Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Rendez-vous africains et internationaux

Globalement les rendez-vous sont certes virtuels, mais les conférences, rencontres de haut niveau, remises de prix, continuent de faire vivre la richesse intellectuelle et entrepreneuriale de l’Afrique.

Par Laurent Soucaille

**********

FOCUS – Un sommet pour le financement de l’Afrique

De nombreux dirigeants africains devraient répondre à l’invitation d’Emmanuel Macron. Le président français organise, le 18 mai 2021 à Paris, un Sommet consacré au financement des économies africaines. Après le – dernier ? – moratoire décidé par le G20, la décision de certains pays comme le Cameroun de ne pas y souscrire, il est nécessaire d’y voir clair. D’autant que face à l’endettement croissant des économies africaines, les besoins se font sentir, dans l’optique de l’après crise sanitaire.

En effet, si la dette de l’Afrique a fortement baissé dans les années 1990 et 2000, à la suite de l’initiative des « institutions de Bretton Woods » en faveur des pays pauvres et très endettés (PPTE), elle a fortement rebondi depuis. Entre 2006 et 2019, elle a été multipliée par trois, de 100 à 309 milliards de dollars ; à cette tendance, s’ajoutent les efforts financiers et les diminutions de recettes observés lors de la crise de la Covid-19.

La dette des pays africains approche de 60% PIB, un niveau « soutenable » quand les recettes et la croissance économique sont au rendez-vous, mais qui se transforme en « coup de massue » en cas de trou d’air. Selon le FMI, les pays d’Afrique subsaharienne pourraient se trouver face à un déficit de financement de 209 milliards $ en 2023.

À Paris, les dirigeants africains viendront trouver de quoi retrouver une nouvelle marge de manœuvre financière. Sans nul doute, y seront évoqués la situation des pays les plus en difficulté, comme la Zambie, l’Éthiopie et le Congo.

Dans ce contexte, le but de cette cession de travail est d’apporter un soulagement aux pays touchés économiquement par la crise sanitaire, tout en préparant une stratégie de long terme. Cette réunion pourrait déboucher sur des décisions et des propositions de réformes afin de renforcer le secteur privé africain. Lequel sera mis à l’honneur en juillet 2021, lors du sommet Afrique-France de Montpellier.

Sont attendus les présidents Félix Tshisekedi (RD Congo) ; Cyril Ramaphosa (Afrique du Sud), João Lourenço (Angola), Uhuru Kenyatta (Kenya), Alpha Condé (Guinée), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Macky Sall (Sénégal), Muhammadu Buhari (Nigeria), Paul Kagame (Rwanda), Denis Sassou Nguesso (Congo)…

Sans oublier les dirigeants d’institutions internationales comme Moussa Faki Mahamat (Union africaine) et Akinwumi Adesina (Banque africaine de développement).

*********

PRINCIPAUX ÉVÉNEMENTS

Forum africain des infrastructures du 8 avril au 7 mai 2021 à Yaoundé (Cameroun)

Le Forum Africain des Infrastructures organise sa 13e édition à Yaoundé, sous un format hybride : présentiel et virtuel. Il aura pour thème « L’Afrique Centrale – Les infrastructures de transport, entre vision et action. » Le prochain rendez-vous est le 16 avril, avec une réunion virtuelle sur le thème « Faut-il encore compter sur les PPP ? ». Le 23 avril, les débats porteront sur « Mise à niveaux, maintenance et réhabilitation ; comment redresser le maillon faible des stratégies de développement ? »

Selon ses promoteurs, dont Proparco (Agence française de développement), les infrastructures de transport demeurent un défi pour l’Afrique. Une problématique d’autant plus criante que le continent aborde la phase concrète de sa grande zone de libre-échange. La vétusté ou l’absence d’infrastructures de qualité affectent le rythme de l’intégration régionale, ainsi que la compétitivité des biens et services africains sur les marchés mondiaux.

La conférence réunit gouvernements, acteurs clés des secteurs public et privé ainsi que l’ensemble des parties prenantes le tout dans un esprit de débats et d’échange d’expériences entre pays de la région.

Sont attendus notamment Abdoulaye Mbodji (Aéroport Blaise-Diagne), Youssef Imghi (Tanger Med.), Siélé Silué (cabinet du Premier ministre de Côte d’Ivoire) Ibou Diouf (Banque mondiale), Dieudonné Bondoma Yokono (Carpa, Conseil d’appui à la réalisation des contrats de partenariat).

www.forumafricaindesinfrastructures.org

***********

AVCA Conference du 20 au 23 avril 2021

AVCA, l’Association du capital-investissement et du capital-risque en Afrique, propose de mettre en relation, durant quatre jours, quelque 500 délégués, investisseurs institutionnels et conférenciers. La conférence annuelle AVCA revient virtuellement, du 20 au 23 avril 2021. Elle réunira des investisseurs, des décideurs et des chefs d’entreprise renommés, pour des sessions interactives, un dialogue axé sur les solutions et un réseautage dynamique.

Cette année, AVCA célèbre vingt ans de recherche, de plaidoyer et de promotion des investissements privés en Afrique. Avec les efforts mondiaux en cours pour une reprise économique robuste, l’événement permet de repenser le rôle de l’investissement privé dans la voie de la croissance à long terme du continent. La conférence mêle tables rondes approfondies et études de cas pratiques. Elle permet à chacun de se réunir en petit comité ou en face-à-face.

Sont attendues les interventions du président du Ghana, Nana Addo Akufo-Addo, de David Rubenstein (Carlyle Group), d’Emma Wade-Smith Obe (Département britannique du Commerce), de Sam Parker (Shell Fondation)…

Renseignement sur www.avcaconference.com/ ;

A LIRE AUSSI

L’appétit pour le Private equity reste robuste

***********

Tunisia Digital Summit, les 19 et 20 mai 2021 à Tunis en Tunisie

Pour sa cinquième édition, le Tunisia Digital Summit revient, les 19 et 20 mai, en mode hybride à Tunis et en ligne. Cet événement dédié à la transformation digitale répond « à la nécessité pressante de découvrir et de surveiller de près les nouveautés des technologies de rupture qui révolutionnent la vie des citoyens et des entreprises ».

Des experts internationaux et nationaux se rassembleront avec les principaux acteurs du numérique pour échanger et discuter des défis complexes de la transformation digitale accélérée par la crise sanitaire.

Les conférences seront l’occasion de journées de formation, d’inspiration, de conseils, de partage d’expériences et de témoignages autour de la transformation digitale. Tandis que seront présentés une quarantaine d’ateliers techniques et des formations autour de la transformation digitale. Plateformes de rencontres et le traditionnel Hackaton viendront enrichir l’événement. Lequel sera inauguré par le chef du gouvernement, Hichem Mechichi.

Renseignements sur : https://www.digitalsummit.tn/fr/

***********

ERA 2021 du 24 au 26 mai à Oran en Algérie

La 11e édition du Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable, Era 2021, est toujours programmée du lundi 24 au mercredi 26 mai 2021, à Oran (Algérie).

Era 2021 se prépare dans un contexte favorable au développement des énergies renouvelables, considéré comme un élément essentiel du modèle économique de l’Algérie, qui doit se libérer de la dépendance aux hydrocarbures. 

Cette onzième édition du Salon Era s’inscrit dans cette dynamique d’émergence d’une énergie verte et durable qui s’appuie sur la mise en valeur de ressources d’énergie inépuisables. Dans ce contexte, expliquent les organisateurs, les énergies renouvelables sont un des secteurs économiques clés appelés à être investis par les start-up

Ce Salon aura pour principale fonction d’offrir l’espace dont ont besoin les professionnels des énergies renouvelables, qu’ils soient opérateurs déjà engagés dans ce créneau, désireux d’exposer leurs projets et leurs réalisations et nouer des contacts utiles, ou jeunes entrepreneurs qui envisagent d’y consacrer leurs activités, ainsi que les universitaires et  les chercheurs qui sont dans ce domaine. 

À côté de la problématique de l’énergie, Era 2021 est également ouvert aux divers créneaux liés au développement durable, tels l’efficacité énergétique, la valorisation des déchets, l’habitat bioclimatique, les technologies vertes ainsi que la gestion de l’eau et la dépollution industrielle.

era.dz/salon/

***********

Medical Expo 2021, du 3 au 6 juin 2021 à Casablanca au Maroc

L’Agence marocaine de développement des investissements et exportations organise la 21e édition du Salon international de la santé, Médical Expo 2021, à Casablanca. Cette grande manifestation regroupe tous les professionnels de la santé, au niveau international. Depuis 2010, ce Salon s’impose comme un vecteur de promotion du secteur au niveau national, continental et international.

L’édition 2021, promettent les promoteurs du Salon, va renforcer sa vision innovatrice dans le secteur de la santé et consacrer son rôle dans le développement des relations professionnelles entre les opérateurs marocains des secteurs médicaux et pharmaceutiques et les donneurs d’ordre internationaux notamment africains et arabes.

En marge de l’événement, se tiendra la cinquième édition du Forum Afrique Global Santé, avec la participation des professionnels de la Santé, d’experts, de chercheurs et d’académiciens.

Le Salon veut faciliter la diffusion de l’information, l’échange d’expériences liées au secteur de la santé et de l’industrie pharmaceutique entre les pays africains. Il constitue une plateforme de rencontres entre les professionnels du secteur de la santé. Il permet de nouer un partenariat fructueux en matière de santé entre le Maroc et les pays du continent. Enfin, il permet de présenter les dernières innovations.

http://www.medicalexpo.ma/

***********

ShieldAfrica, du 8 au 10 juin 2021 à Abidjan en Côte d’Ivoire

L’Afrique doit contrer les menaces majeures qui entravent la poursuite de son développement. La sécurité des populations africaines et de leurs activités est le préalable à toute forme d’expansion économique, tandis que la sécurité de l’Afrique s’entend de façon globale.

C’est dans cette optique que l’école de Police d’Abidjan accueillera le salon ShieldAfrica, du 8 au 10 juin. L’événement se veut une plateforme de rencontres entre les responsables publics et privés africains et tous ceux qui œuvrent pour le développement du continent, les utilisateurs publics et privés et les industriels du monde entier qui proposent des solutions fiables et éprouvées. Le thème central sera : « Nouveaux enjeux de sécurité dans les métropoles africaines. »

Les participants confronteront leurs expertises et découvriront auprès des exposants les solutions adaptées aux nouveaux enjeux posés par la croissance des métropoles africaines. Quelque 145 exposants et 74 délégations sont attendus.

Renseignements sur https://www.shieldafrica.com/

***********

GFRID Afrique 202 du 16 au 18 juin 2021 à Nairobi

Dans la capitale du Kenya, l’Office des Nations unies accueillera le Forum mondial sur les envois de fonds, l’investissement et le développement (GFRID) – Afrique 2021. L’événement est organisé par le FIDA en collaboration avec l’Union africaine et la Banque mondiale.

Du 16 au 18 juin, les participants se pencheront sur les possibilités et les difficultés présentes sur le marché africain des envois de fonds et sur l’impact que peuvent avoir ces flux sur le développement durable des communautés d’origine des migrants.

Le Forum abordera également le sujet de l’innovation et des nouvelles technologies et de la manière dont elles peuvent réduire le coût des envois de fonds et promouvoir une plus grande inclusion financière,

Gouvernements, banques centrales, secteur privé, organisations multilatérales et société civile : plus de 500 participants de haut niveau sont attendus.

Renseignements sur gfrid.org

***********

ÉGALEMENT SUR L’AGENDA

Trophées African Banker le 23 juin 2021

Chaque année, les Trophées African Banker sont un événement annuel historique pour la banque africaine. La cérémonie se déroule traditionnellement en marge des réunions annuelles de la Banque africaine de développement. Organisés par le magazine African Banker et IC Events en coopération avec BusinessinAfrica Events, les African Banker Awards célèbrent l’excellence et les meilleures pratiques dans le secteur bancaire africain.

Reconnaissant les 400 personnalités et banques qui sont à l’origine de la transformation rapide du secteur financier en Afrique, les Trophées African Banker réunissent des chefs de file du secteur en Afrique et dans le monde. Ils célèbrent les réalisations de ceux qui stimulent la croissance et le développement et créent de nouvelles opportunités économiques pour les citoyens et les communautés de tout le continent et inspirent de nouvelles générations de banquiers qui façonnent l’avenir de l’Afrique.

Cette année, la cérémonie sera, une nouvelle fois, virtuelle.

Renseignements sur : africanbankerawards.com

EGALEMENT SUR AGENDA – Le challenge IA-Biodiv vise à soutenir la recherche en intelligence artificielle dans le domaine de la biodiversité, en mobilisant la recherche de pointe française et africaine. Le challenge est proposé par l’Agence nationale de la recherche, en partenariat avec l’Agence française développement, en s’appuyant sur un don de Facebook AI Research, pour un effort global de 4,8 millions d’euros.

Le challenge IA-Biodiv s’adresse aux communautés scientifiques de l’IA et de la biodiversité en France et en Afrique. Les partenaires organisent deux sessions d’information en ligne, l’une le 26 avril, l’autre le 6 mai. Voir sur www.afd.fr/fr/actualites/agenda

La capitale du Togo accueillera, du 26 au 28 mai 2021, une conférence internationale sur l’éco, la future monnaie ouest-africaine : « Du franc CFA à l’éco : quelle monnaie pour quel développement en Afrique de l’Ouest ? » L’initiative en vient de la Faculté des Sciences économiques et de gestion de l’université de Lomé. Et plus particulièrement de son ancien président, Kako Nubukpo.

L’économiste, désormais conseiller à la présidence de l’Uemoa, est un farouche adversaire du franc CFA et ne masque pas ses réserves sur l’éco. Il fustige en particulier « le caractère problématique de la parité fixe du franc CFA avec l’euro et le sous-financement chronique des économies de la zone franc, en proie à un rationnement du crédit comme en témoignent les taux d’intérêt réels à deux chiffres ».

Plusieurs personnalités sont annoncées, comme Félix Edoh Kossi Amenounve (BRVM), Didier Acouetey (AfricSearch), Wilfrid Lauriano do Rego (Conseil présidentiel pour l’Afrique). Ainsi que des économistes ou membres de la société civile comme Achille Mbembe, Nathalie Yamb, Massimo Amato…

LS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts