Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Le Togo distingué pour ses initiatives en énergie durable

L’agence togolaise AT2ER a reçu le prix « Innovation systémique pour l’accès à l’énergie » délivré par l’association britannique Ashden. Une distinction qui honore un pays engagé dans l’accès pour tous à l’électricité durable.

Par Kimberly Adams

L’organisation britannique Ashden a récompensé l’Agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables, AT2ER.

Régulièrement, cette organisation britannique, dirigée par le prince Charles, distribue des Awards aux entreprises ou acteurs des énergies renouvelables. « Le but d’Ashden est d’accroître l’accès à l’énergie en récompensant les innovateurs et les pionniers, les champions de ce secteur très naissant », explique Sarah Butler-Sloss, sa fondatrice.

« Je veux atteindre l’électrification pour tous d’ici 2030 et je veux que ce soit une électrification respectueuse de l’environnement », ambitionne le président du Togo, Faure Gnassingbé.

Cette année, AT2ER a été citée au troisième rang de onze autres projets, tous britanniques, salués pour leur rôle de « pionniers exceptionnels dans le monde entier ». Est distingué, au travers de la récompense « Innovation systémique pour l’accès à l’énergie », l’engagement du groupement togolais en faveur de l’accès des ménages aux énergies renouvelables.

« Le gouvernement a décidé de mener des actions déterminantes dans la lutte contre le changement climatique en faisant de la décarbonisation et de la promotion des énergies renouvelables le centre de sa politique énergétique », a déclaré le ministre des Mines et des énergies, Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon. Qui estime que ce prix, entre autres éléments, récompense le succès du projet « Cizo », ce « dans toutes ses dimensions technologiques et sociales ».

Devenu membre de l’Alliance Solaire Internationale (ASI), le Togo ambitionne d’offrir à sa population à l’horizon 2030 une couverture à 100% en électricité et réserve dans son bouquet énergétique, 50% de part au renouvelable.

En ce sens, il déploie diverses initiatives. Notamment, « Cizo », donc,  qui a déjà permis de distribuer des kits solaires individuels à 35 000 ménages dont l’État subventionne près de 40% du forfait mensuel de consommation, avec 4 $ par ménage.

Un moyen d’accroître l’inclusion financière

Ce projet d’électrification rurale vise, à l’horizon 2022, un accès à l’électricité par la fourniture des kits solaires individuels à coûts abordables à plus de deux millions de citoyens (soit environ 300 000 foyers).

Le projet prévoit dans sa composante sociale, d’électrifier environ 800 centres de santé, d’équiper 1 000 adductions d’eau villageoises, 3 000 petites exploitations agricoles en systèmes solaires individuels de pompage d’eau ou d’irrigation, et l’installation de dix mini-réseaux utilisant des compteurs intelligents.

Un des éléments essentiels du projet est le suivi de la qualité des produits et services offerts aux populations. Aussi tous les systèmes solaires sont-ils équipés d’une technologie mobile permettant de les suivre à distance et de gérer les payements.

Ainsi, outre l’accroissement du taux d’électrification rurale qui devrait atteindre 40%, l’initiative Cizo entend favoriser l’adoption massive des paiements mobiles dans les zones rurales et par conséquent l’inclusion financière des populations rurales.

« Je veux atteindre l’électrification pour tous d’ici 2030 et je veux que ce soit une électrification respectueuse de l’environnement », aurait déclaré Faure Gnassingbé, président du Togo, cité par l’un de ses conseillers.

Lequel conseiller précise à l’agence Togo First : « Pour chaque village, nous avons calculé ce qu’on appelle le « lowest cost of electricity« . Là où la densité de population est faible et où il n’y a pas de sens d’amener le réseau, des kits solaires seront déployés. »

Par contre, dans les villages qui sont éloignés du réseau mais où vit forte densité de la population, l’État installe des mini-grids (petits réseaux électriques). « Enfin, les gens qui vivent dans des zones électrifiées mais qui n’y ont pas accès seront raccordés au réseau national. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This