x
Close
African Business

Comment l’Afrique commerce

Comment l’Afrique commerce
  • Publiéjuillet 5, 2024

How Africa Trades introduit l’univers parfois compliqué du commerce en Afrique. L’ouvrage reçoit le prix African Business remis par le britannique Business Council for Africa.

 

L’universitaire David Luke, directeur stratégique de l’Institut Firoz Lalji pour l’Afrique à la Bourse de Londres (LSE), remporte le prix du Business Council for Africa (BCA) pour son livre How Africa Trades (Comment l’Afrique commerce).

Le palmarès compte deux autres lauréats : Dipo Faloyin a remporté le premier prix pour son livre Africa is not a country (L’Afrique n’est pas un pays). Tandis que Ethiopian Airlines : the African Aviation Powerhouse de Jozef Mols, figure également au palmarès des trophées BCA African Business Book of the Year. Des prix d’une valeur de 17 500 dollars ont été distribués aux gagnants et aux finalistes.

Cette année, le prix a reçu près de trente candidatures d’auteurs et d’éditeurs du continent africain, ainsi que des suggestions de livres de la part de l’équipe éditoriale du magazine African Business.

David Luke est spécialisé dans la politique commerciale africaine et les négociations commerciales, Il revendique des dizaines d’années d’expérience en matière de services de conseil politique, de gestion et de catalyse de la recherche, d’établissement de partenariats, de formation et de développement des capacités pour le secteur privé et le gouvernement.

Son livre a été reconnu pour sa narration lucide, ses recherches fondées sur des données probantes et son style accessible. Tandis que l’Afrique poursuit la construction de sa Zone de libre-échange (ZLECAf), ce livre vient à point nommé, considère le jury : « Il constitue une excellente introduction à la compréhension de l’univers souvent complexe du commerce africain », commente un des jurés.

Le commerce est un moteur essentiel de la transformation économique, de la croissance et de la prospérité. En cette période d’incertitude mondiale et de fluidité des politiques, cet ouvrage complet « démystifie le commerce et la politique commerciale en Afrique afin de mieux comprendre l’impact du commerce sur la vie de tous les Africains et sur les aspirations du continent en matière de développement », décrit la quatrième de couverture.

Comprenant une multitude d’évaluations des négociations commerciales et des choix politiques basées sur des données, How Africa Trades constitue une ressource « inestimable pour comprendre les principaux défis commerciaux du continent, notamment la dépendance vis-à-vis des produits de base, la compétitivité et la manière dont les pays africains s’engagent dans des règles commerciales internationales souvent inconciliables qui faussent les marchés mondiaux ».

 

Un livre courageux

How Africa Trades s’appuie sur l’expertise de recherche de l’Institut Firoz Lalji pour l’Afrique du LSE. Ce volume fournit des informations, une expertise et des outils aux décideurs politiques, aux parties prenantes et aux universitaires désireux de prendre des décisions politiques efficaces qui favorisent le développement et l’inclusion de l’Afrique et de ses habitants. À noter que ce livre (en anglais) est disponible gratuitement en ligne.

De son côté, Dipo Faloyin est rédacteur en chef chez VICE, où il s’intéresse aux questions d’identités, à la culture, dans le monde entier. Son ouvrage a été décrit par les juges comme « très bien écrit et documenté ; riche en contenu, captivant, engageant et drôle ».

Enfin, Jozef Mols, né à Anvers, a étudié l’économie appliquée, notamment autour du marketing, les sciences consulaires et l’économie des pays en développement. Les jurés ont décrit son livre sur la compagnie aéronautique comme étant « assez courageux pour raconter l’histoire unique et fantastique d’Ethiopian Airlines ».

Lors de leurs délibérations, les juges ont noté que les livres africains dans la catégorie des affaires et de l’économie restaient fortement sous-représentés. Cependant, des livres comme celui de Joseef Mols montrent qu’il demeure de belles histoires à raconter et que les parcours de certaines de ces merveilleuses entreprises sont captivants et importants.

L’homme d’affaires Arnold Ekpe (à gauche sur la photo ci-dessus) est président du Business Council for Africa. « Nous avons lancé les BCA Annual Africa Business Awards en 2023 afin d’encourager et de promouvoir une discussion et une analyse sérieuses des entreprises et des économies en Afrique. Je crois fermement qu’il est important de consigner les histoires des entreprises et des industries sur le continent. »

C’est pourquoi le BCA « encourage les éditeurs et les écrivains à se lancer et je suis sûr que nous pourrons avoir un plus grand nombre de livres dans cette catégorie particulière, ce que nous avons déjà vu dans le monde de la fiction », a expliqué Arnold Ekpe au cours d’une cérémonie de remise des prix, le 3 juillet 2024.

Cette année, le prix a reçu près de trente candidatures d’auteurs et d’éditeurs du continent africain, ainsi que des suggestions de livres de la part de l’équipe éditoriale du magazine African Business. Une liste restreinte de huit livres a été sélectionnée par le comité des prix, à partir de laquelle les lauréats ont été choisis.

@AB

Écrit par
Aude Darc

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *