Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker>Activités Bancaires

Essor du Private Equity

Associer les fonds de pension

Le cadre réglementaire des sociétés d’investissement en capital est encore en cours d’élaboration, et, contrairement à d’autres zones économiques (comme au Maroc), l’Afrique francophone ne dispose pas encore de dispositif fiscal attractif pour l’investissement en capital. « Il est nécessaire que les investisseurs bénéficient d’un traitement égal dans toute la sous-région d’Afrique de l’Ouest », souligne la directrice générale adjointe d’Ecobank, Evelyne Tall.

La poursuite du développement du Private Equity en Afrique dépend aussi de la présence d’investisseurs, qu’ils soient locaux ou hors continent. Pour Sev Vettivetpillai, partenaire à Th e Abraaj Group, « alors que l’impact positif du Private Equity est devenu clair, il est impératif que les institutions locales investissent et contribuent à la transformation économique de leur pays. »

Le Private Equity est bien une réponse aux difficultés constatées sur le continent pour que se rencontrent l’importante épargne et les besoins de financement des entreprises.

De surcroît, les spécialistes mettent en exergue le rôle important que peuvent jouer les fonds de pension, en tant qu’investisseurs. L’économiste Lionel Zinsou suggère d’étudier comment opèrent les Anglo- Saxons, et prône le développement de la retraite par capitalisation. L’émergence d’une classe moyenne dans les pays d’Afrique de l’Ouest nourrit l’attractivité présente et future pour le capital-investissement, en particulier pour les services financiers et les secteurs de biens de consommation.

Le Private Equity est bien une réponse aux difficultés constatées sur le continent pour que se rencontrent l’importante épargne et les besoins de financement des entreprises. Dans la zone francophone, il pourrait enregistrer un développement important, à l’image du monde anglophone, car il s’affranchit de l’intermédiation bancaire. Mais il ne peut se développer seul. Il est, en particulier, fortement dépendant de la capacité des places boursières à attirer des investisseurs, et donc prendre le relais des fonds de capital-risque lors de leur sortie des entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts