x
Close
Industrie

Double quitus à la politique ESG du groupe OCP

Double quitus à la politique ESG du groupe OCP
  • Publiéjanvier 12, 2023

Les agences d’évaluation non financière Sustainalytics et CDP ont émis une série de jugements favorables à l’égard de OCP, en matière de politique environnementale, sociétale, et de gouvernance. Une série de critères sont passés à l’analyse.

 

Le leader marocain des engrais phosphatés poursuit ses efforts en matière d’ESG (Environnement, Social et Gouvernance), et reçoit les louanges de deux organismes indépendants : l’agence de notation extra-financière Sustainalytics ainsi que CDP (anciennement Carbon Disclosure Project).

Sustainalytics, qui identifie les niveaux de risques ESG des entreprises pour les investisseurs, a attribué une note de 24,4 (en amélioration de 3.1 points par rapport à l’évaluation d 2021) au groupe. Ce dernier se hisse ainsi à la quatrième place, sur un total de 65 entreprises évaluées dans la catégorie « Agricultural Chemicals ».

« Ces notations, ainsi que d’autres distinctions et certifications de renommée mondiale, confirment l’ambition de l’approche adoptée par le groupe et la pertinence de ses choix pour s’aligner sur les meilleures pratiques et référentiels ESG », se réjouit le groupe.

Ce score confirme la solidité des stratégies, pratiques et politiques du groupe dans le domaine du développement durable, renouvelant ainsi le caractère « fort » de sa direction et gestion des risques ESG, soit le plus haut niveau de l’échelle.

Le CDP incite les entreprises, les villes, les États et les régions à divulguer leurs impacts environnementaux et à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. L’évaluation et la publication annuelles du CDP sur le climat sont largement reconnues comme la référence en matière de transparence climatique des entreprises.

Dès 2021 pour sa première année d’adhésion, CDP avait reconnu à OCP son effort de transparence et de communication sur le changement climatique en lui attribuant le score B, correspondant à la catégorie « Management Level », pour une moyenne de B- des entreprises évaluées.

Une usine de retraitement des eaux

 

Cette année, alors que la moyenne a reculé à C, OCP a maintenu le cap en obtenant le score A- et en intégrant le « CDP Leadership Level », qui reconnaît les entreprises qui ouvrent la voie en matière de réduction des émissions, d’atténuation des risques climatiques et de promotion d’une économie à faible émission de carbone. « Sustainalytics récompense notre ambitieuse stratégie de décarbonation », se félicite le groupe dans un communiqué.

 

Bonne gestion des risques

Cette année, l’agence Sustainalytics était particulièrement attentive aux avancées de la feuille de route de décarbonation. En effet, le groupe a publié pour la première fois le niveau 3 de son Bilan Carbone : le périmètre le plus large de calcul de l’empreinte carbone incluant toutes les émissions indirectes en amont et en aval de son cycle de production (achat de matières premières, transport et déplacements, etc.), en plus du niveau 1 (lié à son activité directe) et du niveau 2 (émissions indirectes liées à sa consommation d’électricité) que le groupe avait publiés auparavant. Sustainalytics a ainsi amélioré l’indicateur lié à la divulgation de ses émissions de CO2 (de 75 à 100/100), mais également les notes attribuées au programme de réduction de l’empreinte carbone (de 50 à 100/100) et à la gestion des risques liés aux gaz à effet de serre (de 50 à 100/100). Sustainalytics a également reconnu à OCP « la bonne gestion des risques » liés à la gestion de l’eau avec un score de 100/100, relevant ainsi les décisions prises par le groupe en 2021 en vue d’accélérer son programme Eau, pour faire face au stress hydrique que subit le Maroc.

De plus, Sustainalytics a confirmé la bonne performance du groupe sur le volet social. OCP s’y est distingué sur plusieurs indicateurs et obtient 100/100 sur son programme diversité, ses initiatives communautaires, sa gestion HSE (Hygiène, Sécurité, Environnement) et le développement de son Capital Humain.

En obtenant un score de A- dès sa deuxième année de soumission au CDP, OCP se distingue parmi les producteurs d’engrais les plus engagés en matière de leadership climatique et ambitieux sur sa trajectoire de décarbonation.

 

D’autres labels reçus en quelques mois

En effet, le groupe fait partie des 24% d’entreprises du secteur de la chimie à avoir atteint le Leadership Level, dont la moyenne se situe autour de B-. CDP reconnait également la robustesse des objectifs d’OCP, obtenant un score de A- pour une moyenne de l’industrie de C, la solidité de son programme de transition énergétique qui est évalué à A pour une moyenne du secteur de C, et la pertinence de son analyse des scénarios climatiques, son plan financier et sa stratégie business, noté A pour une moyenne de l’industrie de B.

La performance globale ESG d’OCP est également reconnue par d’autres acteurs et parties prenantes, comme Moody’s ESG (anciennement Vigeo Eiris) ou le World Benchmarking Alliance (WBA).

Une usine d’engrais OCP

« Ces notations, ainsi que d’autres distinctions et certifications de renommée mondiale, confirment l’ambition de l’approche adoptée par le groupe et la pertinence de ses choix pour s’aligner sur les meilleures pratiques et référentiels ESG », se réjouit le groupe. Qui s’engage à atteindre la neutralité carbone en 2040, à atteindre une autosuffisance en eau en 2024 et que 100% de ses besoins électriques proviennent de sources renouvelables en 2027.

Ces évolutions reflètent l’engagement du groupe en matière de développement durable. Une ambition en ligne avec la stratégie du Maroc en matière de transition énergétique et qui s’inscrit pleinement dans le cadre du nouveau Programme d’investissements verts du groupe OCP lancé le 3 décembre 2022.

La stratégie écologique, économique et sociale de OCP

@AB

 

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *