielle par rapport à l’Espagne, qui souffre de la surpopulation de certains sites trop fréquentés. Tandis que le touriste voit les prix grimper en Espagne, il apprécie des offres davantage attractives en Tunisie.

Le gouvernement pourrait prochainement annoncer des réformes dans le secteur, comme la réactivation du Conseil supérieur du Tourisme, ainsi que la création de labels et d’offres jumelées.

Enfin, la presse spécialisée se fait l’écho de la réouverture de lignes régulières internationales à l’aéroport de Tabarka, une destination prisée des plongeurs, notamment.

Ouvert en 1992, l’aéroport international Tabarka-Aïn Draham devait développer le tourisme de sa région auprès des marchés européens. Pourtant, il n’a pas eu le succès attendu, notamment après du marché français.

Tabarka est située à proximité de la frontière algérienne, à 180 kilomètres de Tunis. C’est pourquoi, aujourd’hui, cet aéroport sous-utilisé retiendrait à nouveau l’attention des compagnies aériennes.

En effet, au-delà du trafic de touristes venus d’Europe, les compagnies s’intéressent au potentiel de marché que pourraient constituer les ressortissants algériens ou franco-algériens se déplaçant entre la France et le nord-est algérien voisin. Transavia (groupe Air France) et Nouvelair (Karim Milad, du groupe Tunisia Travel Service) semblent prêtes à prendre le pari.

 

Un équilibre entre affaires et loisirs

De son côté, le groupe hôtelier Radisson se dit aujourd’hui « fier » d’annoncer son implantation à Tunis, avec l’ouverture du Radisson Hotel Tunis City Center. Niché au cœur de la capitale de la Tunisie, cet hôtel offre un accès facile à un grand nombre de monuments, comme la mosquée Zitouna ou le site archéologique de Carthage.

L’hôtel est situé à un quart d’heure en voiture de l’aéroport international de Tunis Carthage et à quelques pas de l’avenue Habib Bourguiba, l’artère centrale de la ville.

« Nous sommes ravis d’étendre notre présence en Afrique du Nord et de nous implanter à Tunis. L’expansion rapide de notre marque Radisson est une indication claire de la demande croissante pour une marque qui donne la priorité au confort des clients et leur permet de trouver plus d’harmonie dans leur expérience de voyage. Notre marque propose un équilibre parfait entre affaires et loisirs, un argument de plus en plus important pour les voyageurs d’aujourd’hui », commente Tim Cordon, directeur des opérations du groupe américain.

Une salle de restaurant du Radisson Hotel de Tunis.
Une salle de restaurant du Radisson Hotel de Tunis.

L’hôtel revendique une gamme de 97 chambres et suites modernes, des chambres standard aux suites junior. L’offre culinaire comprend des spécialités internationales pour le déjeuner et le dîner dans un restaurant ouvert toute la journée, The Wave, ainsi que des boissons et des collations au Sand Rooftop Bar & Restaurant. Avec, en prime, « une imprenable vue panoramique sur Tunis », précise un communiqué. Le site comprend un espace de remise en forme ultramoderne.

Le Radisson Hotel Tunis City Centre dispose de trois salles de conférences qui peuvent être combinées en une seule grande salle, ainsi que de trois salles de réunion plus petites, offrant un total de 246 mètres carrés d’espace de réunion pouvant accueillir jusqu’à 180 participants. Bien sûr, pour réunions et congrès, l’hôtel offre les équipements audiovisuels les plus récents, la connexion Wi-Fi gratuite et les délicieuses solutions de restauration.

@AB

Écrit par
Aude Darc

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *