Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Dossier Mauritanie : Préparer l’avenir

Quant à un réveil de l’opposition, il reste aléatoire. « Le coût du boycott des précédentes élections municipales et législatives s’avère plus lourd que prévu pour des leaders rattrapés par la limite d’âge. L’opposition professionnelle, celle des accords caducs de Dakar, a perdu du temps et de l’espace, occupés par de nouveaux leaders, plus portés sur des revendications à caractère droit-de-l’hommiste que sur la conquête du pouvoir », selon l’éditorialiste des Mauritanies.

Le leader anti-esclavagiste de l’IRA, Biram Dah Ould Abeid, qui s’est fait le porte-parole de la cause des Harratines (descendants d’esclaves), incarne cette nouvelle génération. À 53 ans, le militant des droits de l’homme, couvert de prix à l’international, ne cache pas son intention de se présenter en 2019.

Il vient de rejoindre un parti baasiste lui permettant de figurer sur une liste pouvant rafler des sièges aux législatives. Toutefois, sa stratégie de conquête du pouvoir a été étouffée dans l’oeuf puisqu’il est, de nouveau, emprisonné depuis l’été.

Un autre « outsider », l’homme d’affaires Mohamed Bouamatou, le cousin du Président qu’il a aidé et soutenu lors de sa première campagne présidentielle, orchestre depuis son exil espagnol une campagne « anti-Aziz » dont le but revendiqué est de répondre aux tracasseries juridico-financières incessantes de son parent.

Du coup, les médias mauritaniens sont les premiers à faire les frais de cette querelle fratricide, à ce jour inexpliquée, qui les oblige à choisir un camp ; et ils se retrouvent, à l’instar d’Ahmed Ould Cheikh, le directeur de publication du Calame, privés de passeport depuis la fin 2017, après l’arrestation d’un sénateur de l’opposition Mohamed Ould Ghadda, chef de la fronde contre le projet de révision constitutionnelle, dont l’ordinateur portable contenait des informations à charge et qui attend toujours d’être jugé avec onze autres personnes.

Enfin, dernier exemple d’opposant en exil, Moustapha Limam Chavi, trader et homme de réseaux, accusé par le régime de financer des groupes terroristes d’où le lancement d’un mandat d’arrêt international à son encontre. 

 

MISER SUR LES COMPETENCES

Après le développement de ses infrastructures, c’est maintenant dans ses ressources humaines que la Mauritanie va devoir investir massivement et, particulièrement, dans sa jeunesse.

La Mauritanie renoue avec la croissance. En 2017, le PIB a augmenté de 3,5 %, après +2,0 % en 2016, tiré par la pêche, le commerce et les industries manufacturières. La production maintiendra ce rythme en 2018, année cruciale où vont se matérialiser de nombreux contrats gaziers et pétroliers ainsi que miniers. Le challenge est maintenant de parvenir à former davantage de jeunes dans les secteurs en tension et parachever, ainsi, la mauritanisation des cadres voulue par les autorités pour continuer à faire reculer la pauvreté, préserver la paix sociale et accélérer la croissance.

De meilleurs résultats économiques, l’assainissement de l’environnement des affaires, la promulgation en janvier 2017 d’une loi sur les partenariats public-privé, se sont traduits par une progression fulgurante dans le classement Doing Business de la Banque mondiale.

Dans un pays très fragmenté, aux clivages tribaux et ancestraux encore vivaces, les soupçons de vouloir favoriser un clan sur l’autre peuvent vite enflammer le climat social.

Le régime actuel en est conscient, même si le volontarisme du président Mohamed Ould Abdel Aziz, concentré sur des grands projets afin de doter la Mauritanie d’infrastructures modernes ainsi que sur la lutte contre le terrorisme avec la création du G5 Sahel, a relégué la question des inégalités sociales et sociétales, particulièrement à l’égard des jeunes, au deuxième plan. Pour l’instant, la jeunesse mauritanienne, plus branchée que syndicalisée, subit ; mais jusqu’à quand ?

Le Premier ministre, qui est un « azizien » inconditionnel, a défendu avec fougue le bilan de l’action gouvernementale pour la période 2015-2017 : « le gouvernement a focalisé ses efforts sur le lancement d’une dynamique de développement inclusif et harmonieux visant à assurer le progrès et la prospérité au peuple mauritanien sous l’égide d’un État de droit fort, stable et juste qui garantit aux citoyens leurs droits politiques, sociaux, économiques et qui préserve leur dignité », considère Yahya Ould Hademine.

2 réponses à “Dossier Mauritanie : Préparer l’avenir”

  1. Author Thumbnail Maryam dit :

    Témoignage: je me nomme Myriam je suis algérienne d’origine mais je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d’une jeune fille dans son boulot , mon m@ri a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu’il ne veut plus de moi qu’il ne m’aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j’ai consultée des marabouts sur le net sans résultat. Dieumerci j’ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m’a donné le contact d’un Gr@nd Maitre au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c’est lui qui m’a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison apres 3jours de travaux magique.Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la r@mené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.Je vous laisse son contact :
    Tél (whasapp/Viber/Imo) : 00229-665-477-77

  2. Author Thumbnail Myriam dit :

    Témoignage ! Je m’appelle Mariam, je veux partager avec vous mon histoire.Pour tous vos problèmes, veuillez contacter le grand maître AZE HOUNON, il fait du miracle et je vous promets que votre vie va changer en 3 jours,Alors pour tous vos problèmes,son travail est très éfficace et rapide, Voici son Contact Télephone: Whatsapp/Viber : 0022966547777

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts