x
Close
Bonne gouvernance

Le port de Kribi a son « Green Terminal »

Le port de Kribi a son « Green Terminal »
  • Publiéavril 20, 2022

À son tour, Kribi Conteneurs Terminal, opérateur du terminal à conteneurs du port autonome situé au sud du Cameroun, obtient le label « Green Terminal ». Cette certification a été délivrée à l’issue de l’audit mené les 17 et 18 mars 2022 par Bureau Veritas.

 

Par Paule Fax

« L’attribution de ce label vient récompenser les efforts fournis par l’entreprise pour atténuer l’impact de ses activités sur l’environnement, par des mesures éco-responsables », commente Éric Lavenu, directeur général de Kribi Conteneurs Terminal. Qui se réjouit ainsi de l’attribution du label « Green Terminal » au terminal du port à conteneurs de Kribi, au Cameroun.

Les experts de Bureau Veritas ont conduit leur audit sur la base des huit piliers du processus de labellisation. Qui inclut notamment les processus de travail, la construction d’infrastructures conformes aux standards internationaux, la gestion des déchets ainsi que la formation des collaborateurs aux bonnes pratiques liées aux enjeux environnementaux.

La livraison de la seconde phase du port de Kribi est attendue en 2023. Elle permettra de doter la plateforme portuaire d’un deuxième terminal à conteneurs de 750 mètres, une longueur deux fois plus importante que le premier.

Engagé dans un vaste programme d’investissements, Kribi Conteneurs Terminal a été récompensé pour la qualité de ses installations, construites selon derniers standards internationaux. Le terminal dispose aussi d’une centrale de traitement des eaux de pluies et eaux souillées, qui assure une gestion efficace des rejets et des déchets.

De plus, les nouveaux systèmes de digitalisation des activités permettent de réduire significativement les émissions de gaz à effets de serre rejetés par les parties prenantes. De plus, l’alimentation électrique dédiée du terminal bénéficie d’un réseau hydroélectrique, évitant le recours au gazole.

 « Plus qu’un privilège, cette distinction est une responsabilité qui nous engage à poursuivre les efforts afin de réduire davantage l’impact environnemental de nos activités », souligne Éric Lavenu.

« Nous sommes extrêmement satisfaits que Kribi Conteneurs Terminal devienne notre sixième concession portuaire à obtenir la labellisation Green Terminal », commente de son côté Olivier de Noray, directeur général Ports et terminaux de Bolloré Ports. Ce label « certifie du sérieux de nos engagements et des mesures mises en place pour atténuer l’impact de nos activités sur l’environnement. Au quotidien, le label Green Terminal nous permet de proposer à nos partenaires et aux usagers de nos terminaux des solutions logistiques à la fois performantes et éco-responsables. »

Bolloré Ports, opérateur de référence de terminaux portuaires en Afrique, en Asie et en Amérique a lancé en juin 2021 le processus de labellisation « Green Terminal » avec l’objectif de contribuer à la réduction de l’empreinte carbone de ses activités en s’appuyant sur une méthodologie précise couvrant l’ensemble des préoccupations environnementales. Cette démarche, une première dans le domaine portuaire, a été validée par Bureau Veritas, l’un des principaux leaders mondiaux des essais, de l’inspection et de la certification.

 

À la pointe de la performance

Le consortium Kribi Conteneurs Terminal est le concessionnaire du terminal à conteneurs du port en eaux profondes de Kribi ; il est constitué d’un groupe d’actionnaires camerounais, de Bolloré, de CMA CGM et de CHEC.

Le terminal offre à la chaîne logistique camerounaise une infrastructure moderne, adaptée à la nouvelle génération de navires transocéaniques, dont des quais de 350 mètres pouvant accueillir des navires ayant une capacité allant jusqu’à 11 000 evp (équivalents vingt pieds). Le port autonome de Kribi constitue une porte d’entrée vers le Cameroun et ses pays de l’hinterland, comme le Tchad ou la République centrafricaine. C’est pourquoi ce nouveau terminal est appelé à faciliter l’essor du commerce régional et accélérer la croissance économique du pays. Kribi Conteneurs Terminal souhaite également se positionner comme un hub de transbordement.

Par ailleurs, le port de Kribi veut se doter d’un système de mesure et de pilotage de la performance. Après quatre ans d’existence, le port veut donc améliorer la mesure de son activité. Cette mesure, qui nécessite l’embauche d’un consultant international, intervient alors que le port veut aussi se lancer dans de nouvelles niches d’activité, révèle le magazine Investir au Cameroun. Qui évoque le déchargement du clinker, une matière première nécessaire à la production du ciment. Cette activité bénéficiera d’une nouvelle cimenterie, en cours de construction, située dans la zone logistique et industrielle de Kribi, et de l’agrandissement de l’usine développée par le groupe camerounais Cimencam.

@AB

Écrit par
Paule Fax

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.