Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Conjoncture : Rebond modeste en 2021

Le rebond sera modéré en 2021 (+2,7%) ; la reprise de la consommation et de l’investissement privés pourrait être plus lente que prévu, mais les exportations devraient s’accélérer progressivement, à la faveur de la relance des activités des principaux partenaires commerciaux.

D’après les projections, la pandémie provoquera une baisse de 0,2% des revenus par habitant cette année, et mettra les Objectifs de développement durable encore moins à la portée de nombreux pays de la région. Le Nigeria devrait afficher une croissance de 1,1% en 2021, à condition que le marché du pétrole ne sombre pas de nouveau. En Afrique du Sud, la croissance devrait rebondir à 3,3% en 2021, le risque épidémique demeurant vif.

Menace sur les actifs bancaires

La reprise devrait être légèrement plus soutenue —bien qu’inférieure aux moyennes historiques — dans les pays exportateurs de produits agricoles, où l’activité sera portée par le niveau élevé des cours mondiaux des denrées agricoles. Les prévisions font état d’une reprise plus timide pour les exportateurs de produits industriels.

Les perspectives pour l’Afrique subsaharienne sont exposées à plusieurs risques de dégradation. La croissance des principaux partenaires commerciaux pourrait être inférieure aux prévisions.

La distribution à grande échelle d’un vaccin contre la Covid-19 dans la région se heurtera probablement à de nombreux obstacles, notamment les insuffisances des infrastructures de transport et le manque de capacité des systèmes sanitaires.

La dette publique a considérablement augmenté en Afrique subsaharienne, pour avoisiner 70 % du PIB en moyenne au cours de l’année écoulée, ce qui ne fait qu’accroître les préoccupations suscitées par la viabilité de l’endettement dans certains pays. Les banques pourraient enregistrer une forte augmentation des prêts improductifs, les entreprises ayant peine à assurer le service de leur dette par suite de la chute de leurs recettes.

KA et LS

Prévisions de croissance de la Banque mondiale, en % du PIB

 

2019 

2020 

2021 

2022

Algérie 

0,8 

-6,5 

3,8 

 2,1

Djibouti 

7,5 

-1,0 

7,1 

7,2

Maroc 

2,5 

-6,3 

4,0 

3,7

Tunisie

1,7

-6,3 

1,0 

2,4

Bénin 

6,9 

2,0 

5,0 

6,5

Burkina Faso 

5,7 

-2,0 

2,4 

4,7

Centrafrique 

3,1 

0,0 

3,2 

4,1

Cameroun 

3,7 

-2,5 

3,0 

3,4

Tchad 

3,2 

-0,8 

2,4 

3,3

RD Congo 

4,4 

-1,7 

2,1 

3,0

Congo 

-3,5 

-8,9 

-2,0 

1,3

Côte d’Ivoire 

6,9

1,8 

5,5 

5,8

Gabon 

3,9 

-2,4 

1,9 

3,8

Guinée 

5,6 

5,2 

5,5 

5,2

Mali 

5,0

-2,0

2,5 

5,2

Niger 

5,8 

1,0 

5,1

11,8

Sénégal 

5,3 

-0,7 

3,5 

5,6

Togo 

5,3 

0,0 

3,0 

4,5

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts