x
Close
African Business

De l’énergie solaire pour les gourmands Data center

De l’énergie solaire pour les gourmands Data center
  • Publiéjanvier 17, 2023

Orange entend dupliquer le modèle de Grand Bassam, en alimentant la moitié des besoins énergétiques de ses Data center en énergie solaire. Un objectif qui, ici, rejoint les ambitions de la Côte d’Ivoire en matière de renouvelable.  

 

Depuis octobre 2022, Orange exploite avec Butec une centrale photovoltaïque qui lui permet de réduire l’empreinte environnementale de son Data Center. Cette solarisation permet aussi de minimiser la part de l’électricité commerciale d’origine non renouvelable et éviter d’avoir recours à des groupes électrogènes consommant du fuel, donc une énergie fossile émettant du CO2.

La centrale est installée en toiture, sur table au sol et sur ombrières de parkings solaires ; elle offre une puissance installée de 355kWc. Butec est un groupe basé à Dubaï, qui a finalisé l’acquisition de 17 filiales en Afrique, cédées en 2022 par le groupe Engie.

Le Data Center a été construit en 2016 à Grand Bassam, en Côte d’Ivoire, sur une superficie de 16 600 m2. Il héberge des équipements informatiques et de télécommunications, supports des services qui sont délivrés par Orange pour l’ensemble des filiales.

Cette centrale est composée de 781 modules solaires photovoltaïques de dernière génération et fournit au Data center une alimentation électrique d’origine renouvelable estimée à 527MWh/an. Son architecture est conçue pour fonctionner 7 jours sur 7 en mode autoconsommation, c’est-à-dire par utilisation directe de l’énergie solaire produite au fil du soleil (en journée) par le Data center. Cela permet de couvrir aujourd’hui 50% de la consommation diurne (7h-18h) du Data center.

Cette initiative de solarisation du GOS (Groupement Orange Services) rejoint le plan du gouvernement de Côte d’Ivoire qui ambitionne de faire du pays, le hub énergétique de la sous-région à l’horizon 2030 avec un mix énergétique de 42 % d’énergies renouvelables, fait observer l’opérateur français. Qui se réfère au Paner (Plan d’actions national des énergies renouvelables) dont s’est dotée la Côte d’Ivoire en 216, à horizon 2030.

Brelotte Ba (photo ci-contre) est directeur général adjoint d’Orange Afrique et Moyen-Orient. « Cette réalisation est une première en Afrique de l’Ouest pour Orange de par sa taille et son envergure et une belle preuve qui illustre notre ambition d’accélérer nos projets liés au solaire et ainsi d’atteindre le net zéro carbone d’ici 2040 », commente-t-il.

 

Accompagner la transition énergétique

« Cette centrale solaire et l’utilisation de l’énergie achetée à la Compagnie Ivoirienne d’Électricité nous permettent d’atteindre un taux d’énergie renouvelable de 48% sur le GOS, en ligne avec les ambitions du groupe Orange ». D’ailleurs, promet-il, « nous comptons aller encore plus loin avec la solarisation du Data Center d’Assabou, à Yamoussoukro, qui assurera une couverture de plus de 46% de sa consommation en journée ».

Ce projet stratégique pour Orange l’« est également pour le groupe Butec, puisqu’en ligne avec ses ambitions de développement des métiers de services à l’énergie en Afrique, plus précisément dans les énergies renouvelables », précise Armand Seya, directeur général Afrique de l’Ouest de Butec Energies & Services. 

« Butec réaffirme à travers le financement, l’ingénierie et la réalisation de cet ouvrage, sa volonté d’accompagner la transition énergétique en Afrique de l’Ouest au travers de projets fiables et innovants. »

Le Groupement Orange Services (GOS) est une entité de mutualisation au service des 18 filiales d’Orange dans la région MENA, qui met en œuvre des prestations d’hébergement et d’exploitation d’infrastructures, de plateformes de service et d’IT mutualisés de l’ensemble des filiales. Le Data Center a été construit en 2016 à Grand Bassam, en Côte d’Ivoire, sur une superficie de 16 600 m2. Il héberge des équipements informatiques et de télécommunications, supports des services qui sont délivrés par le GOS pour l’ensemble des filiales.

Le GOS est l’une des briques du réseau de Data center Orange en Afrique, qui conforte ainsi la position d’Orange en tant qu’acteur clé de l’écosystème économique de la sous-région. « Il participe à l’inclusion numérique en accompagnant les États dans le développement des services d’agriculture, d’éducation, de santé et favorise l’entreprenariat et l’innovation locale », conclut Orage dans un communiqué.

@AB

 

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *