Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Bolloré lance une solution multimodale rail-route

De Monbasa, au Kenya, à Kampala, en Ouganda, Bolloré Transport & Logistics assure la continuité de ses services par une solution rail-route. Laquelle assure une sécurité maximale aux chauffeurs et aux populations

Par rédaction

Bolloré Transport & Logistics a lancé, le 7 mai 2020, une solution de transport rail-route pour l’exportation de marchandises, de Mombasa au Kenya, vers l’Ouganda, via le port sec de Naivasha. Le transporteur place cette initiative dans le contexte de lutte contre la pandémie de coronavirus. Le premier train, chargé de 64 conteneurs équivalents vingt pieds (EVP) de marchandises en transit est arrivé au port sec de Naivasha.

En utilisant le rail pour transporter des marchandises, la société entend veiller à la sécurité sanitaire des chauffeurs qui assurent le transport. « Elle apporte une solution supplémentaire de protection contre la pandémie à Covid-19 », pour les habitants des nombreuses villes implantées le long de l’autoroute A104 reliant Mombasa à Naivasha.

Une flotte de camions de Bolloré Transport & Logistics, partie d’Ouganda pour le port sec de Navaisha, attendait le convoi pour transférer les conteneurs chargés en Ouganda, destinés à l’export, et recharger les conteneurs import vers Kampala. Cette solution de transfert rail-route qui sera mise en œuvre tous les deux jours, permet d’optimiser les coûts et de développer le trafic régional.

Outre les mesures de protection et de distanciation sociale, Bolloré Transport & Logistics a renforcé les dispositifs de prévention sur l’ensemble de ses sites en pourvoyant ses installations d’équipements adéquats.

Le PDG de Bolloré Transport & Logistics en Afrique de l’Est, Jason Reynard, a pris part à cette opération. Aux côtés de James Macharia, ministre des Transports, des infrastructures, du logement et du développement urbain du Kenya et de Rashid Abdi Aman, chef de cabinet du ministre de la Santé. Etaient aussi concernés Githii Mburu, représentant l’Administration fiscale du Kenya, Rashid Salim, directeur général de l’Autorité portuaire du Kenya, et Philip Mainga, directeur général des Chemins de fer kenyans.

Jason Reynard a confirmé : « L’épidémie de Covid-19 soumet la chaîne logistique à une pression considérable. Les entreprises du secteur mettent tout en œuvre pour assurer la sécurité sanitaire des équipes sans interrompre la circulation des marchandises. »

Sécurité et délais

Bolloré Transport & Logistics a choisi d’explorer la solution ferroviaire, « sans compromis sur les fondamentaux de sécurité, de solidarité et de continuité du service ». Le PDG a remercié « tous ceux qui nous ont soutenus dans le lancement de ce nouveau service ». La société « poursuit ses opérations avec la plus grande rigueur, et maintient le développement de solutions innovantes pour assurer la circulation des marchandises en toute sécurité et dans le respect des délais », a-t-il conclu.

Outre les mesures de protection et de distanciation sociale, Bolloré Transport & Logistics a renforcé les dispositifs de prévention sur l’ensemble de ses sites en pourvoyant ses installations d’équipements adéquats (contrôle de température, désinfectants, masques).

Plus généralement, chaque filiale met son expertise à la disposition des autorités afin de soutenir de manière efficace la lutte contre l’épidémie. Dans ce contexte, la société « déploie des moyens importants » pour assurer la continuité des activités de transport et de logistique, essentielles pour les économies des 47 pays africains elle est présente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This