x
Close
African Banker

Via RMB, Clairfield International s’ouvre à l’Afrique

Via RMB, Clairfield International s’ouvre à l’Afrique
  • Publiéjanvier 19, 2024

Rand Merchant Bank et Clairfield International rapprochent leurs activités de conseils aux entreprises, la première s’ouvrant à l’Europe, à l’Amérique et à l’Asie, la seconde à l’Afrique.

 

La société de conseils financiers Clairfield International, basée en Europe, et Rand Merchant Bank (RMB) ont officiellement convenu de rapprocher leurs activités. Cette opération entre filiales « marque ainsi l’engagement des deux sociétés à l’égard de l’expansion mondiale et de la fourniture de solutions de conseil en financement d’entreprises de première qualité pour les clients », relève un communiqué de la RMB.

Ce partenariat fera de RMB la porte d’entrée des clients de Clairfield en Afrique du Sud, au Nigeria et sur le marché plus large de l’Afrique subsaharienne, tandis que Clairfield ouvrira à RMB les portes de l’Europe, des Amériques et de la région Asie-Pacifique. À la suite du partenariat réussi de Clairfield avec la société de conseil japonaise Yamada Consulting en 2023, qui couvre le Japon et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, « ce nouvel accès à l’Afrique subsaharienne crée une couverture inégalée pour les entreprises de taille moyenne, les sociétés de capital-investissement et les entreprises familiales du monde entier », poursuit le communiqué.

Clairfield International conseille les entrepreneurs, les sociétés multinationales et les investisseurs financiers sur les fusions et acquisitions et autres solutions de financement d’entreprise, avec une expertise particulière dans les situations transfrontalières, par l’intermédiaire d’une trentaine d’équipes nationales dans le monde entier. Clairfield International a réalisé 780 transactions pour le compte de ses clients au cours des cinq dernières années, pour un montant total de 30 milliards d’euros.

« Nous sommes optimistes quant à la croissance à long terme de l’Afrique, stimulée par la technologie, la forte demande d’infrastructures et l’urbanisation rapide, et nous sommes impatients d’explorer les opportunités commerciales sur le continent. RMB dispose d’une équipe de financement d’entreprise de plus de 70 personnes et, grâce à sa portée et à son expertise sur le terrain, Clairfield peut élargir considérablement son offre de services à la clientèle en Afrique subsaharienne », résume Alexander Klemm, président exécutif du Conseil d’administration de Clairfield.

 

Des intérêts croisés

« Ce partenariat est une étape transformatrice pour les deux entreprises, car il renforce notre empreinte mondiale. Ensemble, nous pouvons accéder à un flux d’opérations, d’acheteurs et d’investisseurs mondiaux passionnants pour nos clients. »

L’équipe primée de financement des entreprises de RMB travaille en partenariat avec des clients locaux et internationaux en leur offrant des conseils différenciés et une réflexion innovante sur des sujets stratégiques, ainsi qu’un accès au capital pour soutenir leurs ambitions de croissance. RMB Corporate Finance détient une expérience dans le domaine du conseil en financement d’entreprise en Afrique subsaharienne et est régulièrement le premier conseiller dans les tableaux de classement en Afrique du Sud et au Nigeria.

« Ce partenariat souligne notre engagement à développer une capacité de conseil en matière de fusions et acquisitions qui soit pertinente au niveau international pour nos clients », se félicite Krishna Nagar, co-responsable du financement des entreprises à la Rand Merchant Bank. Qui relève que l’augmentation des activités de fusion et d’acquisition en Afrique place la RMB « en position favorable » auprès des entreprises qui recherchent des opportunités et une expertise au niveau mondial. « Notre collaboration avec Clairfield s’est déjà révélée fructueuse car l’intérêt des clients de Clairfield est évident dans nos mandats. »

*****

En bref

Alliance avec KOKO pour stimuler le financement climatique

 

La RMB vient de nouer un partenariat avec le spécialiste de la technologie climatique KOKO. Cet accord s’inscrit dans une démarche de recherche d’énergie propre et de lutte contre la déforestation. Des questions cruciales en Afrique du Sud comme dans le reste du continent. KOKO vise à remplacer l’utilisation du charbon de bois par du bioéthanol comme combustible de cuisson et propose des distributeurs automatiques de carburant à travers le Kenya.

L’objectif est donc ici de soutenir la croissance de KOKO « tout en apportant une énergie beaucoup plus abordable et moins polluante à des millions de personnes en Afrique », commente Phil Norton, responsable de la finance carbone chez RMB.

La distribution de carburant KOKO en Afrique du Sud.
La distribution de carburant KOKO en Afrique du Sud.

 

@ABanker

Écrit par
Kimberley Adams

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *