Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

DPI lève 1,15 milliard de dollars

Le fonds African Developement Partners III entend financer des entreprises africaines en croissance et soucieuses des normes sociales, environnementales et de gouvernance. Les Objectifs de développement durable riment avec importantes plus-values, juge son promoteur.

Par Marie-Anne Lubin

Development Partners International (DPI) a dépassé son objectif initial, et levé 1,15 milliard de dollars, annonce la société d’investissement dédiée à l’Afrique. Son fonds African Development Partners (ADP III) devait lever 800 millions $ sur les marchés ;

La stratégie des fonds ADP est de construire un portefeuille panafricain diversifié d’investissements dans des entreprises établies et en croissance bénéficiant de la croissance rapide de la classe moyenne, de l’innovation et de la transformation digitale du continent.

il disposait de 900 millions $ à la clôture de l’opération, auxquels s’ajoutent 250 millions $ supplémentaires de capital de co-investissement dédié. Cette levée de capitaux de 1,15 milliard $ fait d’ADP III l’un des plus grands fonds dédiés à l’investissement de capitaux mondiaux en Afrique.

ADP III, explique la société, investira dans des entreprises établies et en croissance dans des secteurs qui bénéficient de la croissance rapide de la classe moyenne africaine et de la transformation numérique croissante du continent. Tous les investissements ont les normes les plus élevées en matière d’impact et de travail environnemental, social et de gouvernance (ESG).

Pour ce faire, DPI utilise sa propre « boîte à outils », DPI Management System, pour générer un impact conforme à dix des Objectifs de développement durable des Nations unies, ainsi qu’en appliquant les normes ESG les plus élevées.

Runa Alam est cofondatrice et directrice générale de DPI. Elle déclare : « L’Afrique reste une destination d’investissement passionnante avec une démographie positive, le continent adopte progressivement la technologie et enregistre une hausse des dépenses des consommateurs et des entreprises. »

Dans ce contexte, DPI a continué à générer des rendements, en tirant parti « de l’expertise locale profondément enracinée de notre équipe à travers le continent ».

Laquelle équipe « se concentrera en direction des entreprises axées sur l’innovation et menant la transformation numérique des économies dans lesquelles elles opèrent », explique Runa Alam.

Quatre investissements à ce jour

ADP III a obtenu des capitaux auprès d’un large éventail de fonds de pension et de fonds souverains de premier plan, d’institutions de financement du développement, de fonds de dotation et de fondations, de compagnies d’assurances, de fonds de fonds, de gestionnaires d’actifs et d’investisseurs d’impact.

La base mondiale d’investisseurs représente vingt pays en Amérique du Nord, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. En plus du solide soutien des investisseurs existants, DPI a accueilli plus de 25 nouveaux investisseurs.

ADP III a réalisé quatre investissements à ce jour. Channel VAS, une entreprise mondiale de technologie financière de premier plan qui fournit des services financiers mobiles. SICAM, l’un des principaux producteurs tunisiens de tomates, dans l’une des plus importantes opérations de capital-investissement réalisées dans le pays.

Kelix Bio, une plateforme biopharmaceutique élargissant l’accès aux médicaments génériques de spécialité à travers l’Afrique. Enfin, MNT-Halan, le premier écosystème Fintech d’Égypte.

DPI, expliquent ses équipes, dispose d’un important portefeuille d’opportunités d’investissement à travers le continent, axées sur des secteurs clés de l’économie tels que les services financiers, les soins de santé, l’agro-industrie, l’éducation et les infrastructures de télécommunications.

La société met l’accent sur la promotion des meilleures normes ESG à travers ses investissements, dans le but de créer des entreprises institutionnalisées hautement performantes, lors de la sortie du capital.

Ses deux premiers fonds, ADP I et ADP II, sont classés parmi les meilleurs rendements par Cambridge Associates. DPI gère 2,8 milliards $ d’actifs à travers ses fonds et ses co-investissements engagés.

La stratégie des fonds est de construire un portefeuille panafricain diversifié d’investissements dans des entreprises établies et en croissance bénéficiant de la croissance rapide de la classe moyenne, de l’innovation et de la transformation digitale du continent.

Depuis la création de DPI en 2007, ses fonds ont investi dans 23 sociétés de portefeuille dans 29 pays africains et 17 secteurs d’activité. Ces entreprises emploient près de 50 000 personnes.

@Malu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts