x
Close
African Business

Des entrepreneures récompensées

Des entrepreneures récompensées
  • Publiéseptembre 30, 2022

Deux Africaines francophones figurent au palmarès des prix AWIEF 2022 remis au Caire. Gisèla Mudimbi Van Houcke, fondatrice de Zuri Luxury Hair and Beauty, en RD Congo, et Korka Diaw, présidente du Réseau des agricultrices du Nord, au Sénégal. Deux parcours inspirants.

 

Les lauréats des prix AWIEF 2022 ont été annoncés lors d’une cérémonie remarquée sur le toit du Nile Ritz-Carlton, au Caire, en Égypte. Cette cérémonie et le dîner de gala ont clôturé les deux jours de la conférence AWIEF2022, qui se déroulait pour la première fois en Afrique du Nord.

Ces prestigieux prix annuels reconnaissent, honorent et célèbrent les femmes entrepreneures et propriétaires d’entreprises en Afrique dans divers secteurs industriels pour leurs réalisations et leur contribution à la croissance économique inclusive et au développement social du continent.

Lors de la cérémonie, Irene Ochem, PDG d’AWIEF, a félicité les lauréats et a remercié le jury international ainsi que tous ceux qui ont soumis leurs candidatures. Elle a ajouté : « Je suis toujours un peu émue à l’approche de la cérémonie des AWIEF Awards, car cela signifie que nous approchons de la fin des activités de l’année. Mais c’est un sentiment doux-amer car nous avons également l’occasion de célébrer des femmes phénoménales, dont beaucoup ont bénéficié des projets menés par AWIEF. C’est l’occasion de voir les fruits de notre travail et de savoir pourquoi nous faisons ce que nous faisons. »

Izabela Milewska, chargée des compétences numériques chez Amazon Web Services (AWS), sponsor principal des prix AWIEF, a déclaré : « J’applaudis de tout cœur chaque femme réunie ici aujourd’hui et surtout toutes les nominées et les lauréates des prix. Votre travail et vos réalisations sont l’étoile polaire qui permettra à de nombreuses autres femmes de suivre vos traces, d’apprendre de votre incroyable expérience et de rêver en grand. »

Amazon Web Services s’associe au Forum des femmes africaines pour l’innovation et l’entrepreneuriat et soutient « cette communauté en lui offrant des possibilités d’éducation et de formation dans toute l’Afrique, dans le but d’accélérer l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes grâce à la technologie ».

Les lauréats des prix AWIEF 2022 sont :

Prix de la Jeune entrepreneure : Gisèla Mudimbi Van Houcke, fondatrice et PDG de Zuri Luxury Hair and Beauty, en RD Congo.

 

Son entreprise est spécialisée dans la vente, la pose et les soins d’extensions capillaires. La lauréate figurait déjà dans le prestigieux classement « Forbes » des moins de trente ans, en 2018, qui distingue les jeunes entrepreneurs les plus prometteurs en Afrique.Juriste, détentrice d’une licence en droit britannique et aussi d’une licence en droit français de l’université de Nantes, Gisèla Van Houcke a fondé Zuri Luhuxy Hair en 2016. L’entreprise est présente à Kinshasa, à Kampala (Ouganda) et à Hong Kong et dispose également d’un système de vente en ligne pour les livraisons internationale.

À noter que Gisèla Mudimbi Van Houcke a également été distinguée cette semaine par la banque congolaise Rawbank, bénéficiant, à l’image d’autres jeunes entrepreneures et entrepreneurs, d’un prêt garanti par l’African Guarantee Fund (AGF). Elle conseille d’ailleurs aux femmes de ne pas avoir peur de prendre des prêts. « Si cela a marché pour moi, ça peut aussi marcher pour vous. Il suffit juste de se battre ! »

 

Prix de l’Entrepreneure agroalimentaire : Korka Diaw, présidente du Réseau des agricultrices du Nord, au Sénégal.

Cette femme influente au nord du Sénégal est née en 1958. Après un mariage précoce, ou plutôt, malgré un mariage précoce, elle s’engage, dès 1976, dans la vente de friperie, avec seulement 10 000 F.CFA de capital. Puis elle lance un commerce de crème glacée, embauche du personnel, avant de fonder une entreprise de tissage.

Sans grandes connaissances dans le domaine agricole, elle choisit pourtant d’exploiter une terre de 1,5 hectare. Avant de se lancer dans la culture de riz. Dans laquelle, après moult difficultés dans les années 2000, rencontre le succès. Korka Diaw intervient régulièrement dans les grands débats sur l’avenir de l’agriculture et des chaînes alimentaires en Afrique.

 

Prix de l’Entrepreneure technologique : Sahar Salama, fondatrice et PDG de TPAY Mobile, en Égypte.

Prix de l’Entrepreneure de l’énergie : Mona Al Adawy, fondatrice et PDG de GeoEnergy Petroleum Services, en Égypte

Prix de l’Industrie créative : Abai Schulze, fondatrice et directrice créative, ZAAF Collection, en Éthiopie.

Prix de l’Entrepreneure sociale : Lumbie Mlambo, fondatrice et PDG de JB Dondolo, Zimbabwe.

Prix de l’Autonomisation : Martha Alade, fondatrice de Women in Technology in Nigeria (WITIN).

Prix pour l’Ensemble de la carrière : Manal Amin, PDG d’Arabize, en Égypte.

@AB

Écrit par
Aude Darc

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *