Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Les candidatures au Choiseul 100 Africa 2022 sont ouvertes

L’Institut Choiseul invite les jeunes leaders qui souhaiteraient intégrer le classement Choiseul 100 Africa à faire acte de candidature. Chaque année, ce classement met en valeur les jeunes talents de l’Afrique et de la diaspora.

 

Par Paule Fax

Lancé en 2014, le Choiseul 100 Africa est une étude annuelle réalisée par l’Institut Choiseul qui identifie et classe les 100 jeunes leaders économiques africains de 40 ans et moins les plus talentueux de leur génération.

Plus qu’un classement, le Choiseul 100 Africa se présente comme « un réseau d’influence panafricain » ; il s’est imposé au fil des ans comme la communauté exclusive des leaders qui sont autant d’acteurs du changement prenant les rênes de l’économie et des instances décisionnaires en Afrique.

En 2021, le classement avait été dominé par Amr Allam (Égypte) directeur général de Hassam Allam Holding, devant Sébastien Kadio-Morokro (Côte d’Ivoire), directeur général de Petro Ivoire, et Akim Daouda, administrateur du Fonds gabonais d’investissements stratégiques.

Dirigeants d’entreprises florissantes ou d’institutions influentes, entrepreneurs à succès, investisseurs et porteurs de projets innovants, les lauréats du Choiseul 100 Africa veulent incarner le dynamisme et le renouveau de l’Afrique. « Évoluant dans 16 secteurs d’activité qui sous-tendent la croissance africaine, les lauréats du Choiseul 100 Africa donnent un visage à la diversité et à l’excellence d’un continent tourné vers l’avenir », explique la société dans un communiqué.

Désireux de se porter au plus proche des territoires pour y détecter les plus belles pépites du continent, l’Institut Choiseul invite les jeunes leaders africains à postuler en ligne sur le site Choiseul Africa pour intégrer le classement. Les candidatures s’achèvent le 7 mai.

Les candidats retenus par le comité de sélection intégreront la famille Choiseul Africa qui compte aujourd’hui plus de 500 lauréats et alumni (anciens lauréats ayant franchi la limite des 40 ans) dans 47 pays africains.

De nombreux secteurs sont représentés dans le Choiseul 100 Africa : Finance, télécom, NTIC, banque, énergie, éducation, transport/logistique, agroalimentaire, industrie, commerce, services, immobilier, construction, santé et soins, industries culturelles et médias, institutions, sport business…

 

L’Afrique francophone bien représentée, en 2021

Aborder l’Afrique avec confiance et optimisme, mettre en avant les formidables atouts de ce continent d’avenir et constituer un réseau unique de dirigeants économiques à l’échelle du continent, tel est l’état d’esprit ayant présidé au lancement de l’initiative portée par l’Institut Choiseul.

Au fil des nombreuses rencontres organisées alternativement en France et en Afrique (Algérie, Angola, Côte d’Ivoire, Égypte, Maroc, etc.), le réseau Choiseul Africa est devenu une plateforme de synergies et d’échanges entre les décideurs économiques et politiques faisant bouger les lignes au plus haut niveau en Afrique et accouchant de projets structurants pour le continent.

L’Institut Choiseul organise aussi, depuis 2019 le Choiseul Africa Business Forum. Consacré au développement des opportunités d’affaires en Afrique et avec l’Afrique, ce grand forum d’investissement réunit à chaque édition près de 600 décideurs et hauts dirigeants économiques parmi les plus influents des continents africain et européen.

En 2021, le classement avait été dominé par Amr Allam (Égypte) directeur général de Hassam Allam Holding, devant Sébastien Kadio-Morokro (Côte d’Ivoire), directeur général de Petro Ivoire (photo), un habitué des récompenses. Akim Daouda, administrateur du Fonds gabonais d’investissements stratégiques, se hissait à la troisième place. Trois hommes de 40 ans…

Parmi les distingués, on relève Leila Bouamatou, 4e, administratrice de la Générale de banque de Mauritanie, ainsi que Abdellatif Kabbaj, 6e, directeur général de Softgroup (Maroc). Ainsi qu’Éric Ntumba Bukasa, directeur de Equity Bank Congo pour le sud de la RD Congo (8e) et Ismaël Barmou (9e), directeur général de la Société de transformation alimentaire, au Niger. La benjamine du classement est Linda Tesi Rusagara (31 ans), directrice de Kigali Innovation City ; la Rwandaise se hisse à la 29e place.

@AB

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts