Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Kelvin Tan (Économiste) : « Comment Singapour mène sa politique en Afrique »

Crée par une loi spécifique votée en 1974, Temasek est le fruit d’une consolidation d’actifs appartenant à l’État au sein d’une société holding d’investissement. Ensuite, une structure distincte de gouvernance et de gestion a été mise en place, afin que les décisions d’investissement soient prises de manière indépendante des objectifs politiques. Désormais, l’entité consolidée dispose d’un actif net important, qui lui permet d’optimiser sa situation budgétaire et, surtout, de renforcer ses fonds propres sans l’appui financier de l’État.

En augmentant la performance de ses filiales, la holding stratégique du pays a pu accroître ses recettes. La croissance de Temasek a été portée, dans un second temps, par des prêts commerciaux et l’émission d’obligations, tous inscrits à son bilan.

Singapour dispose ainsi d’un véhicule d’investissements qui a non seulement la capacité de s’autofinancer, mais aussi d’apporter des contributions fiscales à l’État.

Temasek a aussi joué un rôle important dans le développement économique et l’industrialisation de l’archipel. Des champions nationaux émergent dans les compagnies aériennes, les ports, le transport maritime et les télécommunications.

Ayant débuté avec un portefeuille d’actifs de 35 entreprises publiques, valorisés à quelque 250 millions $, les actifs de Temasek pèsent aujourd’hui de 200 milliards $. La holding détient des participations dans des entreprises mondiales telles que JPMorgan, Goldman Sachs, ICBC, BP, Shell, VISA, Alibaba…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts