Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

S&P relève la note de la RD Congo

Standard & Poor’s anticipe une forte croissance de la RD Congo, ces prochaines années, à la faveur d’un retournement des prix des matières premières. Certes, le pays n’est pas exempt de vulnérabilités, mais il bénéficiera d’un afflux de bailleurs et des réformes engagées. 

Par Laurent Soucaille

La nouvelle valait sans doute une cérémonie : le ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, a célébré officiellement le relèvement de la notation de la RD Congo par l’agence Standard & Poor’s.

Il est vrai que S&P a exclu la dette souveraine du statut peu enviable de « hautement spéculative » (CCC+) pour attribuer une note plus respectable de « B- », assortie d’un avis de « perspectives stables » quant à ladite note. La RD Congo rejoint ainsi le groupe des pays notés B- par l’agence américaine, comme le Nigeria et le Cameroun. 

La baisse observée des tensions politiques intérieures et l’amélioration des relations avec les donateurs internationaux devraient permettre au gouvernement de faire passer des réformes structurelles, juge S&P. Selon qui, l’accord avec le FMI « devrait fournir au pays un point d’ancrage politique et catalyser l’aide des donateurs ».

Selon le ministère, cette décision est le reflet d’« un changement structurel profond amorcé depuis plusieurs années », la RD Congo étant notée CCC+ depuis 2017. Toutefois, à l’été 2021, l’agence avait relevé sa perspective à « positive », ce relèvement n’est donc pas une complète surprise.

Pour le ministre, cette décision est aussi le reflet de la détermination du gouvernement de poursuivre la mise en œuvre d’un plan de réformes ambitieux notamment sur le volet budgétaire, qui s’inscrit dans le cadre du programme au titre de la Facilité élargie de crédit du FMI.

Dans son étude, S&P considère ainsi que les vulnérabilités de la balance des paiements de la RD Congo se sont atténuées, notamment en raison de « la solide performance du secteur minier du cuivre et du cobalt et des financements importants du FMI ». L’expansion continue de la production du secteur minier, les perspectives favorables des termes de l’échange et les réformes en cours et annoncées par le gouvernement sous-tendent également des perspectives de croissance économique plus solides.

Bien sûr, il reste des zones d’ombre ou d’incertitudes : « Malgré une amélioration notable au cours de l’année écoulée, la situation politique et sécuritaire intérieure reste fragile, en particulier dans le contexte des prochaines élections de 2023 », prévient S&P.

Des réformes structurelles bienvenues

C’est pourquoi les « perspectives stables » équilibrent, d’un côté, « l’amélioration des perspectives économiques de la RDC, le soutien des donateurs et la modération des déséquilibres externes ». Et d’un autre côté, « des niveaux de revenu très bas, une grande vulnérabilité aux fluctuations des prix des matières premières compte tenu de la dépendance à l’égard du secteur minier et un paysage politique et sécuritaire intérieur encore fragile ».

L’agence révèle que les réserves de change de la RD Congo augmentent plus que prévu, pour atteindre environ 3,5 milliards de dollars à la fin de 2021, contre moins de 800 millions $ un an auparavant, à la faveur notamment de la hausse des prix du cuivre et du cobalt.

« Les perspectives économiques de la RDC sont également meilleures, grâce à l’expansion attendue de la production minière et aux prix relativement élevés des matières premières. » L’activité économique a également été soutenue par des secteurs non miniers, tels que les télécommunications et l’énergie.

L’accent annoncé par le gouvernement sur les réformes structurelles et le programme du FMI récemment approuvé devraient soutenir les performances économiques. Les experts de S&P prévoit que la RD Congo affichera une croissance moyenne de près de 6,5 % par an sur la période 2022-2025, contre 4 % au cours des cinq dernières années. S&P rappelle que la dette du pays (15% du PIB) environ est historiquement faible.

Au chapitre des vulnérabilités, outre la dépendance aux prix des matières premières, les experts s’inquiètent de la stabilité politique de la RD Congo. L’agence s’étonne d’une coalition gouvernementale composée de 24 partis politiques aux positions souvent différentes, « ce qui complique l’élaboration de politiques consensuelles ».

Dans ce contexte, l’échéance électorale de 2023 constitue une incertitude supplémentaire, tandis que le risque sécuritaire reste préoccupant, dans certaines régions du pays.

Production favorable dans les mines

Toutefois, une baisse observée des tensions politiques intérieures et l’amélioration des relations avec les donateurs internationaux devraient permettre au gouvernement de faire passer des réformes structurelles. En effet, l’accord FEC de 1,5 milliard $ sur trois ans « devrait fournir au pays un point d’ancrage politique et catalyser l’aide des donateurs ».

D’autre part, l’agence américaine considère que la nomination de Malangu Kabedi-Mbuyi – une ancienne du FMI – comme gouverneure de la Banque centrale s’« inscrit dans le cadre d’un effort visant à améliorer la gouvernance et l’efficacité des politiques de l’institution ».

Au plan de l’activité économique, de nouveaux projets, comme la mine Kamoa-Kakula, qui a commencé sa production en juillet 2021 et devrait devenir la deuxième plus grande mine de cuivre au monde, soutiendront la production minière. La production monte également en puissance dans les mines existantes, dans le zinc par exemple.

Les efforts du gouvernement pour mieux gérer la production artisanale, notamment en modernisant le cadre juridique, devraient également apporter un certain soutien. La réserve potentielle de lithium de la RDC pourrait offrir un avantage si elle se matérialisait. Tandis que plusieurs projets énergétiques soutiendront l’activité économique. Enfin, la RD Congo est le leader mondial de la production de cobalt et la demande de production de batteries explose.

@LS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts