Close
Avez-vous trouvé cet article intéressant?

African Banker

Une « Dynamique » bien enclenchée pour BGFI Bank

L’année 2021 fut pour BGFI Bank la première de son projet d’entreprise « Dynamique 2025 ». Elle fut aussi celle du 50e anniversaire du groupe bancaire. Et elle s’est conclue sur un total de bilan en hausse de 11%, à 3,906 milliards de F.CFA.

 

Par Kimberley Adams

« BGFIBank, qui évolue dans des environnements juridiques et réglementaires de plus en plus exigeants, a, après une année 2020 marquée par des performances exceptionnelles, poursuivi sa dynamique de croissance et confirmé une fois de plus sa résilience », explique la communication financière du groupe. Lequel a arrêté ses comptes annuels, sans trop s’avancer, dans sa communication, sur l’exercice en cours.

Le groupe poursuit sa politique visant à obtenir, dans chacun de ses pays d’implantation, la certification AML 30000.

Cette dernière est au cœur du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Les chiffres 2021 sont plutôt flatteurs, l’activité bancaire affichant une hausse de 13 % des dépôts de la clientèle, de 10 % des crédits ; soit une augmentation de 5 % du produit net bancaire, à la faveur de la mise en œuvre des actions de développement prévues par « Dynamique 2025 ». Le résultat net consolidé ressort à 46 milliards de F.CFA (+4 %), soit 70,13 millions d’euros.

Ce produit net bancaire est constitué à hauteur de 68% par la marge nette d’intérêts, dont la hausse de 2 % sur la période est à mettre en relation avec la hausse de la production commerciale, l’assainissement du portefeuille clientèle, la hausse des placements sur titres, et ce malgré le resserrement des marges et la hausse du coût des refinancements interbancaires.

Les commissions, qui représentent 32 % du PNB, enregistrent une augmentation de 11%. Cette performance s’expliquant par le renforcement des opérations de Trade Finance, ainsi que par le développement des produits digitaux et de la monétique (BGFI Mobile, Mobile Money, RIA, Western Union, Visa, TPE, etc.).

Les revenus de la banque commerciale ont été portés à hauteur de 36% par la région Gabon, 35 % par la région Afrique centrale, et 28 % par la partie Afrique de l’Ouest – Europe-Océan Indien.

Néanmoins, le groupe affiche une hausse des frais généraux, qui s’explique par le développement des activités commerciales (extension de réseau d’agences, communication, marketing), le renforcement des effectifs et les promotions internes. De plus, après une année 2020 particulière en raison de la crise sanitaire, l’activité a repris à un rythme quasi normal.

 

Une politique RSE stricte

Enfin, l’exercice a été marqué par le développement des outils informatiques et des dispositifs de sécurité, la poursuite des processus de certification ainsi que la mise en service des nouveaux sièges sociaux.

Le coût du risque global a été au 31 décembre 2021 impacté par la mise en œuvre des actions de surveillance du portefeuille et de recouvrement qui ont permis de comptabiliser des reprises de provisions clientèle à hauteur de 15 milliards de F.CFA. La variation observée étant principalement à mettre en relation avec la baisse des produits exceptionnels au cours de la période.

Revenant sur la hausse de 11 % du total de bilan, à 5,95 millions d’euros, BGFI invoque la hausse des encours de crédits à la clientèle, à la faveur du financement de différents projets d’investissement dans les pays d’implantation, l’optimisation la gestion de la clientèle par ligne métier, l’amélioration de la qualité de service et la réalisation d’opérations de syndication pour des clients partagés et transnationaux ; sans compter les activités déjà évoquées..

À noter que l’agence Bloomfield Investment Corporation a renouvelé son jugement sur BGFI Holding, soit une note à long terme de « A+ », avec une perspective stable, et une note à court terme de « A1- ».

De plus, le groupe poursuit sa politique visant à obtenir, dans chacun de ses pays d’implantation, la certification AML 30000, au cœur du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

BGFIBank RDC est la première filiale certifiée du Groupe BGFIBank, certification obtenue en décembre 2020 et renouvelée en 2021. Sur les quatre filiales planifiées pour passer cette certification en 2022, deux entités l’ont déjà obtenue, à savoir Gabon et Côte d’Ivoire. Les neuf autres entités bancaires étant programmées pour l’année 2023.

BGFIBank restaure son image en RD Congo

 

En matière de RSE (responsabilité sociétale et environnementale), BGFIBank respecte sa feuille de route. Le groupe a ainsi pris l’engagement d’accompagner le développement d’une économie durable ; de respecter l’environnement et de lutter contre le changement climatique ; de garantir de meilleures conditions de vie et de travail à ses collaborateurs ; d’être exemplaire dans la conduite des affaires ; de s’engager auprès des communautés ; et d’instaurer un dialogue proactif avec les différentes parties prenantes.

 

@Banker

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts