x
Close
African Business

Des accords prometteurs pour Djibouti

Des accords prometteurs pour Djibouti
  • Publiémai 15, 2024

Inauguré par le président Ismaïl Omar Guelleh, dont nous publions ici le discours de bienvenue, le premier Forum de Djibouti a rassemblé pendant deux jours près de 400 personnalités, marquant l’intérêt des investisseurs pour cette économie en croissance.

 

Durant deux jours (13 et 14 mai 2024), de nombreux investisseurs institutionnels et internationaux qui supervisent des actifs d’une valeur de 2 500 milliards de dollars, ont participé au premier Forum des investissements à Djibouti. Décrivant un « succès retentissant », Slim Feriani, directeur général du Fonds Souverain de Djibouti (FSD), a noté l’« intérêt évident, important et croissant pour Djibouti ».

Par exemple, le FSD a signé un protocole d’accord avec Tamini Insurance, qui fait partie de l’influent Salaam Group, un conglomérat financier de premier plan à Djibouti.

Le PDG de Tamini Insurance, Mohamed Bahdon, a annoncé qu’en vertu de cet accord, ses clients – ils sont plus de 4 000 – auront accès à Inclufin, la première plateforme de crowdfunding de Djibouti. Les clients pourront investir dans des projets entrepreneuriaux à impact social tout en bénéficiant d’un retour sur leur épargne. « C’est une opportunité pour nos clients d’investir dans des entreprises prometteuses, y compris des start-up et des PME, et de contribuer à l’avenir économique et social du pays », a-t-il déclaré.

Le FSD a également conclu un accord avec PAIX Data Centres pour établir un centre de données à la pointe de la technologie, neutre en termes de Cloud et d’opérateurs.

Cet accord introduit un nouvel acteur dans le secteur des centres de données de Djibouti, qui n’accueille actuellement que Wingu, et devrait apporter des avantages aux clients en matière d’innovation, de prix et de fiabilité. L’installation, appelée JIB1, comprendra 4645 mètres carrés d’espace utilisable net et offrira jusqu’à 5 mégawatts d’énergie. L’« investissement de PAIX dans JIB1 le positionne au carrefour de la connectivité entre l’Afrique, l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie », se félicite Wouter van Hulten, PDG de PAIX. « Le puissant centre de réseau créé par l’agrégation de plusieurs points d’atterrissage de câbles sous-marins connectés à des câbles terrestres fait de Djibouti une passerelle très attrayante. »

Slim Feriani est convaincu que le Forum de Djibouti a jeté les bases de futurs accords dans d’autres secteurs. Il a invité les partenaires internationaux à unir leurs forces avec le FSD pour libérer le potentiel économique prometteur du pays. « Pour atteindre notre objectif de doubler l’économie en quelques années seulement, une forte croissance constante est essentielle. Cet objectif peut être atteint grâce à des partenariats mutuellement bénéfiques et à la diversification de l’économie ».

 

« Ambition, opportunité et sécurité »

Au cours d’une des tables rondes du Forum, Sampawende Tapsoba, économiste à Afreximbank, a souligné combien ce pays de 1,12 million d’habitants était en plein essor. « Djibouti croît plus rapidement que de nombreuses économies africaines et a des niveaux plus faibles de dette », a-t-il déclaré. Cette faible dette par rapport au PIB signifie que Djibouti a la marge de manœuvre fiscale nécessaire pour investir « de manière significative » dans les secteurs transformateurs de l’économie.

Charlie Robertson, responsable de la stratégie macroéconomique de FIM Partners UK, a déclaré : « Les trois choses qui m’ont le plus marqué lors de ce Forum sont l’ambition, l’opportunité et la sécurité. L’ambition des dirigeants de Djibouti est palpable ». Il retient également que Djibouti est un pays sûr qui reste un phare de stabilité dans un voisinage instable.

*****

 

*****

Encadré

Le soutien de la SFI

 

Cheick-Oumar Sylla, directeur de la SFI (Banque mondiale) pour l’Afrique du Nord et la Corne de l’Afrique, explique le partenariat entre la SFI et Djibouti : « Nous sommes déterminés à contribuer au parcours de Djibouti pour qu’il devienne une plaque tournante régionale pour le commerce, la logistique et les services financiers. »

Cheick-Oumar Sylla
Cheick-Oumar Sylla

Les principaux objectifs du pays sont de développer l’infrastructure productive de Djibouti, d’améliorer le climat d’investissement, de renforcer la capacité des petites entreprises et d’accroître la stature du pays en tant que destination touristique. Pour soutenir cette vision, la SFI fournit des investissements et une assistance technique pour financer le commerce, les institutions financières, le logement abordable et la construction d’hôtels.

Actuellement, la SFI a deux investissements majeurs à Djibouti. L’un est un mécanisme de garantie commerciale pour la East Africa Bank, tandis que l’autre concerne la construction d’un hôtel.

La East Africa Bank a été lancée en 2010 pour offrir une large gamme de produits aux grandes et petites entreprises, ainsi qu’aux particuliers, conformément aux  principes de la Charia.

Selon l’institution internationale, ces investissements sont conformes aux objectifs mondiaux de durabilité et aideront Djibouti à respecter ses engagements en matière de croissance verte et inclusive.

 

La SFI est également impliquée dans trois projets de conseil : aider le gouvernement à structurer et à mettre en œuvre un partenariat public-privé bancable et commercialement viable dans le domaine du logement abordable.

 

*****

Page suivante : Allocution de bienvenue du président Ismaïl Omar Guelleh, au Forum de Djibouti, le 13 mai 2024.

Écrit par
African Business

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *