Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Verdant Capital en appui des entreprises

Soutenu par la coopération allemande, Verdant Capital constitue un nouveau fonds d’aide au financement des micro-entreprises et des PME. Riche de 36 millions $, le fonds pourrait lever jusqu’à 100 millions $. Il permet différentes solutions d’apport en capital pour les projets soutenus.

Par Aude Darc

Le Verdant Capital Hybrid Fund est doté d’un capital de départ de 36 millions de dollars. On le doit à la société de capital-risque Verdant Capital et à la coopération allemande (KfW). Le nouveau fonds soutiendra les micro, petites et moyennes entreprises via des investissements dans des établissements financiers. Il a pour mission d’améliorer l’accès au financement, de créer des emplois et de générer des revenus pour les entreprises africaines.

Le gouvernement fédéral allemand a octroyé un budget supplémentaire de 4,5 millions $. Le VCHF aidera les établissements financiers africains à développer leurs portefeuilles de prêt aux petites entreprises, en renforçant leurs capacités organisationnelles et en améliorant les normes en matière de finance responsable.

Sur le plan économique, les partenaires estiment que ce fonds peut produire un fort impact sur le développement, notamment grâce à la création d’emplois et à la génération de revenus par les petites entreprises et le micro‑entrepreneuriat.

Le fonds investira des capitaux hybrides (dettes convertibles en capitaux propres) et des instruments de dette subordonnée dans des établissements financiers, sur l’ensemble du continent africain.

Il ciblera les banques spécialisées, les organismes de microfinance, les sociétés de crédit-bail et d’affacturage, les Fintechs et d’autres organismes financiers non bancaires. « Le fonds veillera particulièrement à ce que les investissements soient conformes à des normes environnementales et sociales élevées », précisent ses promoteurs. Qui prévoient d’organiser deux autres levées de fonds dont le montant de clôture final envisagé est de 100 millions $.

La KfW Development Bank contribue au fonds à hauteur d’environ 34 millions $. Outre l’apport de la coopération allemande, le fonds bénéficie d’engagements financiers d’investisseurs privés.

Verdant Capital, présent sur l’ensemble du continent, a l’expérience du conseil et de l’investissement dans le marché des services financiers pour les micro-entreprises et les PME africaines. Le fonds est domicilié en Allemagne, mais la majorité des membres de son équipe de gestion sont basés dans les bureaux de Verdant Capital à travers l’Afrique.

Coup de pouce aux marchés financiers

Selon ses promoteurs, le fonds « VCHF » a pour mission de combler le vide du marché en matière de disponibilité de capitaux propres, de capitaux assimilables à des fonds propres et de capitaux hybrides dans le secteur des établissements financiers inclusifs en Afrique.

Ces types de capitaux semblent nécessaires étant donné que la pandémie de Covid-19 a érodé les fonds propres des prêteurs africains. Les investissements réalisés par le VCHF peuvent être complétés par des financements traditionnels par emprunt qui attireront d’autres investisseurs et, en fin de compte, accroîtront les prêts accordés aux entreprises.

Le fonds entend également élargir l’utilisation de ces instruments financiers hybrides en Afrique et contribuer au développement global des marchés de capitaux du continent.

Le gouvernement fédéral allemand a octroyé un budget supplémentaire de 4,5 millions $. Le VCHF aidera les établissements financiers africains à développer leurs portefeuilles de prêt aux petites entreprises, en renforçant leurs capacités organisationnelles et en améliorant les normes en matière de finance responsable.

EN BREF

Un nouveau fonds pour le climat

Les investisseurs Energy Access Ventures (EAV) et Lion’s Head Global Partners lancent un nouveau fonds qui investira dans les entreprises prometteuses sur le plan climatique. Il succède au premier fonds EAV qui privilégiait des investissements dans les entreprises en phase de démarrage, spécialisées dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

Davantage tourné vers le capital-risque, E3 Low Carbon Economy Fund I investira dans les entreprises de nouvelle génération, intelligentes sur le plan climatique et en transition vers l’économie verte.

E3 (Enabling Emerging Entrepreneurs) fournira le capital nécessaire aux entreprises prometteuses qui fournissent des solutions neutres en carbone. De son côté, Lion’s Head apporte son expertise et son maillage du continent et au-delà, cette société gère environ 600 millions de dollars d’actifs à travers quatre fonds de crédit africains axés sur les énergies renouvelables, la décarbonisation et les marchés de capitaux.

Ces dernières années, EAV a notamment soutenu le fournisseur de mini-réseaux solaires basés au Tchad Ziz Énergie ainsi que SolarX, spécialiste malien de la fourniture d’énergie solaire aux entreprises.

@AD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts