Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Devenir un expert du capital-investissement

L’AVCA Academy vise à soutenir les professionnels de l’investissement privé intéressés par l’Afrique, en fournissant une plateforme d’apprentissage agile et innovante adaptée au marché dynamique et diversifié du continent. Une réponse au besoin de formation dans ce domaine.

Par Véronique Clara-Véronne

L’Association africaine de capital-investissement et de capital-risque (AVCA) dispensera prochainement des formations au sein de l’AVCA Training Academy. Cette plateforme – pour l’heure à l’état de projet –, entend fournir aux participants un développement professionnel en investissement privé, sur l’ensemble du continent. Il s’agit d’une première en son genre dans cette industrie.

L’AVCA Academy, considèrent ses concepteurs, jouera « un rôle déterminant » dans la captation des investissements, en renforçant la capacité des investisseurs institutionnels africains à se familiariser aux outils à leur disposition et au capital-investissement, au capital-risque et au crédit privé.

Abi Mustapha-Maduakor est la PDG d’AVCA. Elle considère l’Academy « comme une réponse au besoin croissant d’une plateforme pour soutenir les nouveaux gestionnaires de fonds tout au long du cycle de vie de la collecte de fonds et de l’investissement ». L’éducation devrait « fournir l’inspiration et le soutien nécessaires pour mettre le capital-investissement africain sur la bonne voie pour façonner une puissance économique mondiale de l’avenir »

L’initiative viendra en soutien des gestionnaires de fonds tout au long de leur levée de capitaux, leur déploiement et leur parcours de sortie. Les programmes dispensés par le biais de l’AVCA Academy bénéficieront d’une certification de développement professionnel continu, démontrant la crédibilité de l’institution et de ses programmes.

L’AVCA part du constat que les investisseurs institutionnels africains ont actuellement moins de 1% investi dans le capital-investissement, et qu’il reste donc du travail pour débloquer des capitaux nationaux. Pourtant, les fonds de pension africains détiennent quelque 29 milliards de dollars supplémentaires à investir dans le capital-investissement, ce qui pourrait doubler la taille de cette activité.

Aussi, « l’éducation est-elle la clé pour débloquer la croissance dans ce secteur », considère l’association. Selon qui, compte tenu du manque de diversité des capitaux des investisseurs institutionnels dans les fonds de capital-investissement et de capital-risque axés sur l’Afrique, un besoin s’exprime pour une telle initiative.

Les participants pourront découvrir les opportunités et les défis liés à l’investissement en Afrique à travers des études de cas concrets et pratiques. Grâce à la plateforme d’apprentissage synchronisé, les participants recevront également des ressources détaillées pour soutenir l’apprentissage indépendant.

Une réponse à un besoin

L’AVCA Academy est un établissement d’enseignement qui fournira un contenu sur mesure grâce à une approche d’apprentissage immersive et mixte pour les participants, à distance et en classe, impliquant des experts venus de toute l’Afrique.

Abi Mustapha-Maduakor est la PDG d’AVCA. Elle considère l’Academy « comme une réponse au besoin croissant d’une plateforme pour soutenir les nouveaux gestionnaires de fonds tout au long du cycle de vie de la collecte de fonds et de l’investissement ». L’éducation devrait « fournir l’inspiration et le soutien nécessaires pour mettre le capital-investissement africain sur la bonne voie pour façonner une puissance économique mondiale de l’avenir », juge-t-elle.

L’AVCA Academy est parrainée par FSD Africa, l’agence de développement spécialisée soutenue par UK Aid, qui œuvre à la création et au renforcement des marchés financiers en Afrique subsaharienne.

Selon Evans Osano, directeur des marchés de capitaux chez FSD Africa, tirer parti d’une telle plateforme d’apprentissage est « particulièrement pertinent étant donné sa capacité de dépasser les obstacles tels que les restrictions de voyage dues à la Covid-19 et les coûts élevés associés aux séances d’entraînement physique ».

Un facteur de croissance économique

D’ailleurs, ce projet « sera essentiel pour débloquer une base croissante d’investisseurs institutionnels en Afrique afin d’investir dans des secteurs transformateurs par le biais des marchés de capitaux privés ». Cette initiative permet, en outre, de soutenir la recherche, l’élaboration de politiques et de réglementations visant à améliorer l’accès aux capitaux privés.

Sur la plateforme, les gestionnaires de fonds recevront un soutien en matière de collecte de fonds, de création de valeur et de critères de gouvernance, tandis que les investisseurs institutionnels recevront un soutien pour l’évaluation, la gouvernance et le reporting des gérants de fonds.

Grâce à cette institution, les gestionnaires de fonds recevront un soutien en matière de collecte de fonds, de création de valeur et de critères de gouvernance, tandis que les investisseurs institutionnels recevront un soutien pour l’évaluation, la gouvernance et le reporting des gestionnaires de fonds.

Les cabinets de services professionnels, y compris les cabinets d’avocats, les administrateurs de fonds et les régulateurs du secteur, recevront également une formation sur les accords juridiques, la gestion des relations entre le gestionnaire de fonds et l’entreprise, ainsi qu’une formation sur les régulateurs.

Selon le rapport annuel 2020 d’AVCA, entre 2015 et 2020, la valeur totale des 1 257 transactions de Private Equity signalées en Afrique a atteint 21,7 milliards $. Alors que les volumes de transactions ont maintenu une tendance à la hausse, leur valeur a progressivement diminué, suggérant un intérêt croissant des investisseurs malgré des transactions de plus petite taille.

A LIRE AUSSI

L’appétit pour le Private equity reste robuste

 

Les personnes intéressées par cette académie peuvent obtenir des informations via le formulaire suivant :

forms.office.com/pages/responsepage.aspx?id=JTBy5mm3NUuwRahG6xTwroiYg90-4OJImhekicxbDNxUMzdSQVBJQzVDS0UySFg3R0U1UU9WUUlKVS4u

A LIRE AUSSI

Le Private Equity résiste au choc

Exergue possible :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts