Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Africa’s Business Heroes 2021, ils ne sont plus que 20

Vingt jeunes entrepreneurs participeront aux phases finales du concours Africa’s Business Heroes, de la Fondation Jack Ma. Les « demi-finalistes », puisqu’ils ne seront bientôt que dix, viennent de toute l’Afrique. Parmi eux, une Ivoirienne et un Togolais.

Par Marie-Anne Lubin

L’écrémage des candidats au Africa’s Business Heroes continue. De cinquante, ils ne sont plus que vingt à prétendre empocher une partie de la cagnotte de 1,5 million de dollars alloué par la Fondation Jack Ma en Afrique.

Les participants du Top 20 passeront en demi-finale pour avoir une chance de faire partie des héros du Top 10. On observe déjà que les vingt participants encore en lice représentent onze pays de chaque sous-région du continent et exercent dans divers secteurs économiques clés.

Le concours Africa’s Business Heroes est l’initiative philanthropique phare de la Fondation Jack Ma, visant à soutenir et à inspirer la prochaine génération d’entrepreneurs africains et ceux qui bâtissent une économie plus durable et inclusive pour l’avenir du continent.

En effet, parmi les participants de ce Top 20, neuf sont  des femmes et la moyenne d’âge du groupe est de 34 ans. Ils représentent des secteurs et des industries clés de l’économie africaine que sont l’agriculture, les soins de beauté, l’éducation, l’énergie, les services financiers, les soins de santé, la logistique, la fabrication, les médias et le divertissement, et le commerce de détail.

Les demi-finalistes représentent onze nationalités africaines : Afrique du Sud, Botswana, Côte d’Ivoire, Égypte, Tanzanie, Ghana, Kenya, Nigeria, Rwanda, Togo et Ouganda. Onze opèrent dans des zones rurales. Deux d’entre eux viennent donc d’Afrique francophone. Il s’agit d’Adja Mariam Mahre Solo, directrice générale de Voyelles Éditions et de Studio KÄ, en Côte d’Ivoire. Ainsi que Jules Minsob Logou, l’inventeur togolais du robot ménager Foufoumix.

La phase des demi-finales comprendra une procédure approfondie de diligence raisonnable, ainsi qu’une présentation devant un panel de prestigieux juges. Ce jury évaluera la motivation et la vision de chaque entrepreneur, son plan d’affaires et sa capacité à expliquer clairement comment son entreprise peut avoir un impact positif sur sa communauté.

Pas moins de 12 000 candidats de tous les pays africains avaient envoyé leurs dossiers afin de participer au concours, cette année. Parmi les juges des demi-finales de l’édition 2021, figurent des entrepreneurs à succès, des représentants de sociétés de capital-risque et des accélérateurs de jeunes entreprises, ainsi que des personnalités publiques éminentes. Telles que Fatoumata Ba, fondatrice de Janngo, Marième Diop, gestionnaire de portefeuilles chez Orange Digital Ventures, Hasan Haider, associé gérant de 500 StartUps, Rene Parker, directeur chez R Labs, Nicolas Pompigne-Mognard, président du groupe APO, Fred Swaniker, fondateur d’ALU.

Inspirer une nouvelle génération d’entrepreneurs

Des 12 000 premiers dossiers, cinquante entrepreneurs exceptionnels ont été sélectionnés pour poursuivre l’aventure et progresser à l’étape suivante de la compétition. Ces 50 finalistes ont ensuite participé à un stage d’entraînement ABH en ligne qui leur a permis de rencontrer, de dialoguer et d’apprendre de chefs d’entreprise et d’anciens lauréats du concours ABH, en préparation de leur second tour d’entretiens.

Ce deuxième round d’entretiens a cumulé plus de 75 heures d’entrevues avec 48 juges d’Afrique et du monde entier représentant 21 secteurs industriels différents.

Les héros du Top-10 seront annoncés au mois d’octobre 2021, puis le concours se terminera par une grande finale, en fin d’année, au cours de laquelle les dix finalistes monteront sur scène pour se présenter en direct devant des légendes du monde des affaires. CNBC Africa et Startimes, qui diffuseront leurs prestations, présentent également les figures des concours précédents. 

Le concours Africa’s Business Heroes est l’initiative philanthropique phare de la Fondation Jack Ma, visant à soutenir et à inspirer la prochaine génération d’entrepreneurs africains, tous secteurs confondus, et ceux qui bâtissent une économie plus durable et inclusive pour l’avenir du continent.

Sur une période de dix ans, le concours récompensera cent entrepreneurs africains, leur offrant des dons financiers, des programmes de formation, et un soutien pour le développement d’un écosystème entrepreneurial. Le fondateur d’Alibaba – en disgrâce à Pékin depuis – avait été impressionné, lors d’une visite en Afrique en 2017, par la passion et le talent des entrepreneurs africains qu’il avait rencontrés.

Malu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts