Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Le Togo salué pour ses réformes économiques

La Millennium Challenge Corporation publie son verdict annuel des pays en développement. Il fait apparaître les progrès de certains pays africains, comme le Cap-Vert et le Togo, en matière de réformes économiques, politiques et sociales.

Par Paule Fax

D’un premier abord peu lisible, le guide du Millennium Challenge Account (MCA) permet d’observer, en un coup d’œil, la perception des États-Unis envers les pays qui sollicitent l’Aide au développement.

Créé en 2004, le MCA est un programme d’aide conçu pour réduire la pauvreté dans les pays en développement, privilégiant une croissance économique durable. En tant qu’agence indépendante du gouvernement américain, la Millennium Challenge Corporation (MCC) administre les fonds MCA accordés par le Congrès.

« Les indicateurs montrent que nous continuons de progresser. Nous changeons de catégorie, ce qui nous exige de faire plus d’efforts pour être au niveau des attentes d’un pays comme la Côte d’Ivoire », s’est félicité le Chef du gouvernement ivoirien.

Chaque année, le Conseil d’administration du MCC se réunit pour sélectionner les pays éligibles, afin d’élaborer une proposition d’assistance MCA.

Une fois sélectionné comme éligible, un pays mène une analyse économique et entreprend le processus d’élaboration d’une proposition de financement en large consultation avec ses propres citoyens. Les équipes du MCC travaillent en partenariat avec les pays éligibles pour affiner leurs propositions, afin de garantir que les programmes se concentrent sur la réduction de la pauvreté.

Son guide de performance des pays 2021, le 18e du genre, présente des informations synthétiques, mais sans commentaires, sur la performance des pays selon ses critères. Il présente des indicateurs qui mesurent l’engagement démontré des pays en faveur de la gouvernance, les investissements en faveur de la population et le degré de liberté économique.

Outre le grand public ces indicateurs informent les dirigeants du MCC dans leurs prises de décision. Un pays bien noté recevra plus facilement des aides, sachant que les pays sont également analysés à l’aune de leur richesse par habitant : le niveau d’exigence est plus élevé pour un pays à revenus intermédiaires que pour un pays en retard. Le tableau de bord 2021 comprend des données sur 78 pays. Dans le monde, seuls 25 pays satisfont les critères du MCC avec la moitié au moins d’indicateurs positifs.

Les défis politiques du Togo

En Afrique, le Cap-Vert emporte la palme du pays le plus vertueux. La plupart des critères (17 sur 20) sont « dans le vert ». Que ce soit du côté des indicateurs économiques (inflation, politique fiscale) que politiques (droits humains, contrôle de la corruption, etc.) ou humains (éducation, dépenses de santé, etc.). Seuls écueils, l’accès au crédit, la politique commerciale, et la protection des ressources naturelles.

A LIRE AUSSI

Banque mondiale : Togo, encore un effort !

À la deuxième place, le Togo. Dont la réputation de pays réformateur n’est pas usurpée, semble conclure le MCA : les huit indicateurs économiques sont au vert ! Régulation, politique commerciale, création d’entreprise, facilités pour les start-up, etc.

En matière politique, le jugement est plus nuancé, en dépit d’un excellent score sous le critère de la liberté d’information. Il reste quelques petits progrès à faire au Togo en matière d’efficacité des politiques publiques, ainsi qu’en matière de droits politiques.

Du côté des droits civils, le Togo est salué pour sa politique éducative, notamment envers les jeunes filles. En revanche, les critères de santé sont plus défavorables. Un « score » de quinze indicateurs validés sur vingt, donc, contre quatorze l’an dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This