Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Proparco et Digital Africa pour les start-up

En se rapprochant de Digital Africa, l’Agence française de développement veut dégager des synergies nouvelles et développer une approche différente du soutien aux start-up africaines. Lesquelles seront accompagnées de la phase de projet à celle du développement.

Par Aude Darc

C’est l’une des décisions majeures, du côté des institutionnels français, annoncée en marge du Sommet Afrique-France de Montpellier. Le rapprochement de Proparco, bras financier de l’AFD (Agence française de développement) et de Digital Africa, structure de financement des entreprises innovantes.

Proparco souhaite lancer un réseau de communautés d’acteurs privés africains. Il aurait un triple objectif : L’organisation d’échanges et de partage, la mise en relation des acteurs entre eux et avec les investisseurs internationaux et l’écosystème français.

Avant même le début du Sommet, le président Macron avait fait savoir qu’il voulait relancer le projet Digital Africa, peu convaincant, c’est un euphémisme, depuis sa création. Cette fusion permet de donner des moyens nouveaux à l’écosystème du financement français des start-up africaines.

En effet, les différents acteurs ont désormais pour objectif de répondre aux besoins des entrepreneurs, en particulier au stade d’amorçage de leur entreprise. C’est pourquoi l’initiative Choose Africa proposera aux jeunes pousses africaines un financement et un accompagnement adaptés aux phases amont de leur développement. Quelque 130 millions d’euros seront déployés, d’ici à 2025, au bénéfice des entreprises du numérique africaines, à la faveur de ce rapprochement entre Digital Africa et Proparco.

On le sait, l’accès au financement constitue un des principaux freins à la réussite entrepreneuriale en Afrique. Depuis 2018, à travers l’initiative Choose Africa, l’AFD accélère le financement et l’accompagnement des entreprises en création, des très petites entreprises et des et des PME africaines. L’initiative, qui s’adosse à des partenaires privés (NSIA, Société ivoirienne de banque, Société Générale, etc.) a déjà rencontré un grand succès.

Néanmoins, Proparco souhaite aller encore plus loin pour répondre aux besoins des entrepreneurs, en particulier aux tout premiers stades de développement de leur entreprise. Il s’agit d’appuyer les créateurs dès la présentation d’un concept d’entreprise, jusqu’à la phase de développement, « de l’idéation à l’accélération de la croissance », pour reprendre le jargon de Proparco.

Un doublement de l’aide

Plus concrètement, l’initiative Choose Africa proposera désormais aux entreprises un continuum d’offre de financement couvrant tous les stades de leur développement :

Sur la phase d’amorçage, Proparco créera des synergies avec Digital Africa, qui sera doté de capacités renforcées, notamment en matière de financement de petits montants. Sur les phases suivantes de leur développement, Proparco continuera d’investir dans les start-up pour accompagner leur passage à la rentabilité et au-delà. 

Les 130 millions d’euros prévus représentent un doublement par rapport aux 65 millions d’euros qui avaient été annoncés par le président français en 2018, et qui ont déjà été engagés.

« En se dotant de nouvelles capacités destinées à mieux accompagner les start-up africaines dès la phase d’amorçage, Proparco poursuit son effort en faveur des TPE-PME africaines, conformément à la volonté exprimée par le président Macron à Ouagadougou, en 2018 », explique Grégory Clemente, directeur général de Proparco.

Qui estime que les synergies créées par le rapprochement entre Proparco et Digital Africa « permettront de proposer des financements et un accompagnement adaptés aux différents stades de développement des start-up. » Ce rapprochement « amplifiera le succès de l’initiative Choose Africa et son impact sur la création d’emplois et le développement », promet Grégory Clemente.

En 2020, a été lancé Bridge by Digital Africa, un fonds conçu par Digital Africa et opéré par Proparco. Son objectif est « de permettre aux acteurs de l’économie numérique de poursuivre leur développement dans la phase de crise économique post-Covid », rappelle Stéphan-Eloïse Gras, directrice exécutive de Digital Africa. Qui considère que ce projet constitue « un succès » qui a amené les partenaires « à considérer un rapprochement plus étroit pour accompagner les entreprises innovantes aux différentes phases de leur développement ».

Mieux connaître l’écosystème africain

Selon la responsable, « en associant l’expertise financière de Proparco à la capacité de Digital Africa à sourcer des solutions à potentiel de marché et accompagner les talents, nous créons un outil puissant au service de l’innovation numérique Made in Africa. »

D’autre part, Proparco, qui a développé une expertise et un portefeuille de clients depuis 40 ans en Afrique, souhaite faire bénéficier plus largement et plus systématiquement ses clients de son réseau, sa production intellectuelle et ses outils d’accompagnement.

Dans ce contexte et pour enrichir encore l’offre de Choose Africa, la filiale de l’AFD souhaite lancer un réseau de communautés d’acteurs privés africains. Il aurait un triple objectif : L’organisation d’échanges et de partage entre les entreprises bénéficiaires ; la mise en relation de ces acteurs avec les investisseurs internationaux ; le renforcement du lien entre les acteurs africains et l’écosystème français.

Proparco a ainsi lancé une enquête auprès de plus de 150 entrepreneurs participant au Sommet de Montpellier pour identifier les besoins du terrain. Une trentaine d’entre eux se sont réunis afin de définir les principales caractéristiques de la communauté en fonction des attentes exprimées.

Ils ont aussi listé diverses solutions visant à répondre aux attentes de mise en réseau des entrepreneurs, à améliorer le partage de connaissance et d’information ainsi que la coopération avec les partenaires français intervenant en Afrique.

@AD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts