Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Maroc : RSE, les légers progrès des entreprises

Un cadre normatif plus contraignant

Cette reconnaissance Top Performers ainsi que l’indice ESG (données environnementales, sociales, et de gouvernance) de la Bourse de Casablanca, lancé le 27 septembre 2018 avec Vigeo Eiris, ont pour vocation d’inciter les grandes entreprises marocaines à prendre conscience de l’importance croissante que les investisseurs internationaux accordent aux critères ESG dans leurs décisions d’investissement.

Le cadre normatif a progressé au cours des trois dernières années au Maroc en faveur du renforcement des démarches de responsabilité sociale de la part des entreprises cotées et du développement de produits d’investissement relatifs aux risques de durabilité ou à impact social et environnemental positif.

Par exemple, Bank Al Maghrib a publié en 2018 sa Charte de responsabilité sociale pour appuyer les engagements pris par le Maroc dans le cadre de la COP22 et impulser, à travers cinq engagements et 22 actions. Pour sa part, l’Autorité marocaine des marchés de capitaux (AMMC) a publié trois guides importants sur ces questions.

De plus, le Maroc vient de connaître une nouvelle avancée dans le domaine de la responsabilité sociétale des entreprises avec l’obligation pour les entreprises cotées à la Bourse de Casablanca d’intégrer dans leur rapport annuel un chapitre ESG.

A LIRE AUSSI

RSE : Les engagements d’Attijariwafa bank

Sur le plan international, la Sustainable Stock Exchanges (SSE) a publié en 2017 un plan d’action relatif à l’engagement des places boursières pour la finance verte. Elle recommande la publication par les entreprises cotées d’informations ESG et l’élaboration d’indices de responsabilité sociale.

La Bourse de Johannesbourg en Afrique du Sud, notamment, rend obligatoire le reporting ESG pour les entreprises cotées. De plus, le marché financier s’intéresse de plus en plus à la EU Taxonomy (taxonomie européenne) qui est destinée à aider les investisseurs, les entreprises, les émetteurs et les promoteurs de projets à naviguer dans la transition vers une économie propre, résiliente et économe en ressources.

PF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts