Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Business : Une alliance clef dans l’agriculture

Le Nepad et la Fondation africaine pour les technologies agricoles constituent un cadre commun de coopération afin d’appuyer la recherche et la diffusion des innovations, partout sur le continent.

Par la rédaction

L’Agence de développement de l’Union africaine (Auda-Nepad) et la Fondation africaine pour les technologies agricoles (AATF) ont signé un prometteur accord de coopération. « Il vise à faciliter le travail commun pour la création d’un système de marché pour les produits de la recherche en Afrique », commente Nancy Muchiri, responsable Communication et partenariats à l’AATF, basée à Abuja (Nigeria).

« Comme l’indique l’Agenda 2063, la croissance soutenue, la compétitivité et la transformation économique de l’Afrique nécessitent des investissements soutenus dans les nouvelles technologies. »

L’accord facilitera également l’amélioration de la productivité des exploitations agricoles, grâce à la mécanisation, pour remédier à la pénibilité. Les partenaires souhaitent créer un environnement favorable à la recherche et au développement agricoles sur le continent.

Un des domaines clés spécifiques de l’accord concerne les défis de la production de semences de base de qualité. Cet élément est primordial pour l’AATF qui travaille déjà avec les petites et moyennes entreprises de semences sur le continent pour favoriser la production de semences certifiées de qualité.

Le renforcement des politiques et des procédures de certification des semences et d’homologation des variétés est également une priorité pour les deux organisations.  Cela comprend le développement du secteur privé, l’octroi de licences pour les nouvelles technologies agricoles et la gestion des technologies pour une utilisation durable des innovations et des produits agricoles.  

« Ceci développera l’utilisation de produits et d’innovations agricoles », poursuit Nancy Muchiri, ce qui stimulera la transformation agricole de l’Afrique.

Le protocole d’accord, signé par Denis T. Kyetere, directeur exécutif de l’AATF et Ibrahim Assane Mayaki, président de l’Auda-Nepad, assurera l’identification par les deux organisations de projets phares dans les domaines clés de la coopération afin d’atteindre efficacement les objectifs visés.

Investissements et innovations

Ibrahim Mayaki a salué cette collaboration en déclarant qu’elle contribuerait à accélérer la transformation agricole de l’Afrique. « Comme l’indique l’Agenda 2063, la croissance soutenue, la compétitivité et la transformation économique de l’Afrique nécessitent des investissements soutenus dans les nouvelles technologies. » Ils nécessitent également « une innovation continue dans des domaines tels que l’agriculture, les énergies propres, l’éducation et la santé. Cet accord contribuera à la réalisation de cet objectif ».

Pour Denis Kyetere, cette collaboration est l’occasion pour les petits exploitants agricoles de bénéficier de technologies agricoles innovantes et à valeur ajoutée. « Les petits exploitants agricoles étant au centre du processus décisionnel, l’AATF souligne la nécessité de faire parvenir les innovations aux agriculteurs rapidement et efficacement afin d’optimiser les bénéfices. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Share This