Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

La diversité des héros du business

Le processus de sélection des Africa’s Business Heroes se poursuit, sous l’égide de la Fondation Jack Ma. Le concours 2021 est marqué par une grande diversité des candidatures, en matière de pays, de secteurs d’activité, tandis que les femmes sont bien représentées.

Par Véronique Clara-Véronne

Chaque année, les Africa’s Business Heroes (ABH) suscitent les convoitises. Il est vrai qu’au bout de l’aventure, les lauréats se partageront 1,5 million de dollars. Après son lancement en juin, le programme ABH vient de sélectionner les cinquante derniers candidats de l’édition 2021 ; il s’agit d’une initiative de la Fondation Jack Ma, qui poursuit ses activités malgré la « disgrâce » de l’homme d’affaires chinois.

La prochaine étape verra les 50 finalistes participer au stage d’entraînement ABH en ligne qui leur permettra de rencontrer, de dialoguer et d’apprendre de chefs d’entreprise et d’anciens lauréats du concours ABH. Ce stage les préparera pour la prochaine série d’entretiens avec le jury.

Les nommés pourront, quoi qu’il arrive, bénéficier de précieuses possibilités de réseautage et d’apprentissage, tout au long de l’aventure du concours. Dès la fin de la période de candidature, au début du mois de juin, 223 juges ont examiné les milliers de demandes reçues de la part d’entrepreneurs de tous les pays du continent.

« Lors de cette première phase, le jury s’est focalisé sur la recherche d’entrepreneurs visionnaires, ceux-là mêmes qui cherchent à offrir à leurs communautés des solutions innovantes et pratiques afin de résoudre les problématiques auxquelles elles font face », explique la Fondation. Le jury s’est ainsi attaché à identifier des professionnels passionnés ayant fait preuve de résultats exceptionnels en ce qui concerne leur éthique de travail, leur viabilité financière et leur potentiel de croissance.

Jason Pau, directeur général pour les programmes internationaux de la Fondation Jack Ma, remarque ainsi que « malgré les conditions particulièrement difficiles qui ont marqué la dernière année, les entrepreneurs africains ont fait preuve d’une résilience et d’une capacité d’innovation incroyables ». À son sens, les cinquante finalistes de l’édition 2021 du concours en sont la preuve. « Nous sommes ravis de soutenir ces entrepreneurs talentueux qui continuent à se développer et à avoir un impact positif. »

Seize pays sont représentés dans ce Top 50, mais bien peu de pays francophones. Ces pays sont le Botswana, la Côte d’Ivoire, la RD Congo, l’Égypte, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Ghana, le Kenya, Madagascar, le Nigeria, le Rwanda, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, le Togo, l’Ouganda et le Zimbabwe. Le Nigeria possède le plus grand contingent qualifié dans ce Top 50 avec douze participants. Au nombre de 19, les femmes y sont également bien représentées.

De même, seize secteurs d’activités sont représentés, ce qui témoigne de la grande diversité des entrepreneurs. Il s’agit de l’agriculture, la beauté et le bien-être, la construction, le consulting, l’éducation, l’énergie, la protection de l’environnement, les services financiers, l’alimentation et les boissons, les soins de santé, les TIC, la logistique, l’industrie manufacturière, les médias et le divertissement, le commerce de détail et les transports.

Des innovateurs dans des secteurs essentiels

A Business Heros

On retrouve, par exemple, Rukayatou Saka (Côte d’Ivoire), fondatrice de la start-up Amira Global Technologies de services aux entreprises, spécialiste du paiement numérique. Ainsi que Bir Makombe, qui dirige en RD Congo l’entreprise Valorigo, innovatrice en matière d’emballages et produits d’hygiène bio-dégradables. Ou encore Violet Awo Amoabeng qui préside aux destinées de Skin Gourmets, un producteur de produits naturels au Ghana. Ou encore Antsa Ramaroson, qui dirige l’entreprise malgache de cosmétiques Curly Aho.

La prochaine étape verra les 50 finalistes participer au stage d’entraînement ABH en ligne qui leur permettra de rencontrer, de dialoguer et d’apprendre de chefs d’entreprise et d’anciens lauréats du concours ABH. Ce stage les préparera pour la prochaine série d’entretiens avec le jury. Celui-ci choisira parmi vingt candidats, dont les noms seront divulgués au mois d’août prochain.

Après un autre processus de sélection, les dix derniers finalistes seront désignés à la fin du mois de septembre, avant de participer à la grande finale qui les verra raconter leurs entreprises en direct devant des légendes du monde des affaires et gagner leur part de la cagnotte de 1,5 million de dollars allouée à la compétition.

En savoir plus sur https://bit.ly/3BrEPOh, le site officiel du concours ABH.

VCV 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts