Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Business

Bolloré renforce ses positions dans le transport

La filiale Bolloré Transport & Logistics, particulièrement active en Afrique, vient de nouer un partenariat avec OVRSEA. Cette start-up propose une plateforme de gestion des transports internationaux, de la cotation à la facturation.

Par Marie-Anne Lubin 

Bolloré Transport & Logistics a acquis une participation majoritaire au capital de OVRSEA, un commissionnaire de transport digital. Cette société reste indépendante mais pourra s’appuyer sur le groupe français pour accélérer sa croissance et conquérir le marché mondial.

Avec la crise sanitaire en 2020, Bolloré T&L « a perdu des volumes maritimes et du chiffre d’affaires tout en préservant nos marges et nos résultats », confie Cyrille Bolloré. Lequel aborde 2021 « de manière sereine malgré un manque de visibilité ».

Créée en 2017, OVRSEA est déjà fortement implantée en Afrique. Cet intermédiaire de transport utilise la technologie pour simplifier et optimiser le transport international pour les entreprises.

La start-up a fait le pari de digitaliser le secteur grâce une interface web de gestion des transports, de la cotation à la facturation en passant par un traçage en temps réel. Un plan de route sans accroc, pour une société dont le chiffre d’affaires a triplé en 2020 et qui compte plus de 500 clients depuis sa création. Elle fait le choix de rejoindre Bolloré Logistics pour accélérer son développement international.

Acteur global de la supply chain Bolloré Logistics figure parmi les dix premiers groupes mondiaux présents dans les métiers de l’organisation du transport et de la logistique contractuelle. La filiale de Groupe Bolloré dispose d’un réseau de 607 agences dans 109 pays et de hubs logistiques aux carrefours des échanges internationaux.

Cet investissement démontre que malgré sa taille, « la société garde son agilité », commente un communiqué de sa direction. Les deux partenaires sont complémentaires. Ensemble, « ils vont apporter davantage de simplicité, de transparence et de réactivité aux entreprises dans la gestion de leurs transports internationaux ».

OVRSEA compte doubler ses effectifs d’ici la fin de cette année. Et, d’ici 2025, elle vise 200 millions d’euros de chiffre d’affaires.

De son côté, Bolloré Logistics pourra élargir son offre de services et offrir un parcours 100% digital à ses clients grâce à des technologies de dernière génération.

Une digitalisation accélérée

Le groupe français entend poursuivre, d’ici 2025, son développement à l’international. À cette échéance, il vise 23 000 collaborateurs et être présent dans 109 pays, notamment en Afrique. Ce qui lui permettrait de viser la cinquième place mondiale au sein des groupes mondiaux de logistique, notamment grâce à des acquisitions.

Avec la crise sanitaire en 2020, « nous avons perdu des volumes maritimes et du chiffre d’affaires tout en préservant nos marges et nos résultats », explique Cyrille Bolloré.

Vincent et Cyrille Bolloré, père et fils

Celui qui a remplacé son père Vincent en 2019 à la tête de la filiale Transport et Logistics aborde 2021 « de manière sereine malgré un manque de visibilité ».

Evoquant OVRSEA, Cyrille Bolloré se dit « convaincu de son potentiel ». En l’espace de trois ans, cette start-up a révolutionné le métier de commissionnaire de transport international en développant une plateforme 100 % digitale conçue pour simplifier le parcours clients. « Notre prise de participation majoritaire dans OVRSEA est la promesse d’accélérer notre digitalisation », explique-t-il.

Par ailleurs, Bolloré Transport et Logistics vient de faire savoir que grâce à la synergie de ses équipes opérationnelles en Afrique, elle avait réalisé avec succès, entre octobre et décembre 2020, le transport de trois cylindres de 75 tonnes chacun, de 12 piliers et d’un conteneur de 20 pieds entre l’Angola, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso (photo).

Ces équipements, destinés à accroître les capacités de production des unités industrielles de Brakina, permettront à cette brasserie, filiale du groupe Castel, de poursuivre son développement et de consolider son leadership sur son marché.

Pour réussir cette opération, Bolloré Transport & Logistics a conçu des solutions logistiques multimodales innovantes et adaptées afin d’acheminer les colis en toute sécurité au départ du port de Luanda en Angola vers le Burkina Faso.

Bolloré T&L « réaffirme son engagement aux côtés de l’Afrique à travers la mise en œuvre et le déploiement de solutions logistiques pour accompagner les projets complexes partout sur le continent en vue de son développement », a commenté Seydou Diakité, directeur général pour le Burkina Faso.

Seydou Diakité

« Notre succès s’appuie sur le savoir-faire de nos équipes locales et les solutions logistiques adaptées au besoin de nos clients. »

ML

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts