x
Close
African Banker

Une année « impactante » pour l’AFC

Une année « impactante » pour l’AFC
  • Publiéavril 8, 2024

L’investisseur en infrastructures Africa Finance Corporation affiche une solide croissance de ses résultats en 2023, année durant laquelle de nombreux projets ont pris forme concrète.

 

Africa Finance Corporation (AFC), qui se présente comme le principal fournisseur de solutions d’infrastructure en Afrique, évoque l’année 2023 comme étant « la plus impactante à ce jour ». La société fait état d’une « expansion sans précédent » des chantiers et des investissements dans les secteurs de l’énergie, des transports, de l’exploitation minière, de l’alimentation, du textile et de la résilience climatique.

« Alors que l’AFC s’apprête à renforcer son impact sur le continent, nous apprécions vivement le soutien indéfectible de nos parties prenantes et le dévouement de notre équipe, dont la passion fait avancer notre mission. »

« À l’origine de la forte croissance des bénéfices et des actifs, l’AFC a relevé les défis géopolitiques, inflationnistes et de surendettement de 2023 pour mettre en œuvre des projets d’infrastructure essentiels », juge la société.

Parmi les initiatives marquantes, figure le premier parc éolien de Djibouti, dont l’AFC est le principal promoteur, qui vise à faire de Djibouti le premier pays africain entièrement dépendant de sources d’énergie renouvelables. Ainsi que le projet ferroviaire du corridor de Lobito, dont l’AFC est à nouveau le principal promoteur, qui travaille aux côtés des États-Unis, de l’Union européenne et des gouvernements de l’Angola, de la RD Congo et de la Zambie pour mobiliser l’industrie et relier l’océan Atlantique à l’océan Indien.

Pour promouvoir l’industrialisation, la création de valeur et les moyens de subsistance, l’AFC et son partenaire Arise IIP ont étendu les zones économiques spéciales Arise à dix pays d’Afrique occidentale et centrale, en se concentrant sur des secteurs essentiels tels que la sécurité alimentaire, le textile et les minéraux.

« Au cœur de la mission de l’AFC se trouve notre engagement à fournir des solutions efficaces pour l’Afrique, et c’est ce qui guide chacun des investissements que nous entreprenons », se félicite Samaila Zubairu, PDG de l’AFC, cité par un communiqué. « L’impact de l’AFC est évident dans notre approche orientée vers les solutions et notre engagement inébranlable à réaliser des projets transformateurs à travers l’Afrique ; des projets d’infrastructure tels que le parc éolien Red Sea Power à Djibouti, les zones industrielles Arise IIP et le corridor de transport Lobito qui remodèlent le paysage, favorisent le développement durable pour les communautés locales et modifient la trajectoire économique des pays. »

 

Un impact sur le développement et l’environnement

Créés grâce à diverses collaborations internationales, les projets de l’AFC entrepris en 2023 comprennent également une initiative conjointe avec Xcalibur Multiphysics pour faire progresser la cartographie et l’utilisation responsable des ressources minérales naturelles de l’Afrique, permettant une plus grande valorisation des minéraux, des économies diversifiées et une transition vers l’énergie propre.

En RD Congo, la société s’est engagée à contribuer à la rénovation du système de transport en commun de Kinshasa afin d’améliorer la mobilité et de réduire la pollution grâce à un partenariat avec Trans Connexion Congo.

Un engagement historique de 253 millions de dollars du Fonds vert pour le climat en faveur du fonds Infrastructure Climate Resilient Fund (ICRF) d’AFC Capital Partners a marqué une étape importante dans le développement d’infrastructures durables et résilientes au changement climatique en Afrique.

« Chaque initiative allie un impact significatif sur le développement et la durabilité environnementale à de solides rendements ajustés au risque, en tirant parti de l’expérience unique d’AFC en matière de réduction des risques liés au développement de projets pour attirer des capitaux et accélérer l’achèvement des travaux », commente la société.

Samaila Zubairu
Samaila Zubairu

Et le PDG Zubairu de se féliciter de « solides résultats financiers » qui « reflètent l’engagement inébranlable de l’AFC à débloquer des solutions pratiques pour des projets qui améliorent la capture de la valeur locale et stimulent l’industrialisation ».

Le bénéfice annuel de l’AFC a augmenté de 15,3 % pour atteindre 329,7 millions $, tandis que le revenu d’exploitation a augmenté de 24,2 %, à 497,5 millions $, et le total des actifs a augmenté de 17,3 % pour atteindre 12,34 milliards $, dépassant de 2,3 milliards $  l’objectif de la stratégie quinquennale de la société.

Parmi les autres chiffres clefs, signalons une amélioration du rendement des capitaux propres moyens de 11,0 % (contre 12,1 % en 2022), une hausse de 31,3 % du revenu net d’intérêts, à 430,5 millions $

D’autre part, l’année 2023 s’est conclue par la sortie d’AFC du capital du port Atlantic Terminal de Takoradi, au Ghana, cédé à l’opérateur portuaire Yilport.

 

Un spectre élargi de soutiens financiers

La société a étendu sa présence à trois nouveaux pays, l’Éthiopie, le Burundi et São Tomé et Príncipe, portant le nombre total de ses membres à 43. Six nouveaux actionnaires souverains ont également rejoint la société, dont la Turk Eximbank qui est devenue le premier actionnaire non africain. Les prises de participation des gouvernements de la Côte d’Ivoire, du Bénin et du Botswana, de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) du Cameroun et de SBM Capital Market Securities Ltd. de Maurice ont contribué à augmenter le total des fonds propres de l’AFC de 26,7 %, à 3,42 milliards $.

Les transactions sur le marché de la dette ont encore élargi la base d’investisseurs de l’AFC, d’importantes institutions financières mondiales ayant participé à un prêt syndiqué record de 625 millions $, soutenu par une sursouscription de 62 %. La Société a également obtenu une ligne de crédit de 350 millions de dollars de la Banque africaine de développement et une facilité de 50 millions d’euros de la Cassa Depositi e Prestiti, démontrant ainsi sa capacité à attirer des institutions régionales et internationales.

« Alors que l’AFC s’apprête à renforcer son impact sur le continent, nous apprécions vivement le soutien indéfectible de nos parties prenantes et le dévouement de notre équipe, dont la passion fait avancer notre mission », résume Samaila Zubairu. Qui considère qu’avec un programme stratégique « renouvelé, mettant l’accent sur une croissance équilibrée du portefeuille, des financements innovants et une capacité opérationnelle renforcée », l’AFC est « bien positionnée pour façonner un avenir solide pour les infrastructures et le développement en Afrique ».

 

Pour en savoir plus, cliquez sur le bouton Africa Finance Corporation ci-dessous.

@ABanker

Écrit par
laurent

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *