Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker>Activités Bancaires

Essor du Private Equity

Certains facteurs ralentissent la progression du Private Equity sur le continent africain, en particulier le manque de disponibilité et de qualification du capital humain, et l’absence d’un solide réseau d’intermédiaires (conseillers, banquiers, courtiers et analystes). Le risque politique, l’accès difficile à des informations fiables sur le marché, la mauvaise gouvernance d’entreprise et les conditions de sortie difficiles du fait de la taille modeste du marché, sont les principaux autres obstacles à l’essor du capital investissement en Afrique.

La poursuite du développement du Private Equity en Afrique dépend aussi de la présence d’investisseurs, qu’ils soient locaux ou hors continent.

L’autorité de régu­lation des assurances de l’Uemoa, la CIMA, n’autorise pas les compagnies d’assurances de la région à investir dans de tels fonds. Pourquoi le capital-investissement préfère- t-il les pays d’Afrique anglophone ? Le contexte y est assurément plus propice.

L’Afrique du Sud et le Nigeria ont défi ni une législation et des réglementations pour encadrer le marché des investissements. On y trouve davantage de gestionnaires formés dans les grandes écoles anglo-saxonnes, avec une démographie permettant une taille de marché intérieur plus importante au Nigeria, au Kenya ou au Ghana, par exemple. Après la crise financière internationale, plusieurs dirigeants issus de la diaspora, hautement qualifiés, ont choisi le continent africain pour la suite de leur carrière et ainsi largement contribué à l’essor du secteur par des capitaux privés.

Il devient aujourd’hui essentiel que les cadres législatifs et réglementaires des pays africains soient adaptés et « offrent une possibilité réelle de résoudre les différends selon des modes alternatifs », comme le réclame l’avocat d’affaires international Silvestre Tandeau de Marsac.

Les règles et règlements complexes liés aux fonds d’investissement – qui ont pour vocation de filtrer et de protéger les investisseurs, et de garantir une transparence totale des transactions – ont pu entraver leur développement. Des règles fortement inspirées de la structuration des marchés boursiers s’appliquent à la gestion contractuelle ainsi qu’aux opérations des fonds d’investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts