Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Nokia et Orange soutiennent le programme Upshift de l’Unicef

Le programme Upshift, lancé voici un an, reçoit un soutien d’acteurs privés, la Fondation Orange et Nokia. Il donnera aux jeunes les moyens de devenir des citoyens mieux engagés au sein de leurs familles, de leurs écoles, dans la vie quotidienne et dans l’économie du pays.

Par Paule Fax

Nokia, l’Unicef et la Fondation Orange vont permettre aux jeunes d’acquérir des compétences numériques, entrepreneuriales et environnementales, ainsi que des connaissances sur le changement climatique. Les partenaires privés s’associent au programme Upshift de l’Unicef au Maroc.

Par exemple, les employés de Nokia contribueront par des activités de mentorat et de formation de ces jeunes. De son côté, la Fondation Orange Maroc dispensera une formation aux compétences numériques et un accompagnement technologique. Ses employés contribueront également par un mentorat des jeunes.

Pour l’Unicef Maroc, voilà « un exemple concret de programmes durables, enracinés dans les stratégies nationales, et renforçant l’innovation et l’engagement communautaire, pour un impact plus durable ». 

L’objectif est de permettre aux jeunes marginalisés, en particulier les filles, au Maroc, d’acquérir des compétences numériques, entrepreneuriales et environnementales. Ce projet est une extension de la relation existante entre Nokia et l’Unicef dans d’autres pays à travers le monde.

Le programme Upshift donnera aux jeunes les moyens de devenir des citoyens résilients qui s’engagent plus activement au sein de leurs familles, de leurs écoles, dans la vie quotidienne et dans l’économie du pays. Il vise également à permettre aux jeunes de soutenir et s’impliquer dans leurs communautés, tout en devenant plus productifs grâce à un emploi ou à l’entreprenariat.

Le programme Upshift pour l’innovation sociale et l’entreprenariat figure parmi les solutions préconisées par la Banque mondiale pour l’intégration socio-économique des jeunes, fait observer Nokia dans un communiqué.

À la fin du programme, au moins 1 400 jeunes Marocains, dont un minimum de 60% de filles, auront reçu une formation sur des compétences transférables telles que le travail en équipe, l’estime de soi, la créativité et la communication.

Ils seront également soutenus dans le développement de compétences numériques et dans la sensibilisation aux défis du changement climatique. Au moins 500 jeunes bénéficieront du programme d’innovation sociale, tandis qu’environ 250 autres seront assistés dans le lancement de leurs projets et initiatives. 

Un partenariat privé public exemplaire

Orange Maroc, à travers sa Fondation, mobilisera ses forces pour former les jeunes inscrits au programme Upshift. Ses collaborateurs contribueront également aux différentes étapes du programme dans des domaines sélectionnés, comme les compétences numériques.

Ce programme montre la valeur des différents partenaires – tant publics que privés – qui s’unissent pour soutenir les jeunes et le développement de leurs compétences.

Le projet sera mené en étroite collaboration avec le gouvernement du Maroc.

Naseem Awl, qui représente Unicef Maroc, considère que ce programme « montre la valeur des différents partenaires – tant publics que privés – qui s’unissent pour soutenir les jeunes et le développement de leurs compétences ». En effet, Nokia apporte un financement « important » et s’engage aussi directement, par le biais de ses employés.

Pour l’Unicef Maroc, voilà « un exemple concret de programmes durables, enracinés dans les stratégies nationales, et renforçant l’innovation et l’engagement communautaire, pour un impact plus durable ». 

Hendrik Kasteel, directeur général d’Orange Maroc, se dit « convaincu de l’expérience de sa société pour aider les jeunes à développer leur savoir-faire professionnel ».

 Enfin, Pierre Chaume, vice-président de Nokia, a « confiance dans le pouvoir de la collaboration pour soutenir le développement ».

En se concentrant ensemble sur l’innovation sociale et l’esprit d’entreprise des jeunes, « nous donnerons aux jeunes défavorisés les moyens d’agir et les doterons de compétences numériques, entrepreneuriales et écologiques. »

Ce prolongement du programme Upshift a fait l’objet d’une cérémonie de lancement à Rabat, le 18 novembre. Le programme, lancé en décembre 2020 par l’Unicef en partenariat avec le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, a eu très tôt un écho favorable, fait savoir l’organisation onusienne.

Plus de 200 groupes de jeunes ont exprimé leur intérêt et soumis leurs candidatures. Un processus de sélection participatif avec les partenaires a permis de sélectionner 20 groupes constitués de 76 jeunes, dont 42 filles, pour participer au projet.

@PF

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts