Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Huawei s’engage contre le Covid-19 en Afrique

Face à la crise sanitaire, Huawei propose trois solutions pragmatiques pour être aux côtés des Africains et de leurs gouvernements. Le groupe chinois souhaite faire entendre son credo : « En Afrique, pour l’Afrique. »

Par Laurent Soucaille                                     

Huawei, le groupe d’infrastructures et de terminaux en technologies de l’information est très présent en Afrique. Face à l’avancée inquiétante de l’épidémie de coronavirus, où le nombre de malades et de pays touchés ne cessent d’augmenter, la société de Shenzen s’engage.

Huawei a décidé d’offrir dans l’ensemble du monde un « système de vidéoconférence et de télétravail » sûr et fiable pour soutenir l’activité économique et les échanges professionnels.

Elle a donc décidé dans le cadre de la lutte contre l’épidémie d’être active « de manière scientifique et pragmatique, aux côtés des gouvernements, des agences sanitaires, des entreprises et des individus .

La lutte contre la pandémie doit passer par trois actions fortes répertoriées par l’entreprise : la détection des cas touchés par l’épidémie, un soutien accru aux personnels médicaux, et la poursuite d’une activité économique en période de quarantaine et de confinement.

ENCADRE 

L’IUT se mobilise 

Afin d’aider les pays à mieux organiser leurs activités d’intervention en cas de catastrophe, l’UIT (Union internationale des télécommunications) a publié de nouvelles lignes directrices relatives à l’élaboration et à la mise en œuvre de plans nationaux de télécommunications d’urgence. Ces lignes directrices aideront les autorités et les décideurs nationaux, notamment en Afrique, à élaborer des politiques et des réglementations propres à garantir une utilisation continue des réseaux et services de télécommunication avant, pendant et après une catastrophe. 

Un plan national pour les télécommunications d’urgence vise à définir une stratégie permettant d’assurer la disponibilité des communications durant les phases d’atténuation, de préparation, d’intervention et de rétablissement en cas de catastrophe, en favorisant la coordination et le dialogue entre tous les niveaux d’administration, les organismes humanitaires, les fournisseurs de services et les communautés exposées à des risques.  « La crise exceptionnelle liée au Covid-19 que nous vivons actuellement nous montre combien les réseaux et les services des technologies de l’information et de la communication sont essentiels, à la fois pour faire face à la pandémie actuelle et pour assurer la gestion des catastrophes », a déclaré le secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao. « Aujourd’hui plus que jamais, la mise en œuvre de plans nationaux généraux pour les télécommunications d’urgence peut garantir un échange d’informations rapide et efficace entre les différents niveaux d’administration, au sein des communautés touchées et entre les organismes humanitaires, afin de donner la priorité aux efforts d’intervention et de sauver des vies. »

Grâce à son expertise avérée dans le domaine des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), Huawei propose trois palettes d’outils dont l’efficacité a déjà été prouvée pour faire face à ces défis : maintenir l’activité économique et la formation tout en protégeant les populations.

Pour détecter le plus grand nombre de cas touchés par la pandémie du Covid-19, la société chinoise propose d’offrir aux gouvernements des pays africains qu’il couvre un « système d’identification et de contrôle de température » efficace, basée sur les TIC, qui peut être disposé dans les aéroports, les ports et à l’entrée de bâtiments ciblés.

Une fois les cas avérés détectés, pour soigner les malades à temps et venir en soutien du personnel médical et des autorités sanitaires déjà éprouvées par la vitesse de propagation du virus, Huawei fournit à titre gracieux une couverture wifi haut débit partout sur le continent africain.

Elle doit permettre de favoriser la téléconsultation, de protéger les professionnels médicaux des risques d’infection et d’assurer au maximum la sûreté des ressources médicales.

Toujours en soutien du secteur médical, le constructeur a déjà commencé à accompagner de nombreux pays sur le continent africain, comme la Tunisie, la RD du Congo et le Cameroun.

En Tunisie, Huawei s’engage au côté du gouvernement en permettant la modernisation de ses équipements et en formant des femmes aux métiers des TIC. En RD Congo et au Cameroun, il a fait don de fournitures, tels que des masques, gants de protection et désinfectant pour les mains.

Enfin, parce que l’impact économique de cette crise pourrait avoir des conséquences dramatiques, il est urgent de développer de nouveaux modes de travail pour soutenir la dynamique de croissance exceptionnelle du continent africain.

Huawei a décidé d’offrir dans l’ensemble du monde un « système de vidéoconférence et de télétravail » sûr et fiable pour soutenir l’activité économique et les échanges professionnels, et aider les gouvernements et agences médicales à lutter contre cette épidémie à distance, pour l’endiguer le plus rapidement possible.

Huawei est l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’infrastructures et d’appareils intelligents dans le domaine des TIC. Avec des solutions intégrées dans quatre domaines clés – réseaux de télécommunications, informatique, appareils intelligents et services en nuage –, le groupe entend apporter le numérique « à chaque personne, foyer et organisation pour un monde intelligent et entièrement connecté ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This