Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Le nouveau terminal à conteneurs du port de Tanger Med est prêt

Le port de Tanger n’en finit pas de faire la fierté du Maroc. Le trafic conteneurs a battu des records en 2020, faisant fi de la crise sanitaire. Le Terminal 3, qui doit entrer en activité ce mois-ci, lui offre de nouvelles capacités.

Par Aude Darc

Tanger Alliance est le groupement concessionnaire du Terminal 3 à conteneurs du port de Tanger. Lequel TC3 se prépare à entrer en activité dès ce mois de janvier 2021, croit savoir le quotidien marocain L’Économiste, dans son édition du 4 janvier.

Le concessionnaire vient de finaliser une série de tests au sein du complexe portuaire Tanger Med. Tanger Alliance est un consortium piloté par Marsa Maroc ; il comprend Contship Italia, Eurogate international et la compagnie maritime Hapag Llyod.

Selon le conseil d’administration de Tanger Med, les premiers indicateurs d’activité en 2019 « démontrent une véritable résilience du complexe portuaire face à un contexte épidémiologique qui a fortement impacté les échanges commerciaux internationaux ».

Toute fin décembre 2020, Tanger Alliance avait reçu son premier navire, d’une capacité de 15 000 conteneurs EVP (équivalent vingt pieds). Une opération test en conditions réelles « réussie », selon Marsa Maroc qui s’en est fait l’écho lors de son récent conseil d’administration.

Le terminal à conteneurs TC3 possède une capacité de traitement de 1,5 million de conteneurs EVP. Son quai long de 800 mètres est équipé pour recevoir les plus grands porte-conteneurs. Cette entrée en service est bienvenue pour le port de Tanger, en pleine mutation. Cette zone phare du Maroc subit la concurrence de ses rivaux méditerranéens, notamment celle de l’espagnol Algésiras.

Au 31 décembre 2020, l’activité conteneur du complexe portuaire Tanger Med aurait dépassé la barre des 5,7 millions de conteneurs EVP manutentionnés, soit une croissance de 18% en un an, selon des données préliminaires publiées le 23 décembre. Cette performance représente un trafic jamais atteint par les ports du bassin méditerranéen, se félicite Tanger Med.

Le niveau de productivité a également battu des records en 2020. La barre de plus de 500 000 conteneurs manutentionnés par mois a été dépassée à quatre reprises durant l’année avec un nouveau record établi durant le mois de novembre de 553 164 conteneurs EVP traités.

Concernant le tonnage réalisé, Tanger Med aurait fini l’année avec près de 80 millions de tonnes de marchandises traitées soit une progression de 23% par rapport à 2019. Le complexe portuaire charge à lui seul près de la moitié de l’ensemble du tonnage portuaire du royaume.

Nouvelle liaison Tanger – Marseille

Malgré l’arrêt de l’activité de certains industriels, et le ralentissement global de l’activité économique, le trafic des camions TIR s’est maintenu au même niveau par rapport à 2019, soit près de 350 000 unités TIR.

Selon le conseil d’administration de Tanger Med, « ces indicateurs démontrent une véritable résilience du complexe portuaire face à un contexte épidémiologique qui a fortement impacté les échanges commerciaux internationaux ». Tanger Med confirme ainsi sa position auprès des plus grands hubs portuaires tels que Singapour, Rotterdam, Hambourg, Long Beach, par exemple, pour garantir la continuité des chaînes logistiques mondiales.

Terminal à conteneur

De son côté, le rival Algésiras affiche aussi une remarquable résilience de ses opérations, avec un volume d’activité comparable à celui de 2019. D’après les derniers chiffres publiés par l’autorité portuaire d’Algésiras, le volume total des marchandises passées par le port espagnol est supérieur à la barre symbolique des 100 millions de tonnes (109 millions de tonnes en 2019). Algésiras s’octroie la place de 4ᵉ port européen derrière Rotterdam, Anvers et Hambourg. Au contraire de son rival marocain, le port espagnol aurait subi un léger creux d’activité en novembre.

En revanche, le niveau de transport de passagers a connu une forte baisse (-75%) avec un total de passagers en dessous de 1,5 million. Cette chute est notamment enregistrée pour les lignes reliant le port espagnol avec Sebta et celles de Tanger Med, qui ont connu une activité quasi nulle au cours des huit derniers mois. Seuls quelques navires exceptionnels ont navigué entre ces ports. Afin de conserver le niveau, le port espagnol envisage d’investir environ 61 millions d’euros.

Du côté des trafics passagers et fret, Tanger Med accueille, depuis le 2 décembre 2020, une nouvelle ligne maritime le reliant à Marseille. Deux traversées hebdomadaires – en attendant une montée en puissance des rotations – relient les deux villes en 39 heures. La compagnie Méridionale propose « des prix très compétitifs » pour les Marocains résidant à l’étranger. La ligne de fret représente aussi une opportunité supplémentaire d’échanges entre les deux pays, notamment pour les produits agricoles.

AD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts