Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Afrique de l’Ouest : L’urgence d’un marché régional de l’électricité

Selon le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et centrale– en poste depuis le 1er juillet 2020 –, « le système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain a posé un jalon essentiel en reliant les réseaux nationaux ».

Aussi, le temps est-il venu de concrétiser tous les atouts du marché régional de l’électricité. Des politiques coordonnées, conjuguées à des institutions efficaces et des cadres réglementaires adaptés, « permettront d’améliorer la confiance dans le fonctionnement du commerce d’électricité et d’accéder à une ère nouvelle placée sous le signe d’une énergie fiable et abordable. »  

La nouvelle opération soutient un programme régional de réforme de l’énergie qui s’articule autour de trois axes. Le premier a pour objectif de renforcer la confiance dans la bonne application des accords commerciaux en appuyant la sécurisation des paiements des échanges d’énergie.

Le deuxième soutient la mise en œuvre de décisions d’investissement au coût le plus bas, privilégiant des solutions régionales et promouvant la concurrence. Enfin, le troisième axe vise à renforcer la transparence en traitant la question de la solvabilité des compagnies d’électricité nationales et en garantissant l’information du marché sur les grandes décisions d’investissement qui ont une incidence sur l’offre et la demande. 

Des économies plus productives

« Ce programme jouera un rôle fondamental pour la réalisation de notre objectif de marché régional de l’énergie », commente Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la Cedeao. Le système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain va continuer à progresser et s’attacher, grâce au soutien de la BM, à aider ses pays membres à collaborer et coordonner les réformes nécessaires.

L’optimisation des ressources énergétiques de la région permettra de mettre en place des systèmes électriques « efficaces et résilients qui permettront à leur tour de rendre nos économies plus productives et inclusives ».  

Le programme en question est le premier financement de ce type à recourir au guichet régional de l’IDA. Ce dispositif permet à la Banque mondiale de soutenir des réformes qui visent à atteindre un objectif commun à plusieurs pays de manière coordonnée.

Le programme apporte son soutien à l’application de la directive de la Cedeao sur la sécurisation des échanges transfrontaliers d’énergie électrique, adoptée en décembre 2018 dans le but de créer un marché régional de l’électricité.

Les retombées économiques de ce marché sont évaluées à 665 millions $ par an pour l’ensemble des pays concernés, avec une réduction d’un tiers du coût moyen de la production d’électricité dans la région. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This