Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Intérêts réciproques entre la RD Congo et la Tunisie

Le Conseil des affaires Tunisie-Afrique a signé une convention de partenariat avec la Fédération des entreprises du Congo. Ce rapprochement s’est déroulé à l’occasion d’un forum économique tuniso-congolais qui s’est achevé le 25 mars à Kinshasa.

Par Kimberly Adams                  

Échange de bons procédés. Une convention de partenariat été signée par le président du TABC (Conseil des affaires Tunisie-Afrique), Anis Jaziri, et l’administrateur délégué de la FEC (Fédération des entreprises du Congo), Kimona Bonongue. L’objectif des deux partenaires est de renforcer les relations entre les deux structures, de développer et d’élargir les relations entre leurs adhérents, en Tunisie et en RD Congo.

Conjointement, les deux organisations vont identifier des champs d’interventions spécifiques pour la promotion et le développement des relations bilatérales en matière d’échanges commerciaux et de partenariat économique. Pour cela, elles conduiront des études de marchés, des analyses économiques et présenteront des propositions en vue d’améliorer les normes en vigueur.

La valeur des exportations de la Tunisie vers la RD Congo a avoisiné 18 millions d’euros en 2020, soit environ 57 millions de dinars. Après un recul de 1,7% de son PIB réel en 2020, la RD Congo devrait enregistrer une croissance de 3,3% en 2021 et de 4,5% en 2022.

Ainsi, la TABC s’engage-t-elle à mettre à la disposition de la FEC des informations, des  publicités, des projets et des propositions relatives aux activités économiques en Tunisie et en Afrique. En outre, elle échangera les informations sur les salons commerciaux et les expositions, à organiser en Tunisie et en Afrique ; elle informera la partie congolaise de l’organisation des foires commerciales sectorielles, des évènements de promotion commerciale et économiques, des missions d’investisseurs et d’entrepreneurs.

Le Conseil tunisien est une organisation non gouvernementale qui a pour vocation d’alerter les pouvoirs publics sur la nécessité d’une coopération Sud Sud, afin de favoriser le développement durable et la prospérité partagée. De son côté, la FEC, principale organisation patronale de la RD Congo, fait également office de Chambre de commerce pour la promotion du pays.

Échanges d’informations

En vertu de cet accord, la FEC doit accompagner les entreprises tunisiennes et mettre son expertise et son réseau au profit du TABC pour se développer en RD Congo. Il s’agit de mieux faire connaître le TABC au niveau local via tous les supports médiatiques et son site web.

Ainsi, la FEC s’engage-t-elle aussi à informer les adhérents de TABC de tous les évènements qu’elle organise. L’organisation congolaise mettra son expertise au profit du TABC afin d’accompagner les entreprises tunisiennes à se développer dans le pays, appuyant d’éventuels transferts de technologie.

Une convention de partenariat a été signée par Anis Jaziri (TABC) et Kimona Bonongue (FEC)

Elle mettra à disposition les informations sur les marchés auprès des entreprises tunisiennes qui cherchent des financements pour réaliser des opérations en RD Congo. Le contrat entre les deux parties intègre une clause de recherche systématique d’un règlement à l’amiable en cas de litiges.

Le président du TABC a salué « le très franc succès » du forum économique, qui a réuni 55 hommes d’affaires tunisiens et 300 homologues congolais. Les participants opèrent dans divers secteurs d’activité, l’énergie, les TIC, le consulting, les BTP, le commerce, l’enseignement supérieur, l’audit, l’environnement, etc. Anis Jaziri a fait état de nombreuses rencontres B to B d’« un très haut niveau », durant les trois jours.

Le forum a été organisé en coopération entre l’ambassade de Tunisie à Kinshasa et le Conseil des affaires Tunisie-Afrique, dans le but de dynamiser les exportations entre la Tunisie et la RD Congo. Il a permis de relancer les échanges commerciaux bilatéraux, de consolider les relations économiques et de mieux faire connaître le climat d’affaires et les opportunités d’investissement dans ce pays majeur d’Afrique centrale.

En effet, la RD Congo, deuxième plus grand pays africain en termes de superficie après l’Algérie, partage ses frontières avec neuf pays, ce qui l’autorise à revendiquer le statut de plateforme régionale. La valeur des exportations de la Tunisie vers Kinshasa a avoisiné 18 millions d’euros en 2020, soit environ 57 millions de dinars.

Après un recul de 1,7% de son PIB réel en 2020, la RD Congo devrait enregistrer une croissance de 3,3% en 2021 et de 4,5% en 2022, pronostique la Banque africaine de développement. Qui attend une reprise des prix des produits miniers et de la consommation.

KA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts